Bestiarium Pool

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Skyfall (RUS)
Nom de l'album Bestiarium Pool
Type Album
Date de parution Septembre 2011
Style MusicalDeath Black
Membres possèdant cet album5

Tracklist

1. Spiral Eugenics Metamorphosis 08:02
2. Bestiarium Pool (Mother of Future Pandemonium) 05:58
3. ????????? (The Coronation) 03:56
4. The Gospel for Iconoclasts (Nigredo in Extremis) 04:38
5. Carnival of All Nine Days 04:07
6. The Final Blizzard's Waltz 04:55
7. Autumn. Skyfall 04:54
8. ?????? ???????? (Endura of Worldly) 04:51
Total playing time 41:21

Chronique @ Matai

24 Décembre 2011

Skyfall offre quelque chose de racé et suffisamment bien exécuté pour charmer les amateurs de metal extrême

Ce n'est que douze ans après sa formation en 1999 que Skyfall fait le premier pas pour sortir son tout premier album « Bestiarium Pool », les Russes ayant passé les dernières années à pondre deux démos et à faire quelques concerts dans leur pays. La signature chez Grailight leur aura donné une grande opportunité afin d'être révélé, car le groupe manquait quelque peu de reconnaissance et d'originalité. En effet, à ses débuts, le quatuor officiait dans un black symphonique plutôt proche des standards du genre, ce n'est que quelques années plus tard qu'il décida d'intégrer un panel d'éléments death metal à sa musique : non seulement son attirance pour ce style n'était pas à cacher, mais en plus, il désirait faire quelque chose de plus novateur.

2011 voit donc la naissance du nouveau Skyfall avec cet album huit titres et ce mélange dynamique de black et de death avec quelques relents d'éléments symphoniques. Bien que moins omniprésents que les dernières compositions, les claviers apportent juste une touche obscure et particulière, si bien que ce sont les guitares qui ont le monopole des morceaux, hargneuses, techniques mais tout aussi mélodiques.

Le titre introducteur « Spiral Eugenics Metamorphosis » long de huit minutes montre la facette oppressante de Skyfall, profitant d'une introduction symphonique et électronique de deux minutes pour ensuite nous asséner de riffs maîtrisés, tantôt black, tantôt death, menés par un chant crié alternant lui aussi la technique death et la technique black. Malgré la vive brutalité, les mélodies arrivent à créer un fil conducteur jusqu'à la mise en valeur d'un passage ambiancé.

L'arrivée de « Bestiarium Pool » ne se fera pas sans surprises tant les alternances passages mélodiques/passages brutaux seront de la partie. A contrario « The Coronation » misera principalement sur l'harmonie des riffs, proche de Dimmu Borgir, et sur le côté lourd, oppressant de la scène polonaise (Hermh), dont les effets électroniques en fond rappellent Crionics.

Mais sur un « Carnival of All Nine Days », l'influence norvégienne se fait ressentir. Pas à cause de ce petit côté aliéné et déjanté comme un cirque hanté, mais ce côté heavy/black dans les riffs et le rythme proche de Satyricon, à la manière d'un « King ». Cependant, là où Skyfall avait abandonné les parties symphoniques, les voilà de retour sur l'excellent « The Final Blizzard's Waltz », dévoilant une rythmique impeccable, des riffs black/death assez traditionnels mais efficaces, et surtout ces claviers charismatiques se mêlant aux guitares avec habileté et insufflant au morceau une atmosphère pesante voire étouffante. De même pour « Endura of Worldly » prouvant le potentiel du quatuor.

Skyfall use ses inspirations à bon escient, ne s'efforçant pas de leur ressembler mais d'apporter quelque chose de plus. On ne peut cependant pas affirmer que les Russes possèdent une patte ou une certaine identité, mais il est bien clair que leur compositions possèdent pas mal de puissance et assez de force pour tenir l'auditeur en haleine, malgré quelques longueurs et une perte de souffle en plein milieu d'album. De toute manière, Skyfall offre quelque chose de racé et suffisamment bien exécuté pour charmer les amateurs de metal extrême.

3 Commentaires

4 J'aime

Partager
beon - 24 Décembre 2011: Très bonne chronique Matai; merci!!

Quand à la musique, je viens d'écouter quelques morceaux... c'est vraiment sublime, effectivement, je suis charmé!!! Au niveau du chant, on sent bien l'accent russe avec les r roulés, ce qui donne un aspect assez original , pour moi les russes sont parmis les meilleurs en matière de black/death sympho!!
Matai - 24 Décembre 2011: Les meilleurs, je ne sais pas, mais disons qu'ils ont une scène très variées, tout dépend des groupes et des influences. C'est pourquoi elle reste une des scènes les plus intéressantes en ce moment, vu à quel point elle croît à une vitesse folle...j'ai bien l'impression que la majeure partie des nouveaux groupes de black/death symphoniques proviennent de Russie, ce qui rend le tout très dynamique.

Pour les "r" roulés, c'est principalement dans les morceaux chantés en russe comme dans "The Coronation". L'alternance des deux langues selon les titres n'est pas négligeable.

Mais sinon, pour revenir au black/death sympho russe, il existe plus brutal et plus ambiancé si tu veux découvrir, avec Arcanorum Astrum, encore meilleur que Skyfall je trouve.
beon - 25 Décembre 2011: J'irais écouter ça, thanks!!
Mais c'est vrai que j'ai tendance à mal m'exprimer, il y a effectivement un sacré nombre croissant de formations émergeant de Russie (on va dire que Skyfall est une exception, formé en 1999, ça fait un sacré bail!^^) , mais je voulais dire par là que toute celles que je connais pour l'instant sont excellentes!!
Sinon, j'ai fait que écouter l'album en boucle, une très bonne découverte, j'adore!!!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire