Blood Fetish

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Putrid Pile
Nom de l'album Blood Fetish
Type Album
Date de parution 24 Mai 2012
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album21

Tracklist

1. Blood Fetish
2. Necroneat-o
3. Pottymouth
4. Face-Pounding Madness
5. Tortured Soul
6. Operation Splatterhouse
7. Strangulation Is the Only Answer
8. Bowel Batter
9. Deepfried Evil
10. Petty Leftovers
11. Perpetual Bloodlust

Chronique @ Strangel

12 Août 2012

Une bonne dose de testostérone et d’hémoglobine

Putrid Pile est un groupe unipersonnel Américain formé en 1994 par Shaun LaCanne qui enregistre donc toutes les pistes et qui n’hésite pas à monter seul armé de sa guitare sur scène pour défendre ses productions. Il opère dans le Slam Death Metal, style relativement discret dont les maîtres absolus internationalement sont Devourment, et en France ChokingOnBile. Ce genre consiste en un Death/Grind Brutal, fusionné aux Moshparts des Coreux New-Yorkais, le tout chanté avec une voix gutturale à l’extrême, doublée des screams aigus du Grindcore. Putrid Pile fait donc partie des hautes lignées du mouvement, et, après trois productions cultes, est de retour en 2012 pour nous présenter son petit nouveau : Blood Fetish, dont le titre et la pochette reflètent déjà merveilleusement bien le contenu de cette malheureusement trop courte production (33mn !).

L’album, après une courte introduction parlée, démarre sur Blood Fetish, le titre éponyme, et, on conclut vite qu’il ne s’agit ni plus ni moins que du Putrid Pile, avec les défauts comme les qualités récurrents du groupe. Effectivement, tous les ingrédients sont présents : la boîte à rythme fait malheureusement sentir son artificialité de manière flagrante, les riffs sont toujours nombreux et plus ou moins inspirés, passant du basique riff à un doigt au riff hyper technique à la Dying Fetus, la voix est toujours aussi porcine et omniprésente, et le rythme est toujours fluide, l’alternance entre les partie blastées et les moshparts étant toujours assurée par des montées et descentes de pression subtiles. Cela fait de Blood Fetish un album pas forcément étranger à l’écoute, mais pas pour autant absolument remâché.

Si tous les éléments purement techniques sont identiques aux précédentes productions, les compositions n’en sont pas pour autant moins différentes. Quand certaines parties des autres albums s’avéraient être un peu brouillon, celui-ci s’avère particulièrement réfléchi et travaillé. L’enchaînement des riffs est toujours naturel, empêchant ainsi d’avoir à penser que ceux-ci aient pu se retrouver superposés au hasard. La setlist est tout aussi judicieuse, les titres défilant sans décrochage, et les influence sont multiples, passant du Grind pur, à l’image du 6em et 9em titre, à des choses plus subtiles, comme le démontre le solo technique de Necroneat-o. Cela fait très certainement de Blood Fetish l'album le plus abouti de Putrid Pile.

L’album est malheureusement très court mais est très intense et très riche (pas de soucis de longueur, au moins). Il est certes peu original mais particulièrement réussi. La production en béton accentue fortement la violence de cet opus brutal, porcin, masculin et transpirant, qui ravira les amateurs de Death Brutal et bien Groovy. Une bonne dose de testostérone et d’hémoglobine, dont la consommation abusive n’est cependant pas conseillée…

Strangel

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire