An Eternal Mirror

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Darkness Embrace
Nom de l'album An Eternal Mirror
Type EP
Date de parution 2012
Style MusicalBlack Mélodique
Membres possèdant cet album5

Tracklist

1. As a Despair's Ring
2. Ocean of Perdition
3. The Scarlet Reflection
4. Memoria
5. The Sun Won't Come for Me

Acheter cet album

Darkness Embrace


Chronique @ Matai

30 Juin 2012

Encourageant et dynamique, non loin des compères Suédois mais manquant de force et de clarté

Darkness Embrace est tout jeune dans le milieu du metal extrême. Formé en 2007, le line up se complète en 2009 et engendre un tout premier rejeton, un EP tout particulièrement, en cette année 2012. On ne peut pas dire grand chose de ce groupe originaire de Bourges qui se fait plutôt discret, si ce n'est qu'il est très influencé par la scène black mélodique scandinave, et qu'il intègre dans ses compositions un instrument hors du commun : une vielle.

Le quintette fait dans la tradition des Sacramentum et Dissection, c'est à dire un black mélodique entêtant et épique. Les guitares mènent la danse du début à la fin, que ce soit dans le rythme ou pendant les solos, tandis que le chant alterne cri black et growl hargneux le temps de cinq morceaux. Pas de fioritures ni d'éléments plus modernes, Darkness Embrace fait dans le black mélodique pur jus avec quelques influences death, que ce soit sur le long « Memoria » ou sur certains passages des autres titres.

Les atmosphères sont lugubres et plutôt sombres, à l'image de cette illustration réalisée par une certaine Skull_Revenge (que certains ici reconnaîtront). L'EP en question dépeint les dépravations et le désespoir de l'humanité, ce qui se fait ressentir sur le titre introducteur « As a Despair's Ring » avec ses riffs malsains et ses traditionnelles cloches, mais aussi sur « Oceans of Perdition » et son chant black torturé.

Le tout a beau être entraînant et dans une bonne veine black mélodique, la production reste mauvaise et peu adaptée. La place des instruments est de ce fait inégale, les guitares restant en pôle position avec la voix. La basse arrive quelques fois à bien se démarquer comme sur « As a Despair's Ring ». Toutefois, on peine à entendre les claviers, très discrets voire très effacés, les nappes étant complètement noyées par cette production décousue.

Ce « An Eternal Mirror » reste encourageant et dynamique, non loin des compères suédois. Cependant, il lui manque beaucoup de force, sans doute dû à son inégalité mais aussi à son manque de clarté. Nul doute qu'avec une amélioration au niveau de la production, le tout révélera une grande cohérence et une certaine puissance. A suivre de prêt donc...

4 Commentaires

10 J'aime

Partager
DerelictEarth - 30 Juin 2012: Aaaaaaarg promis pour la prod je ferais mieux la prochaine fois ;)
DirtInfestedMind - 01 Juillet 2012: T'es pas un magicien, t'as fait avec ce qu'on t'as passé, et on est content de ton travail :)
kichi - 01 Juillet 2012: Bravo aux Berruyers. Bontinuer à travailler, la prochaine fois avec plus de moyen vous aurez une meilleur production
Kabraxis - 01 Juillet 2012: On l'espère, mais la suite devrait cartonner maintenant que nous avons un peu plus de galons et des nouvelles compositions bien plus matures.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Darkness Embrace