Carthago Delenda Est

Liste des groupes Folk Death Ade Carthago Delenda Est
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Ade
Nom de l'album Carthago Delenda Est
Type Album
Date de parution 15 Juillet 2016
Labels Xtreem Music
Style MusicalFolk Death
Membres possèdant cet album19

Tracklist

1. Carthago Delenda Est 04:40
2. Across the Wolf's Blood 04:58
3. Annibalem 05:06
4. With Tooth and Nail 05:36
5. Dark Days of Rome 03:42
6. Scipio Indomitus Victor 04:57
7. Mare Nostrum 05:12
8. Zama: Where Tusks Are Buried 04:47
9. Excidium 04:29
10. Sowing Salt 04:34
Total playing time 48:01

Chronique @ Matai

03 Septembre 2016

Carthage must be destroyed

Les mythes font partie intégrantes de toutes les civilisations et beaucoup tentent chaque année de s'y replonger et de redécouvrir les histoires de divinités ou de batailles épiques. Ceux qui sont familiers avec le "metal mythologique" et pour sa tendance extrême penseront immédiatement à Nile pour la mythologie égyptienne, Ex Deo ou Stormlord pour la mythologie romaine ou encore Fleshgod Apocalypse pour la mythologie grecque. Ils ne sont évidemment pas les seuls puisque de plus petites formations tentent d'imposer leur vision des choses comme comme Caelestia ou encore Gorgon. Et il y a aussi Ade, tout droit venu d'Italie. Le quintet romain sort cette année un nouvel album "Carthago Delenda Est" et n'en est pas à son premier coup d'essai puisqu'il avait déjà deux opus et deux EPs à son actif.

Ade n'a pas beaucoup fait parler de lui et c'est embêtant car il est loin d'être un groupe de seconde zone essayant de faire comme les autres avec des percussions et des trompettes. Les Italiens ont du savoir-faire et de la fougue à côté desquels il serait dommage de passer. On sentait déjà un certain potentiel avec "Spartacus" sorti en 2013, délivrant un death metal abrasif et parfaitement exécuté. Avec "Carthago Delenda Est" les cinq musiciens veulent mettre fin à Carthage, et ils ont les moyens de le faire. Ils enrichissent leurs dix nouvelles compositions de nombreux instruments ethniques et symphoniques qui se mélangent à merveille : les orchestrations s'unissent avec les percussions, les flutes ou les mandolines sans atténuer la puissance et la brutalité dégagées par les instruments purement metal. Chose rare dans la mesure où les groupes du genre ont tendance à mettre trop en avant leurs nouveaux joujoux au détriment du style de base qu'est, quand même, le death metal. Fleshgod Apocalypse en avait fait les frais avec "Labyrinth". Au moins, Ade ne tombe pas dans le même piège.

Et parlons-en justement de ces plans purement metal. Il y a un certain feeling à la Nile, avec cette atmosphère antique, mélangé à la précision et la brutalité d'un Fleshgod Apocalypse / Hour Of Penance, eux aussi Italiens. Ecoutez "Across the Wolf's Blood" pour en avoir le coeur net, avec ces choeurs en latin qui arrivent aux moments les plus opportuns, ses riffs à la fois bourrins et mélodiques et ce côté folkorico-symphonique qui fait bien les choses. "With Tooth and Nail" annonce une bataille enragée à dos d'éléphants avec ces samples évocateurs et ces cuivres guerriers, avant un "Mare Nostrum" majestueux et exotique.

Il y a de quoi attirer les amateurs du genre, les titres sont variés et bien distinctifs, avec des riffs efficaces et puissants, des blasts rageurs et un growl guerrier. Un titre comme "Dark Days of Rome" tabasse bien et rappellerait presque les confrères de Fleshgod Apocalypse mais en moins grandiloquent et brutal, l'accent étant porté sur l'osmose entre folk et death. Le mid tempo de "Zama - Where Tusks are Buried" met en plein dans le mille et "Excidium" a de bonnes mélodies.

Ade signe un très bon retour en force avec un "Cathago Delenda Est" efficace, diversifié et en plus très bien produit. Sa musique n'est pas bordélique, au contraire ! Elle est très bien ficelée, et on ne se retrouve pas avec une cacophonie symphonique qui nous empêcherait d'apprécier l'ensemble à sa juste valeur.

3 Commentaires

6 J'aime

Partager
Goneo - 07 Septembre 2016: Folk death ou death symphonique ? HAHA. Je le mettrai plus dans un death sympho, je trouve que cela ce rapproche plus de EX DEO ou Fleshgod que de Eluveitie ou Suidakra.

16/20!! je trouve cette note un peu excessive, mais tout dépend de comment tu l'as noté.
-Par rapport à la discographie du groupe (dans ce cas oui)
-Par rapport à ce qui ce fait dans le genre ? (dans ce cas le dernier Fleshgod apo est bien meilleur, un 14/20 serait plus approprié).
Bon après les gouts et les couleurs.....
En tout Cas encore un groupe Italien de death metal intéressants !!
Pour moi cela sera un 13/20 (en notant en rapport à ce qui ce fait dans ce sous genre).
Merci pour ton travail de chronique Matai.
Matai - 07 Septembre 2016: J'ai hésité à changer l'étiquette en death symphonique, mais ça reste quand même à cheval avec le death folk, y'a quand même une bonne dose d'instruments folkloriques et les parties sympho ne sont pas aussi grandiloquentes. Après, le groupe évolue de plus en plus vers le sympho cinématographique donc peut-être qu'avec le prochain opus on pourra dire que c'est vraiment du death sympho !

Pour la notation, j'ai mis 16/20 car c'est très bien fait, avec des morceaux efficaces qui savent mêler agressivité, mélodies et ambiances. Bien sûr qu'il y a mieux (je suis d'accord sur le fait que le dernier FA est bien meilleur), mais par rapport au reste de la disco et au reste du style en soi (qui tourne souvent sacrément en rond avec des groupes qui resucent le même style de sympho), la barre est quand même assez haute. Et c'est moins bordélique, plus aéré et plus recherché qu'un "Labyrinth" de FA par exemple hinhin
Goneo - 08 Septembre 2016: ok,merci pour ta réponse, mes questions étaient surtout pour avoir ta vision des choses. Je ny est rien a redire.
C'est vrai que dans le genre ya très peu de concurrence.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire