Bloodangel's Cry

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Krypteria
Nom de l'album Bloodangel's Cry
Type Album
Date de parution 19 Janvier 2007
Produit par Chris Siemons
Enregistré à Twoformusic Studios
Style MusicalBlack Ambient
Membres possèdant cet album101

Tracklist

1. All Systems Go 04:09
2. The Promise 04:07
3. Time to Bring the Pain 04:50
4. Somebody Save Me 04:58
5. Scream 04:26
6. Lost 04:36
7. Out of Tears 03:55
8. I Can't Breathe 03:20
9. The Night All Angels Cry 06:44
10. Dream Yourself Far Away 03:58
11. Sweet Revenge 04:49
12. At the Gates of Retribution 10:03
Total playing time 59:55

Chronique @ LeLoupArctique

11 Mai 2014

Cette mélancolie pourtant si riche et ô combien fascinante ...

Le destin du groupe allemand Krypteria est particulièrement original. Le quatuor a commencé avec une musique gothico-symphonique, agrémentée de quelques touches de heavy metal, puis est passé à un heavy metal avec quelques touches de symphonique. Si je trouve les albums sortis durant ces deux périodes peu intéressants et assez plats, la période de transition en revanche a donné jour à une pure réussite. Bloodangel's Cry est le seul (et certainement le sera toujours) album de Krypteria parfaitement équilibré entre le heavy, le symphonique et le gothique, avec une légère touche progressive fort agréable. C'est aussi l'unique album avec une musique aussi touchante, aussi sincère, et aussi remplie d'émotion. Un album unique.

L'artwork est sombre, mais magnifique ; le visuel est sobre et classe. Notre regard se focalise directement sur la chanteuse Ji-In Cho, point central de l'image, qui semble éclairée de toutes parts, telle une déesse contrôlant cette mer en furie. Malgré la cassure artistique avec les productions précédentes on remarque que le logo est gardé, et heureusement car le nouveau est beaucoup moins flamboyant. Du côté de la tracklist, on s'éloigne des morceaux assez courts des deux disques précédents, même si l'on reste dans une moyenne de 4-5 minutes par titre. En revanche, des morceaux plus longs font leur apparition, ce qui fait culminer la durée totale à presqu'une heure de jeu.

Les Allemands ont choisi de démarrer de manière forte, et c'est All Systems Go qui ouvre l'album. Le tonnerre éclate d'un coup, et nous voilà pris dans une déferlante sonore formidable, où la guitare, la basse, et la batterie joignent leurs forces pour un son le plus incisif possible. Tout se calme alors soudainement, pour laisser la place à la voix de Ji-In Cho qui fait preuve dans son chant d'une agressivité mesurée. Arrive ensuite un refrain surprenant, presque menaçant, toujours sur ce tempo rapide, pendant que la chanteuse prend de la hauteur en montant vers les aiguës. C'est ensuite le tour d'un solo de guitare, simple, efficace, et qui ne fait pas vraiment dans la dentelle. Le niveau est bon pour ce premier morceau, mais il y a un petit manque d'originalité qui sera heureusement comblé par la suite.

La suite, ce sont des morceaux comme Scream, dévoilant les performances vocales de la chanteuse sur un refrain particulièrement puissant, tandis que les couplets sont expédiés à la vitesse de la lumière, avec une section rythmique dévastatrice. Le son particulièrement distordu de la guitare renforce le côté obscur et la tension de la chanson. Le passage instrumental est excellent, témoigne du passé du groupe, avec ces chœurs lointains, juste avant un solo non moins excellent. Un morceau très riche et intéressant en somme.
Dans cette lignée, on trouve un très bon Time to Bring the Pain, avec un important penchant gothique-symphonique. Si la série couplets-refrains (quoique très agréable) n'apporte en elle-même rien de nouveau, c'est dans des petits détails que l'on trouve les pépites. Comme ce solo de guitare très lent, intelligemment posé sur une ligne de basse bien lourde, ou encore les divers effets électroniques donnés au chant.

The Promise dévoile par son intro un piano sympathique (joué par la vocaliste), souvent présent chez ce groupe. C'est un autre très bon morceau, beaucoup plus symphonique, d'abord grâce au piano, mais aussi grâce à l'utilisation massive de chœurs en latin. Les couplets, puis les refrains d'une autre manière, mettent parfaitement en valeur le talent de Ji-In Cho, qui a un coffre impressionnant (mais quand reprend-elle son souffle ?).
Arrive le très sombre Lost, beaucoup plus gothique dans son style, avec une intéressante ambivalence entre les chœurs et le chant clair qui mène à un refrain explosif, et mélancolique à souhait. Les derniers refrains voient une guitare s'éloigner du troupeau pour un petit solo en parallèle. C'est ce genre de petits détails qui font de ce Bloodangel's Cry un des meilleurs disques de son genre.

L'opus comporte néanmoins quelques titres plus simples, moins originaux, mais presque aussi efficaces que les autres. Il s'agit du sympathique I Can't Breathe, bien composé (quelle intro !), mais manquant franchement de mélodie. Il en va de même pour le tubesque Somebody Save Me, ultra-classique, très proche de ce que font des dizaines de groupes de metal symphonique à chanteuse. Le clip est dans le même ordre d'idée, bien conventionnel et pas super bien réalisé.

Bloodangel's Cry serait probablement resté un bon disque sans vraiment sortir du lot, s'il n'avait contenu les trois titres présents à la fin, j'ai nommé The Night All Angels Cry, Sweet Revenge, et The Gates of Retribution. Ces trois-là, qui représentent un tiers de la longueur totale, sont la raison d'acheter ce disque. On y retrouve en effet une musique beaucoup plus riche, plus dense, oppressante, et dotée d'une profondeur inouïe, qui donne un arrière-goût de progressif. Le premier des trois, après une belle introduction au piano, lâche une musique mélancolique puissante jusqu'à un refrain un cran encore au-dessus. L'écriture se fait plus fine, plus poétique : "This is the night all cry, and their tears set heaven alight". Un break effrayant surgit alors, où la batterie de Kuschnerus se déchaine, la basse de Stumvoll détruit tout, et la guitare de Chris Siemons survole le tout.
Sweet Revenge et ses chœurs diaboliques prennent le relai, avec un son encore plus lourd et rapide, ainsi qu'un riff particulièrement agressif. C'est clairement le meilleur moment de ce disque, le passage le plus abouti, le plus réfléchi. L'acmé est atteint lors du passage instrumental, constitué d'éléments symphoniques orchestraux surpuissants, bientôt doublés par une guitare décidément très volontaire, alors que le batteur s'escrime à détruire ses fûts de toutes ses forces.
Il ne reste maintenant plus qu'à descendre doucement au son du violon langoureux d'At the Gates of Retribution. Une tristesse sans nom s'empare de nous tandis que Ji-In Cho, accompagnée par des chœurs volumineux, nous conte ses malheurs et ses interrogations. Tout n'est cependant pas aussi simple que ça, puisqu'une sourde mélodie de piano semble vouloir nous avertir d'un danger imminent. Le ciel se couvre à nouveau, le piano et la basse rendent l'atmosphère pesante, et c'est maintenant un océan de notes qui nous submerge. Le temps de reprendre nos esprits au son d'une guitare lancinante tout repart déjà avec une série de refrains majestueux ...

Et c'est fini. Plus jamais on entendra Krypteria sonner de cette manière. Plus jamais cette musique sombre et lourde accordée au timbre si particulier de Ji-In Cho. La qualité du disque doit d'ailleurs beaucoup au talent de la chanteuse d'origine coréenne. Les autres musiciens ne sont pas non plus en reste (mention spéciale pour le batteur), et on ressent bien tout le cœur mis à l'ouvrage. La musique est en plus desservie par une très bonne production, en parfait accord avec le style joué, et qui laisse une place conséquente à la basse (c'est si rare de nos jours ...). On revient ensuite au monde réel, loin de cette mélancolie pourtant si riche et ô combien fascinante ...


À Berthi?e, un album qui nous tient à cœur ;-)

3 Commentaires

3 J'aime

Partager
ericb4 - 11 Mai 2014: Je connais assez mal cet album. Votre chronique me donne envie d'approfondir son écoute. Merci à vous!
WaitingForTheMovie - 11 Mai 2014: Tu as raison, je ne connais pas bien les autres albums du groupe mais celui-ci est excellent. "Sweet Revenge" est une tuerie dans son genre!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire