Burial Dimensions (Compilation)

Liste des groupes Death Black Sarcasm (SWE) Burial Dimensions (Compilation)
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Sarcasm (SWE)
Nom de l'album Burial Dimensions (Compilation)
Type Compilation
Date de parution 23 Juin 2015
Style MusicalDeath Black
Membres possèdant cet album6

Tracklist

DISC 1
1. Through Tears of Gold 04:58
2. Dark 04:40
3. Scattered Ashes 06:33
4. You Bleed (I Enjoy) 04:04
5. Upon the Mountains of Glory 04:25
6. A Touch of the Burning Red Sunset 03:40
7. Pile of Bodies 06:41
8. Never After 05:23
9. Dark 06:07
10. Upon the Mountains of Glory 04:11
11. Through Tears of Gold 06:25
12. A Touch of the Burning Red Sunset 03:41
DISC 2
1. Through Tears of Gold 05:14
2. Scattered Ashes 07:07
3. Never for Your God 03:55
4. For Those Who Lied 02:41
5. Never After 04:21
6. You Bleed (I Enjoy) 04:02
7. Soul Enchantment 03:36
8. Natural Meat 02:51
9. Devoured 02:06
10. Bloodflood 04:29
11. Within Your Rotting Head 03:39
12. Be Dead 02:42
13. Nail Her Up 04:03
14. Pile of Bodies 06:13
15. In Hate... 03:59
16. Intro / Insanity Reborn 01:20
17. Dark Wings of Eternity 02:53
18. Fleshwaste 02:33
19. Crystallized 03:14
Total playing time 2:11:46

Chronique @ BEERGRINDER

10 Septembre 2015

Burial dimensions unveiled, at last

Ayant respectivement fait leurs armes dans les groupes Embalmed et Third Storm, Fredrik Wallenberg et Heval Bozarslan mettent sur pieds Sarcasm en 1990. Les premières démos du groupe appliquent un Death lourd et obscur avec des influences Necrovore ou Autopsy revendiqués par les musiciens. Enchainant les démos, les marques Black Metal se font de plus en plus présentes dans leur musique, jusqu’à devenir aussi importantes que celles Death Metal.
Après pas moins de six démos, les suédois semblent enfin en mesure de sortir de l’underground et obtiennent un deal pour sortir un full-lenght. Enregistré en mai/juin 1994, le résultat se nomme Burial Dimensions et comprend des titres de leur démo la plus récente A Touch of the Burning Red Sunset comme ossature principale, mais malheureusement le travail aura été effectué pour rien puisque le label annule le contrat avec le groupe et refuse de commercialiser le CD, un véritable gâchis quand on connait son contenu.

Immédiatement à l’écoute de Through Tears of Gold qui ouvre le disque, on pense à Unanimated et Dissection : voix écorchée, guitares semi mélodiques et trémolos, solos épiques tirant vers le Heavy Metal, la ressemblance est frappante. Il est d’autant plus dommage que cet enregistrement ne soit finalement pas sorti que les groupes sur ce créneau n’étaient pas nombreux en 1994 et ça aurait pu lancer la carrière du groupe.
Dark et ses leads mélancoliques renforce encore cette impression, mais on note quelques singularités comme la basse en avant sur certains passages et un du piano qui vient se greffer à l’ensemble. Comme pour rappeler à l’ordre ceux qui voudraient les cataloguer comme un clone de Dissection, Scattered Ashes propose des rythmiques lourdes et qui n’ont plus grand-chose à voir avec le groupe de Jon Nödtveidt, ainsi d’ailleurs qu’une structure atmosphérique assez réussie dans la seconde moitié de la chanson.

You Bleed (I Enjoy) montre la propension du groupe à ajouter de l’agressivité aux influences majeures déjà nommées, un peu à la façon de leurs compatriotes de Harmony qui enregistreront cette année ci, la redoutable démo The Radiance from a Star. Upon the Mountains of Glory ose carrément lâcher quelques voix claires féminines, bien intégrées au demeurant. Mais l’œuvre majeure de ce disque reste A Touch of the Burning Red Sunset, avec ses riffs à la fois agressifs et poignants, ce chant décharné et la batterie intense de Oskar Karlsson, transfuge de chez Defleshed.


Dépité par la mésaventure et une carrière qui ne décolle pas, les musiciens de Sarcasm splitteront afin la fin de l’année 94, puis se reformeront un temps en 1998 le temps de proposer un dernier EP et déposer définitivement les armes.
Qu’il a dû être frustrant pour les musiciens de voir que leur travail se serait finalement pas diffusé, surtout quand on entend le résultat convaincant de Burial Dimensions. Heureusement il n’est jamais trop tard, et plus de 20 ans après Dark Descent Records a décidé de finalement sortir cet album via une compilation qui comprend également les 6 démos du groupe. Cela va sans dire que ce double CD est indispensable pour les amateurs de la scène Death / Black suédoise 90’s.


BG

4 Commentaires

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Orileus - 11 Septembre 2015: Excellente chronique, pas grand chose à redire, en plus de Dissection, j'aurais aussi cité Dawn (notamment l'album Slaughtersun) comme groupe ressemblant. En tout cas, cette compilation est foutrement agréable.
BEERGRINDER - 11 Septembre 2015: Dawn, oui c'est un peu la même scène (Dawn étant plus Black et moins Death à partir des full-lenght tout de même), mais Slaughtersun est sorti bien après (98), du coup vu que j'essayais de me remettre dans le contexte ça ne collait pas, j'aurais pu à la rigueur évoquer leur premier album Naer Solen etc, mais si il faut citer tous les groupes suédois des 90's ressemblants à Dissection, ça risque d'être fastidieux, déjà la plupart des groupes No Fashion Records correspond à la description.
Orileus - 12 Septembre 2015: Oui je voit ce que tu veux dire, mais j'ai tellement pensé à Slaughtersun en entendant ce Burial Dimesion que je me suis senti obligé de ramené ma fraise. A ce demander d'ailleur si les membre de Dawn ne sont pas tombé sur quelques k7 de Sarcasm pour composer leur chef-d'oeuvre. Mer en plus à toi qui m'a fait découvrir ce double cd grae à ton lobbying facebook.
Demoneyes46 - 12 Septembre 2015: Ça ressemble à Slaughtersun (ou l'inverse) ? J'achète !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Sarcasm (SWE)


Autres albums populaires en Death Black