Black Metric

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Veils Of Perception
Nom de l'album Black Metric
Type Album
Date de parution 2011
Membres possèdant cet album9

Tracklist

1.
 I'm Wild
 06:05
2.
 Davil's Halo
 04:59
3.
 Fallen from Heaven
 06:23
4.
 I Am My Own God
 04:41
5.
 Worldwilde Horror
 04:18
6.
 Lethal Art of Life
 04:19
7.
 Before Bleeding Us
 05:38
8.
 Under My Skin
 05:03
9.
 Violent Beauty
 04:51
10.
 The End of Nothing
 04:25

Durée totale : 50:42

Acheter cet album

Veils Of Perception


Chronique @ HelMist

09 Avril 2011

Veils of Perception s’inspire de beaucoup de groupes pour en ressortir un cocktail explosif

Aujourd’hui, le théâtre français ouvre ses portes et nous révèle un joyau symphonique et carnavalesque : Veils of Perception, une joyeuse et morbide compagnie aussi ambitieuse que talentueuse. Devant les rouges rideaux de la scène tombent de noirs confettis dont l’effet sera aussi immédiat que du Napalm. Les flammes envahissent avec vélocité nos cœurs et rien ne saurait les entendre. Et voilà, la chronique est finie...

Pour ceux qui sont complètement passé outre de ces quelques lignes éloquentes, je vais faire l’effort de développer. Dès les premières secondes dépassées, on se rend compte que ce premier album d’un groupe du pays n’a pas le niveau d’un premier album d’un groupe du pays. Non, on occupe déjà les sphères bien plus élevées. Car si on commence sur des riffs de qualité made-in Stormblast de Vous-Savez-Qui aux sonorités plus modernes, on se rend vite compte que Veils of Perception s’inspire de beaucoup de groupes pour en ressortir un cocktail explosif (d’où le napalm) et surtout... COHERENT.

L’intro de « I am Wild » passée, on avance sur un mid-tempo portant des notes de piano (digne d’un film gothique pompeux de second degré) qui amènent des riffs plus malsains accompagnés de chant clair, bref, quelque chose qui rappelle ENORMEMENT Arcturus et un peu Therion pour l’ambiance. Mais ça n’en reste pas moins différent, plus simple je dirai. Cependant, comme Arcturus, Veils of Perception ne se cantonne pas au traditionnel couplet-refrain (il ne l’anéanti pas mais ne s’y surement suffit pas), pour eux, un morceau doit commencer et se finir, comme une bonne pièce de théâtre. Parfois, VoP va nous pondre une alternance entre des passages grandiloquents, evil et envahissants avec des moments plus minimalistes avant de repartir galopée sur un Black symphonique (« Lethal Art of Life »). Mais le groupe s’amuse aussi a créer des effets sonores aussi magnifiques qu’atmosphériques pour que nous ne nous ennuyons jamais (l’exemple le plus éloquent est la deuxième partie de « Devil’s Halo » qui combine des guitares atmosphériques à un roulement délicat sur une caisse claire avec des nappes de chant féminin dans une ambiance reposante).

Quelque chose qui revient souvent aussi est l’influence qu’a pu avoir Opera IX (à leur débuts) sur cette œuvre. Ce touché... cette manière de poser ces touches de piano emprunte carrément aux italiens. Pour une fois, il s’agit d’une patte que l’on retrouve tout au long de Black Metric, à divers degrés bien entendu.

Un morceau comme « Violent Beauty » à l’inverse montre un versant bien plus malsain et agressif de Veils of Perception, avec des accélérations à la double pédale (pas loin de Dagoba sur ce coup là), un peu de Blast, des poses dignes des moments les plus inquiétants des films d’horreur et des crescendos inquiétants.
Dans ce registre plus agressif, on y retrouve du « Under My Skin », un peu plus faiblard que le reste et un « Before Bleeding Us » qui nous projette d’un terrifiant château gothique. Et pour les fans d’ambiance grandiloquentes, « Worldwide Horror est pour vous avec cet orgue inquiétant en fin et ces nappes symphoniques maléfiques.
Le final (« The End of Nothing » tiens donc… ???), part sur un riff thrashy pour nous faire entrer dans une danse chaotique avec des touches d’orgues extrêmement discrètes, des solos qui sans être techniques, réveillent en nous ce qu’il y a de plus mauvais. Pour une fin au nom si symbolique, je ne pourrai que dire que si l’outro représente le futur de VoP, la scène Black Française va bien vite connaitre un nouveau grand. Black Metric étant déjà excellent, le futur ne peut que s’annoncer grandiose.

On reprochera (parce qu’il le faut bien) que VoP n’a pas encore une identité qui fait qu’il sera automatiquement reconnaissable mais je le répète, ce n’est que le premier album ! Les riffs et autres mélodies ne sont pas toujours imparables et je dirai que l’ordre des morceaux n’est pas totalement fait pour nous faire tenir jusqu’au bout (les morceaux plus agressifs étant plus situés grosso modo sur la deuxième moitié de la galette).

Mais bon, mis à part ces quelques broutilles, What Else ? Durant l’âge d’or du Black (94-97), cette galette aurait mérité un bon 15 sur 20. Pour un premier album, Black Metric mérite un bon 20 sur 20 mais concrètement, je sais quelle note lui mettre. Pour les Fans de vrai Metal Extreme Symphonique recherchée, pour les fans de Dimmu Borgir, Opera IX, Arcturus et Therion.

5 Commentaires

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Arachnid - 09 Avril 2011: Excellente chronique.

J'avais joué avec eux, bonne claque à l'époque. Il faut que je me procure ce premier album ! :D

Au passage, l'artwork a été réalisé par Seth Siro Anton (Paradise Lost, Vader, Soilwork entre autres...).
Matai - 10 Avril 2011: Bonne claque pour ma part dès la première écoute, le Black Sympho français a de la ressource ;)
HelMist - 11 Avril 2011: En fait, pour la démo, je ne l'ai pas écouté donc j'ai évité d'en parler. Il faut dire que j'ai le don pour écrire tout mes préjugés débiles si je ne me maîtrise pas. Sinon, l'artwork ne me plait vraiment pas. Pour le côté Arcturus, c'est justement dans les vocaux clair et le côté théatral qui semble cacher quelque chose de pervers.
vedder - 23 Mars 2013: En live ça balance bien, je me souviens pourtant que leur premier concert était réellement minable, il y'a eu une période de remise en question puis ils ont pondu cet album correct :) une bonne surprise.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Veils Of Perception