Book of Shadows

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Zakk Wylde
Nom de l'album Book of Shadows
Type Album
Date de parution 20 Juillet 1995
Labels Geffen
Style MusicalRock Sudiste
Membres possèdant cet album109

Tracklist

1. Between Heaven and Hell 03:25
2. Sold My Soul 04:52
3. Road Back Home 05:48
4. Way Beyond Empty 05:25
5. Throwin' It All Away 05:47
6. What You're Look'n for 05:31
7. Dead as Yesterday 02:51
8. Too Numb to Cry 02:23
9. The Things You Do 04:11
10. 1,000,000 Miles Away 06:28
11. I Thank You Child 04:40
BONUS DISC
1. Evil Ways 04:13
2. The Color Green 03:05
3. Peddlers of Death 05:51
Total playing time 51:25

Commentaire @ choahardoc

03 Décembre 2009

Ses soli de Les Paul sont toujours assassins mais mis au service d'une musique intimiste

J'ai suivi les efforts de Zakk Wylde, gamin rebelle du New-Jersey, durant 20 ans. La seconde décennie se résume à Black Label Society, recette à base de Pantera et d'Ozzy fort bien exécutée (et deux honnêtes albums du Madman). Pourtant, la musique de B.L.S. me lasse bien souvent. À contrario, les premières années du six-cordiste voient paraître des oeuvres déjà matures et d'une originalité stupéfiante. No Rest For The Wicked et No More tears ressuscitent l'ex-frontman de Black Sabbath, Pride & Glory fait rêver les amateurs de Skynyrd, Allman Brothers et de Stoner. En 1996, le digne successeur de Randy Rhoads sort un album singulier qui clôt le premier chapitre de sa carrière...

Book Of Shadow est un disque extrêmement riche et complexe tant il est nourri d'influences variées. Allons droit au but, ce disque n'a rien de Metal mais voisine clairement le sillage du rock sudiste!

Zakk le multi-instrumentiste s'en donne à coeur joie : guitare acoustique, banjo, piano, harmonica... Ses soli de Les Paul sont toujours assassins mais mis au service d'une musique relativement intimiste. Le fidèle et excellent James Lomenzo est à la basse.

La galette s'ouvre sur Between Heaven & Hell, morceau Folk qui donne le ton de belle manière. Sold my Soul élève la barre avec ses paroles Blues et ses émotions à donner la chair de poule. Road Back Home déboule avec ses parties de guitare fracassantes et son refrain gigantesque. Après trois titres, ce "Livre Des Ombres" renferme assez de feeling et d'idées pour faire dix albums. La suite est dans la même veine avec une mention spéciale à Too Numb Too Cry. Zakk Wylde joue et ne triche jamais, chante à fleur de peau et fait vibrer le Tom Sawyer qui sommeille dans tout headbanger graisseux, quoique... Les bonus sortis sur le deuxième CD en 1999 sont, eux, fort corrects.

En résumé, ce disque, mixé par Bob Clearmountain (l'ingénieur-son de Bruce Springsteen) et superbement produit, se démarque d'abord par son authenticité. La prise de risques y est totale, ce qui est si rare et en devient jouissif quand on apprécie ce style de Rock. Bref, un chef-d'oeuvre qui ne convaincra pas forcément ses fans tardifs.

11 Commentaires

1 J'aime

Partager

choahardoc - 10 Mars 2013: Joué le 6 mars au club Nokia de LA, un CD/DVD est donc bien à espérer. Je l'ai vu intégralement sur YT et ça tue. Bon sang, faut qu'il le sorte!
samolice - 20 Mars 2015: Merci ChoAAAAAAAHHHH.
Ce disque est un régal.
Zaak chante magnifiquement, les titres ne sont pas mielleux comme souvent à mon goût sur ses dernières productions et les soli déchirent sans en faire 3 tonnes comme c'est également un peu trop le cas selon moi depuis 10 ans.
Bref, de l'émotion pure. Must have!
ZazPanzer - 20 Décembre 2018:

Quelle régalade ce disque. Il retourne depuis quelques jours et je ne m'en lasse pas. Que penses-tu du BOS II, François, puisque je vois que tu te l'es procuré ? A la hauteur de ce premier opus ? Je n'y crois pas trop, mais je suis curieux d'avoir ton avis.

choahardoc - 20 Décembre 2018:

Bon, d'une part on peut qualifier le BoS II de réussite indiscutable et de l'autre se dire que c'est davantage en regard de la globale stagnation de Black Label Society depuis quasi perpète plutôt que par la continuité artistique offerte par ce deuxième volet. Un bon album avec les ingrédients qui ont fait le succès du premier mais l'élan créatif et la prod' se font poussif en comparaison du premier effort. Reste que ça joue bien, des titres sortent de la mêlée comme Harbors Of Pity, Sleeping Dogs et Tears Of December. A la hauteur du premier, la réponse est - malheureusement - clairement non et je n'ai d'ailleurs pas été titillé par l'envie de chroniquer le machin, même si dans l'absolu je le qualifie de bon disque.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire