Beast Within

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Katra
Nom de l'album Beast Within
Type Album
Date de parution 29 Août 2008
Style MusicalMetal Symphonique
Membres possèdant cet album54

Tracklist

1. Grail of Sahara 03:27
2. Forgotten Bride 04:22
3. Beast Within 03:57
4. Fade to Gray 04:49
5. Swear 03:45
6. Promise Me Everything 04:22
7. Mystery 03:08
8. Flow 04:05
9. Scars in My Heart 03:50
10. Storm Rider 04:22
11. Mist of Dawn 04:26
12. Kuunpoika 04:27
Total playing time 49:00

Chronique @ metalpsychokiller

05 Décembre 2008
Décidément la marée metal gothique symphonique à voix féminine n’en finit plus de déverser ses combos vagues après vagues. Tous visent à s’engouffrer dans la brèche béante initiée par les Nightwish, Within Temptation, Epica, After Forever et consorts. Beaucoup d’appelés et peu d’élus en perspective, car connaître une recette et l’appliquer correctement est une chose; mais avoir une unicité résultant d’un talent en est une autre. La grande majorité s’échoue donc sur la plage, le reste retourne à la mer et est condamné à œuvrer en apnée ... Seules quelques exceptions rarissimes atteindront le « Graal » du surf sur la crête, l’ivresse de l’écume …

Le cadre étant défini, que dire de ces six musicos venus de Tampere, en Finlande, et ayant formé Katra en 2005 ? Tout d’abord, pour l’anecdote, que ceux-ci ont représenté la Finlande à l’Eurovision en 2007 avec leur « Tietäjä » qui récoltera une dix-septième place à la clé; et qu’ils ont pondu une galette éponyme en 2007. Nos nordiques ont donc décidé de ne pas perdre de temps et de battre le fer pendant qu’il est chaud (quoique …) avec ce Beast Within, foncièrement gothique, un peu metal, et aux légers soupçons de sympho.

Une tracklist de 12 titres très, et surtout trop classiques, n’évitant les poncifs du genre que par intermittence. « Flow », « Grail of Sahara » et, à un degré moindre, « Fade to gray » profitent de l’originalité et de la recherche au niveau de la composition contrairement aux autres plages navrantes de platitude. Des tempos lents, exceptionnellement middle sur « Swear », quelques touches de piano n’apportant que très peu de relief, une rythmique guitare se contentant de plaquer trois accords simplistes quand, dans le même temps, les soli sont raretés sur "Promise me everything"; la palme revenant tout de même aux lyrics, affligeants de naïveté et en parfaite symbiose avec la majorité des mélodies proposées.

Vous l’avez bien saisi, les Finlandais délivrent une musicalité essentiellement axée sur la facette « support à la voix ». Celle de la rousse valkyrie au timbre cristallin et parfois lyrique est résolument agréable et viscéralement appréciable. Mais ses vocalises ne se démarquent en rien de la masse, et elle a beau se démener, on accroche que par à coups. N’est pas Tarja, Sharon D Adel ou Simone Simmons qui veut, je vous le concède. Et ce, d’autant plus que le combo ne semble pas posséder de Mark Jansen, ni de Tuomas Holopainen ou de Emppu Vuorinen pouvant délivrer des écrins mettant en valeur leurs perles de female voices… Mais disons que dans la rubrique nouveautés, la blonde Heidi Parviainen d’Amberian Dawn (d’Helsinki !!!) sera beaucoup plus crédible et plus atypique.

Bien produit, bien en place, mais désespérément quelconque à l’image du « Kuunpoika » de clôture –un cover de Mecano, "Hijo de la luna", chanté en finnois- ; ce Beast Within est plutôt agréable mais sans originalité ni personnalité. Parions sur l’erreur de jeunesse, car même si cet opus satisfera les adeptes du genre, sans évolutions ou prises de risques, Katra parait condamné aux premières parties ou à de la figuration…

13/20 MPK

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Katra