Chapitre 4 : L'Enfer C'Est le Notre

Liste des groupes Metalcore L'Esprit Du Clan Chapitre 4 : L'Enfer C'Est le Notre
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe L'Esprit Du Clan
Nom de l'album Chapitre 4 : L'Enfer C'Est le Notre
Type Album
Date de parution 23 Fevrier 2009
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album102

Tracklist

1. Intro 00:14
2. Violente Mélancolie 02:56
3. Nouvelle Drogue 02:44
4. Je Regarde le Monde 02:52
5. La Nuit 03:10
6. La Théorie des Armures 04:07
7. J'aime 03:53
8. L'Avenir Sera 04:12
9. Entre les Lignes 04:12
10. Nos Désires Seront Désordres 02:52
11. Instable 02:53
12. Interlude 00:41
13. L'enfer c'Est le Notre 03:58
14. L'enfer c'Est le Notre (Demo Version) 03:14
Total playing time 41:58

Commentaire @ Borborygmos

18 Avril 2009
L'enfer c'est le nôtre, chapitre 4 est le quatrième album du sextuor metalcore français. Je parle bien sur de l'esprit du Clan, groupe si cher à mon cœur, dont les riffs et les vers ravageurs me transcendent et ont sur mon entourage ( peu amateur du metal c'est le moins que je puisse dire ) un effet dévastateur.

C'est donc avec une certaine joie que j'achetais et écoutais, cette album, composé de 14 titres, malgré une certaine appréhension. L'esprit du clan a ,au fil de ses albums, montré une progression évidente dans la qualité de ses créations. Le Chapitre 3, Corpus Delicti qui succéda en 2007 au Chapitre 2, Révérence de 2005 le démontra admirablement .

Ce fait est d'autant plus agréable que de nombreux groupes malheureusement sorte un premier album excellent en tout point avant de sombrer dans les affres de la médiocrité. Point de cela chez nôtre sextuor qui ont commencé de manière humble et qui au fil des ans ont acquis un savoir faire d'excellence.

Cependant dans le dernier morceau de Corpus Delicti, "1992" , le groupe laissait entendre qu'il venait peut être d'atteindre l'âge d'or: "J'en déduis que l'âge d'or c'est aujourd'hui", signe de perfection, l'album s'en approchait à mon gout, mais aussi de future décadence et je craignais que cela ne soit vrai avec ce quatrième album.

Cette crainte fut rapidement écarté que ce soit au niveau des textes que de la musicalité.

Premier point d'importance, le groupe utilise le français dans leurs chansons, mauvais choix pour les un , bon choix pour les autres dont je fais parti. La compréhension des paroles en est que plus spontané.

Si dans Corpus Delicti les textes tournaient autour d'une certaine introspection du groupe qui péchaient parfois par une certaine superficialité, ceux de l'enfer c'est le nôtre sont orientés vers une critique virulente de l'individualité et des gens obtus et ont une profondeur intéressante qui fait réfléchir.

Le côté communautaire du groupe étais certes présent dans l'ensemble de leur œuvre mais ici il se taille la part du lion. Les appels à l'échange, le regroupement, l'amitié entre les hommes, l'entraide sont nombreux. On peut citer "Nouvelle Drogue" en ce sens, "J'aime" ...

L'individualité est par contre extrêmement critiqué dans la chanson "La théorie des armures"
Dans l'ensemble le sextuor met en garde contre les préjugés et les idées toutes faites , sur ce point notons la chanson "l'enfer c'est le nôtre" qui donna son nom à l'album.

La chanson "Instable" quant à elle adoucit un peu la critique sur l'individualisme en précisant qu'il est dans la nature humaine de penser à certains moment qu'à soit, même si il ne faut pas que cela soit la règle. De manière générale cette chanson affirme le caractère lunatique de l'être humain: "Un jour je t'aime, un jour je rêve de ton assassinat".

Pour conclure sur les paroles de l'album ont peut dire que le groupe à gagné en maturité et en profondeur d'où un résultat ou peu de défaut sont apparent
Du point de vue de la musique, elle est d'une qualité équivalente à Corpus Delicti c'est à dire très bonne

La spontanéité ce fait dans cette album plus ressentir, d'où un contraste avec l'album précédent plus travaillé au détriment de ce point
Le style est plus proche de celui que l'on trouvait dans l'album Révérence mais avec une qualité dans composition accru qui donne un très bon résultat.

On notera l'excellent "Violente mélancolie", purement instrumental qui introduit parfaitement l'album. La qualité musicale est présente, les riffs s'accordent bien et on se laisse porter par cette mélodie qui fait monter progressivement la pression.

Puis vient le temps de l'explosion, la musique "Nouvelle drogue" commence. Point d'introduction douce, calme ... ici c'est un véritable torrent d'énergie et d'agressivité à l'état pur qui nous emporte et ce n'est pas lorsque viendra le temps du chant que cela se calmera. Une voix guttural puissante et rageuse se fait entendre :"Approchez..." . Dès les premières notes nous sommes pris par cette agressivité, nos corps s'affolent, nos tête aussi, une envie de confrontation, d'être dans la fosse, l'arène nous assaille.

Ensuite vient le moment d'une déception "Je regarde le monde" qui est d'une qualité moyenne

Mais ensuite vient "La nuit" qui traite admirablement bien de la mélancolie, grâce à l'ambiance malsaine dégagé par un tempo lent et une utilisation intelligente de la distorsion des guitares et du chant en duo.

Puis arrive le temps de la fête des sens, sans aucun faux pas les musiques s'enchainent.
"La théorie des armures", "L'avenir sera", "Nos désir sont désordre", "Instable" et "L'enfer c'est le nôtre" sont des musiques de la même efficacité que "Nouvelle drogue" avec leur ambiance respective. D'excellent morceaux de metalcore.

"J'aime" et "Entre les lignes" mérite d'être traité à part du fait que si dans l'ensemble les morceaux se veulent agressif dans cette album à l'exception de "la nuit", ces deux musiques ont une ambiance différente.

"J'aime" est construit comme une imploration, on rappelle que ce morceaux appel à un esprit communautaire. L'esprit du clan arrive à dégager une atmosphère poignante, une émotion difficilement explicable avec des mots mais qui touche profondément, une profession de foi.

Dans un autre domaine "Entre les lignes" s'apparente aussi à une profession de foi, cependant l'ambiance est différente plus "spirituel", un peu comme dans le morceau "Dernières minutes" de Corpus Delicti où on a l'impression que la musique s'élève vers une quelque chose de supérieur, de divin, au niveau du refrain.

Là encore c'est difficile à expliquer mais l'effet produit est impressionnant.

Soit un très bon album proposé par l'esprit du clan qui ne cesse de progresser et qui petit à petit se fraye un chemin parmi les grands de ce monde, et gageons que l'âge d'or est encore loin

Pour la note 9/10 pour les paroles et 8/10 pour la musique soit 17/20





6 Commentaires

6 J'aime

Partager
Borborygmos - 18 Avril 2009: Je regarde le monde est pour moi un morceau moyen par rapport à l'ensemble de l'album, j'accroche pas, d'où une certaine déception vis à vis de cette musique, mais cela n'engage que moi ^^
Sjuk - 18 Avril 2009: Un album plus que décevant en comparaison au chapitre 3...
Le mixage est plus que mauvais et laisse les voix se faire recouvrir par l'intru...
Netoale - 20 Avril 2009: Bonne Chronique certes, pour en venir au titre je regarde le monde, en comparaison a son clip j'en déduirai que le clip n'est guère a la auteur du son. Ce clip me laisse voir des amateurs qui ont tourné sa a larrache un caméra vraiment naze etc... ce qui ma vraiment déçu étant donné que cet album est une turie que tout les titre sont accrocheur, donc voila la seul remarque que je puis ajouter a ce chef d'oeuvre.



Texte: 9/10

Instru: 9/10
zombie - 30 Avril 2009: en même temps que ce soit bien filmé ou pas on s'en fout, les clips de metal sont toujours nuls à chier.
Je faisais partie de ceux qui étaient réfractaires au chant en français mais j'ai completement changé d'avis à l'écoute de cet album car les paroles sont vraiment écrites comme de la poésie et je trouve que quand c'est bien écrit comme ça ça surpasse l'anglais
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire