Catharsis

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Kombur
Nom de l'album Catharsis
Type EP
Date de parution 28 Octobre 2013
Style MusicalDeathcore
Membres possèdant cet album1

Tracklist

1. Pray for Us 03:38
2. Entre Haine et Hargne 04:52
3. Encore Plus Noir 04:50
4. Empires 03:19
5. Mon Enfer Porte Ton Nom 04:20
Total playing time 20:59

Chronique @ Matai

29 Décembre 2013

Entre haine et hargne

Le label Send The Wood est plutôt productif ces temps-ci et a une manie redoutable de dénicher des groupes au fort potentiel et très « directs » comme récemment Hord, Idensity ou Kombur. Kombur, c’est un petit groupe d’Avignon formé l’année dernière autour de cinq musiciens passionnés et très inspirés par les scènes death metal et hardcore. Cela a donné naturellement naissance à une musique mélangeant les caractéristiques de ces deux styles, des growls alternant avec des cris, des gros riffs lourds alternant avec des riffs syncopés, sans oublier les mosh parts et les breakdowns. Vous avez la marque de fabrique du groupe.

Après avoir partagé la scène avec des combos réputés comme Manimal, The Arrs, ou Mass Hysteria, ils sortent leur premier EP « Catharsis », composé de cinq titres, mixé et masterisé par Bruno Varéa (Dagoba, Blazing War Machine…). Un Ep qui ne rigole pas puisque le premier morceau « Pray for Us » nous montre un Kombur flirtant avec les mélodies sombres et un côté technique très proéminant. Car de la technique, nous en avons droit et il ne faut pas être réfractaire à ce genre de choses. La basse est bien groovy et très présente, guidant les titres avec beaucoup de classe pendant que la paire de guitaristes alterne les parties alambiquées et les parties plus centrées sur la brutalité.

Une des caractéristiques de Kombur, c’est qu’il écrit certains de ces titres en français comme « Entre Haine et Hargne » ou « Mon Enfer Porte Ton Nom ». Cela sonne très différemment à l’oreille et nous donne l’occasion d’entendre d’autres sonorités que les sonorités anglaises. La patte frenchie n’est donc pas à déplorer, surtout avec un son pareil, même si le chant manque encore de charisme et que les morceaux ont souvent tendance à se ressembler, la faute aux saccades et à la technique, un peu trop poussive. Du chant clair fait néanmoins son apparition sur « Empires ».

L’EP ne dure que vingt minutes et il n’est donc pas évident de se faire un avis catégorique sur la musique de Kombur. Il n’empêche qu’elle est bien rentre dedans et technique, toutefois on s’attend pour la suite à une variation du jeu et à plus de prestance dans le chant afin de mieux mettre en valeur la hargne et la haine que le groupe veut mettre en valeur. Wait and see.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Kombur