Black Beast

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Garwall
Nom de l'album Black Beast
Type Album
Date de parution 2004
Labels Holy Records
Style MusicalHeavy Black
Membres possèdant cet album66

Tracklist

1. Pride
2. Mass of Worms
3. The Seventh Qeal of Consequence
4. Abyssus Abyssum Invocat
5. Garwall
6. Veni Vedi Vici
7. Les Écorchés
8. Black Beast
DVD - LIMITED EDITION
Live at la Locomotive, Paris, France, 21/03/2004
1. Pride
2. Les Ecorches
3. The Seventh Seal of Consequences
4. Garwal
5. Mass of Worms
6. Black Beast
LIVE VIDEO
1. Les Ecorches
BONUS AUDIO
1. Pride (English Version)
2. Black Beast (French Version)
3. Losfer Words (Iron Maiden Cover)

Chronique @ Kovalsky51

28 Décembre 2009
Il est assez rageant de voir certains groupes au potentiel énormes sabordés avant d’avoir eu le temps d’atteindre le statut qu’ils méritaient. Dans la longue liste de ces groupes « qui auraient pu » Garwall est un bel exemple. Alors bien sur les parisiens continuent à jouer mais à l’heure actuelle le lycanthrope n’officie plus dans le registre de ce Black Beast et se démène avec des soucis de line up qui ne semblent pas trouver de sortie. En effet le Garwall d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec le groupe de Heavy Black surpuissant qu’il fut lors de la sortie de ce Black Beast démentiel. Le groupe français est devenu un groupe de Heavy tout ce qu’il y a de plus classique suite au départ de Balrog dans les divers projets qu’on lui connaît. Tout cela est d’autant plus énervant du fait qu’avec ce Black Beast, Garwall aurait sans mal pu devenir un des fers de lance du Metal Extrême français. Furieux, violent et étonnamment accrocheur cet album mérite vraiment de trouver des oreilles à ravager.

La Pochette du disque fait allusion au nom du groupe. En effet Garwall est le nom qui était donné à une variété de loup garous dans les comptes populaires médiévaux. De ce que je m’en souvient cette variété de canidé humanoïde aurait un attrait particulier pour la chair humaine et serait quelque peu plus agressive que ses compatriotes velus. Mais bref cette magnifique pochette est tout à fait à l’image de son contenu. Un monstre assoiffé de sang lancé à 200 à l’heure en direction de nos pauvres oreilles qui vont une fois de plus en prendre pour leur grade. La musique du groupe est un mélange hautement destructeur de Black, de Death à tendance mélodique et de Heavy au combien accrocheur. Bien que le mélange en lui-même ne soit pas inédit, les français arrivent à insuffler une véritable âme et une identité propre à leur musique. La grande force de cet album étant que le mélange est parfaitement équilibré et permet de développer des ambiances glauques typiquement black que les guitares Heavy rendent vraiment épiques. Nous avons en quelque sorte la bande son parfaite pour illustrer une scène de combat médiévale fantastique désespérée, en clair celle qu’on retrouve à la fin de toute bonne saga Heroïc Fantasy digne de ce nom. D’ailleurs une fois l’écoute terminée on à comme l’impression de s’être fait piétiner par une armée d’Uruk Haïs enragés.

Le tempo général de l’album est très élevé. Les riffs de guitares donnent véritablement l’impression d’aller à mach 2. La maitrise technique des deux gratteux leur permet d’envoyer dans la tronche de l’auditeur des gros riffs black bien violents, et des passages Heavy très mélodiques fort bien exécutés. Les solos sont l’occasion d’assister à une maitrise technique sans failles, et s’avèrent très mélodiques. Que dire de cette batterie survoltée qui nous assène une rythmique intense sur toute la durée de l’album. Le moins qu’on puisse dire c’est que le batteur n’a pas acheté la double pédale pour rien. Ca blaste dans tous les sens et on se retrouve bluffé par le niveau technique du bonhomme. La basse suit le rythme et assure un peu de lourdeur au son mais cette dernière ne s’entent qu’en tendant bien l’oreille. Je pense qu’elle aurait mérité d’être un peu mise en avant afin de pouvoir mieux juger du travail du musicien. Le chant quand à lui est dans une veine black très violente. Très agressif il renforce le coté machine de guerre de l’ensemble. Certaines parties sont dans un registre guttural proche du Death. Il se révèle toujours dans le bon ton et colle toujours bien à la musique.

Niveau paroles la plupart des textes sont très guerriers, certains en français d’autres en anglais. Mais quelque soit la langue employée ils s’incorporent très bien à la musique au point qu’on ne se rend pas forcément compte que la langue change d’une chanson à l’autre. Le son est énorme et démultiplie la force de frappe du groupe. La production trouvant un très bon équilibre entre gras, lourd et plus clair quand il le faut. la musique s’en retrouve ainsi bien mise en valeur. Le seul vrai reproche que je puisse faire à cet album vient de sa relative répétitivité qui fait qu'on a tendance à ne pas pouvoir se l'écouter deux fois de suite, et qu'il pourrait facilement finir par en lasser certains.

Au final ce Black Beast est chaudement recommandable aux amateurs du genre. Il devrait pouvoir plaire à un large panel de metalleux qui devraient accrocher sur au moins un élément de la musique. Une belle mandale à ranger dans la catégorie « classés sans suite ». Garwall aurait pu devenir énorme, au final le loup garou n’aura fait que nous envoyer une grosse baffe dans les dents avant de repartir se tapir dans sa tanière.

6 Commentaires

2 J'aime

Partager

Kovalsky51 - 29 Décembre 2009: Heavy Black... je sais pas pourquoi il est référencé en death mélo ^^
Et desormais Garwall fait du heavy metal... L'histoire du groupe est très chaotique a vrai dire^^
valentheris - 29 Décembre 2009: ok merci ;).
NICOS - 29 Décembre 2009: Un super album, qui faisait suite à un très bon mini. Dommage qu'ils aient préféré Balrog, meme si ce dernier groupe est pas mal non plus, aucun de leurs albums atteint le niveau de celui-ci ( si on peut comparer).
Pour le style, c'est du black death mélodique qui cartonne et va très vite!!!
Icare - 17 Novembre 2016: Merci pour cette chro, très bien rédigée. Un seul point sur lequel je suis en désaccord, c'est sur le son: je le trouve bien trop lisse et propre, faisant perdre énormément de l'aura malsaine et démoniaque que le groupe avait sur la démo précédente. C'est vraiment dommage.

Sinon, rien à dire, musicalement, c'est du tout bon!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kuroikarasu

29 Novembre 2004
Ce premier véritable album de Garwall tient toutes les promesses qu’on pouvait mettre en lui. Le talent qu’on avait déjà pu entrevoir dans leur démo « Abyssus Abyssum Invocat » transparaît finalement au grand jour. Garwall, c’est un savant mélange de black, de death (un petit peu) et de heavy (beaucoup). Les compos sont vraiment excellentes (certains des morceaux proviennent d’ailleurs de leur démo) et l’éxécution du tout est efficace et imparable. Les riffs sont puissants et aiguisés comme un scalpel, le martèlement en arrière-fond est dynamique et les vocaux toujours très justes et recherchés. La production est plutôt bonne et met ainsi en valeur la violence explosive du tout.
Signé sur le label français Holy Records, le groupe a sans doute pu obtenir de plus gros moyens pour mener à bien leur projet et le résultat est vraiment à la hauteur de l’attente de tout bon black metalleux. Vous qui souhaitez soutenir un groupe bien de chez nous et qui prouve une fois de plus l’extraordinaire vivacité de la scène française, ruez-vous sur cette galette très comestible. L’éditon limitée propose en plus quelques images bien sympathiques de leur prestation sur scène.
Un premier « méfait » qui tient la dragée haute à pas mal d’autres formations plus « anciennes » et qui inaugure d’un futur radieux. Franchement, chapeau bas Messieurs et vivement la prochaine sortie que j’attends avec une impatience non dissimulée. Comme quoi, il n’est pas besoin d’aller bien loin pour trouver de la qualité... Et ça fait vraiment plaisir !!
Mes coups de cœur vont à « Black Beast », morceau éponyme de l’album et à «Abyssus Abyssum Invocat » venant lui de la démo.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire