Blood for Satan

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Black Dawn (FIN-1)
Nom de l'album Blood for Satan
Type Album
Date de parution 2001
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album21

Tracklist

1. Pitbound (the 4th Trial of Acolyte) 02:01
2. A Hymn to Grand Darkness (the Creed of Hoath) 02:41
3. Of Blackest Witchcraft (the Hoath Manifesto) 04:50
4. Enemy of the Day 04:21
5. Graverape Ritual 02:46
6. A Horned Moon Rising 03:57
7. Blood for Satan 02:02
8. To Haunt and to Feed 03:05
9. When the Shadows Become Flesh 01:02
10. Within Ye Woods, Before Ye Throne 06:12
Total playing time 32:57

Chronique @ Behemoth49

21 Fevrier 2011

un black metal résolument brutal, sans fioritures et très porté sur le satanisme dans la plus pure tradition.

Il y a généralement dans toute communauté, sociale, politique ou culturelle, un élément à part du reste de l’ensemble. Et cela s’applique également au monde musical. Prenons l’univers du black metal, lui-même divisé en de nombreuses écoles ayant chacune, à peu d’exceptions près, leur particularité comme par exemple le style norvégien, suèdois ou encore finlandais. Parlons en d’ailleurs du style finlandais, reconnaissable entre milles, popularisé à la fin des années 90’ et surtout au début des années 2000 par des formations comme Horna, Satanic Warmaster ou Sargeist. Les bases de la musique de ces groupes continuent d’influencer de nombreux combos comme par exemple les tout jeunes Prevalent Resistance. Cependant, Black Dawn, un quatuor actif dès 1993 décide de ne pas rentrer dans le catalogue des groupes de black typique finlandais. Ainsi, après trois démos sortis respectivement en 1992, 1993 et 1996, la formation parvient enfin à enregistrer son premier album, intitulé de façon peu originale Blood for Satan, qui sort en 2001 de façon conjointe sous les houlettes de Season of Mist et de Necropolis Records.

A quoi donc faut-il s’attendre dans ce cas à l’écoute de ce « Blood for Satan » ? Avant de rentrer dans les détails du sujet, j’affirmerais simplement ceci : Cet opus est l’album le plus brutal en matière de black metal qui soit sorti des frontières finlandaises. Et oui, rien que ça, je m’explique.
Il est rare pour ma part de commencer par décrire le son et la production d’un album, cependant je ne peux ici pas passer outre cela dès le début de cette chronique. En effet la production est tout simplement dantesque tellement l’épaisseur du son et la puissance dégagée est impressionnante. Voilà donc un premier élément qui les diffère du reste de la scène finlandaise, préférant généralement un son plus « trve ». Tous les instruments sont mis en avant, même si la batterie monopolise cette apocalypse sonore. Il faut d’ailleurs saluer la performance de Jani Martkkala , impressionnant de rapidité tout au long des trente deux minutes de cette galette.

Les morceaux sont généralement courts, tournant autour de deux minutes, même si plusieurs d’entre eux passent la barre des quatre minutes ainsi que le dernier, nous offrant six minutes de blasphème plus que délectable. Chaque piste s’articule généralement autour de deux ou trois riffs, simples mais efficaces, pour le plus grand malheur de votre nuque, à l‘image du terrible « A Hymn to Grand Darkness » ou de « To Haunt and to Feed ». Il faut ajouter à cela des blasts quasi incessants et de nombreux interludes durant lesquels Prophet Hoat Wrath véhicule sa propagande sataniste mais nous y reviendrons. Il faut d’ailleurs mentionner la particularité qu’a ce dernier consistant à alterner voix typiquement black et voix grave pour un rendu du plus bel effet mais laissant transparaitre une supposée schizophrénie du personnage.

Comme le laisse penser le titre de l’album, les messages transmis à travers les dix morceaux de ce « Blood for Satan » sont résolument satanistes. Précisons tout d’abord que le chanteur appartient à une secte, appelée « Ostrobothnian Black Metal Circle », ce qui en dit long sur ses croyances. Les références au malin sont donc omniprésentes à travers cet album, comme par exemple l’introduction de l’excellent « Of Blackest Witchcraft », déjà utilisée par plusieurs groupes auparavant comme Gloomy Grim sur « Written in Blood ». Nous pourrions aussi nous attarder sur la symbolique, comme la présence de la croix d’Ankh sur la pochette, symbole de la vie, mais ici inversée, renvoyant directement au culte de la mort.

Ainsi Black Dawn parvient, avec cet unique album à leur actif (pour le moment ?), a proposer une alternative au style pratiqué au sein de leurs propres frontières, c’est-à-dire un black metal résolument brutal, sans fioritures et très porté sur le satanisme dans la plus pure tradition.
Malheureusement cet album passera relativement inaperçu, même au sein de la scène dans laquelle nos finlandais évoluent. Pour couronner le tout, la formation sera contraint de changer de nom pour The True Black Dawn du fait qu’un groupe de heavy metal américain porte également le même nom, ce qui contribue sans nul doute à faire sombrer le groupe un peu plus dans l’anonymat. Le groupe est néanmoins toujours actif et en attendant un hypothétique futur album, jetez vous sur cette petite bombe, vous ne le regretterez pas !

15/20

9 Commentaires

4 J'aime

Partager

BEERGRINDER - 21 Fevrier 2011: Behemoth 49 dit :"style finlandais, reconnaissable entre milles, popularisé à la fin des années 90’ et surtout au début des années 2000 par des formations comme Horna, Satanic Warmaster ou Sargeist."

Je ferais une rectification : "mis en lumière au début des 90's par les légendaires Beherit et Impaled Nazarene, popularisé pour les trends par les talentueux Horna ou Sargeist, et repompé allègrement par des suiveurs au talent plus ou moins incertain comme Prevalent Resistance" hé hé.

Sinon cet album n'est pas passé inaperçu au contraire, grâce notamment au boulot de Season Of Mist, ce disque s'est même retrouvé avec de la promotion valable, jusqu'à squatté les compilations Hard Rock Mag de l'époque. C'est surtout que ce truc n'a pas résisté à l'épreuve du temps à cause de l'inactivité phonographique du groupe.

Sinon il s'agit effectivement d'un disque très brutal, proche parfois de la scène suédoise, mais aux ambiances beaucoup plus crasseuses.
Behemoth49 - 21 Fevrier 2011: Oui mais quand on pense au style typiquement finlandais, Beherit et Impaled Nazarene sont en décalage je trouve par rapport au reste, évoluant dans des sphères plus particulières.
Je n'ai pas trouvé d'informations m'indiquant que cet album fut bien distribué, mais je te fais confiance là dessus ;)
BEERGRINDER - 21 Fevrier 2011: Oui, je sais ce que la nouvelle génération appelle le Black Metal finlandais, mais pour moi c'est plutôt la seconde vague en fait (la première s'intercalant entre les deux vagues de Black Metal tout court...)

Bien distribué c'est pas le mot non plus, Black Dawn n'étant évidemment pas une priorité pour SOM, mais inaperçu c'était pas le bon mot non plus.

Merci pour cette chro en tous cas, je songeais à la rédiger de temps en temps (parmi 500 autres), mais je n'éprouvais pas le besoin d'en dire grand chose hormis que c'était brutal...
corpsebunder50 - 21 Fevrier 2011: Cet album est vraiment excellent effectivement, un black metal bien brutal et très bien produit, avec une pochette qui en dit long sur le contenu. Je l'avais acheté suite à l'écoute d'un extrait sur un sampler Metallian. Sa sortie n'était donc pas passée inaperçue, bien au contraire!
Je m'offusquais du fait que le groupe ne soit pas chroniqué, et je voulais m'y mettre. C'est pourquoi j'apprends avec surprise le changement de nom du groupe (et aussi son "activité").
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ wodulf

25 Novembre 2012

Un true black dans l'esprit black brutal

Les origines de Black Dawn remontent à l’année 1992 lorsque Cauldron (batterie) et Wrath (chant) montent un groupe dénommé Nocturnal Feast qui évoluait dans un style assez bestial entre Beherit et Archgoat. Un style donc tout à fait en accord avec la scène underground finlandaise de l’époque. Le groupe va sortir une démo intitulée Hymn to Darkness dont le son est d’ailleurs assez inaudible.
Puis en 1993, le groupe change de nom et devient Black Dawn. Là le groupe se death metallise pour évoluer dans un style black death assez proche de Belial. Leur première démo, War Against Christians va ainsi dans ce sens.
En 1995, Wrath participe à la formation d’Enochian Crescent et met un peu en suspend Black Dawn. Cependant, le groupe sort quand même une démo rehearsal en 1996 intitulée Dead Metal sur laquelle on sent déteindre le style d’Enochian Crescent avec Claviers et passages un peu atmo’.
Mais c’est en 1998 que Wrath décide réellement de reprendre en main Black Dawn et de redéfinir son orientation musicale. Le but c’est de faire du true black mais dans un esprit black brutal. Et pour cela, Black Dawn va un peu aller s’influencé du côté de la scène suédoise, surtout chez Marduk, de la période Heaven Shall Burn. Bien que certains qui étaient restés attachés au style bestial des débuts y ont vu une sorte de retournement de veste ou de traîtrise, il faut bien avouer que le but recherché est parfaitement atteint. Black Dawn nous vomi un true black avec un son énorme et une batterie hypersonique toujours au bord de la rupture, complètement dans le style Fredrik Andersson. Les ambiances sont bien là, puissantes et on sent vraiment que les mecs sont à fond dans le satanisme. Des morceaux assez courts mais toujours très intenses nous font défiler ces 30 minutes à la vitesse de la lumière. Un album très sympa à écouter.

8 Commentaires

0 J'aime

Partager
infestuus - 25 Novembre 2012: J'aime bien Marduk , toute période confondue mais ce Black Dawn pour moi c'est l'un des meilleurs albums de black brutal des années 2000 . Malgré son extrème brutalité , les ambiances sont omniprésentes . Et je trouve pas que ça ressemble à Marduk , déjà niveau riffing c'est pas du tout pareil .
infestuus - 25 Novembre 2012: Là aussi je suis pas vraiment d'accord , tu parles de Fredrik Andersson que perso j'ai jamais trouvé au top niveau technique , un jeu trop stéréotypé et niveau rapidité y'a largement mieux , son successeur Dragutinovic qui est carrément à un autre niveau . Et sur ce Blood for Satan le jeu du batteur est bien plus cataclysmique .

Fais le test , met toi The Black Tormentor of Satan de Marduk et juste derrière Enemy of the Day des Finlandais .
infestuus - 25 Novembre 2012: Reconnaissable ça je suis d'accord surtout son jeu de cymbale . Pour le reste on va donc chacun camper sur nos positions haha .

T'as écouté le split sortie quelques années plus tard avec "O" ?
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Black Dawn (FIN-1)