An Deiz Ruz

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Heol Telwen
Nom de l'album An Deiz Ruz
Type Album
Date de parution 25 Octobre 2005
Style MusicalBlack Folklorique
Membres possèdant cet album92

Tracklist

1. An Douar Eleh mon Ganet 01:20
2. An Deiz Ruz 06:45
3. Dahud 05:29
4. Ar Korrigan Du 06:48
5. Etre Douae Mor 03:03
6. Epona (Pt. 1) 04:35
7. Epona (Pt. 2) 04:46
8. Enez Glaz 06:01
9. Kan ar Kern 06:24
10. Son ar Everezh 04:04
11. Heol Telwen 06:35
12. Ynis Witrinn 02:03
Total playing time 58:00

Acheter cet album

Heol Telwen


Chronique @ Nattskog

14 Août 2005
Il y a deux ans, après quatre années d’existence, Heol Telwen nous avait mis une grosse claque avec « Mor Braz ». Après encore deux ans, l’album sort enfin, et « An Deiz Rus » promet de faire parler de lui !

Pour commencer, dites vous bien cela : vous avez aimé la démo, vous adorerez l’album ! Tout est là : le concept, le talent, l’émotion…
Dire que Heol Telwen joue du Black Celtique c’est rappeler une évidence qui a déjà été maintes fois ressassée à l’occasion de la sortie de « Mor Braz », mais c’est assez incontournable : si la démo pouvait vous transporter au temps des Gaulois pendant vingt et une bonnes minutes, « An Deiz Ruz » le fait, peut être de façon plus radicale grâce aux quelques titres entièrement instrumentaux, et surtout bien plus longtemps (pas loin de trois fois le temps du mini) !
Le mélange Black/musique Celte n’a sans doute jamais été aussi bien mis en valeur que sur cet album : l’osmose entre les deux styles est quasi parfaite (oui, j’ai hésité pour "quasi"), les instruments de l’un s’alliant parfaitement avec ceux de l’autre, les mélodies forment un tout indissociable et franchement, c’est beau.
Tous les instruments sont mis en valeur par une production impeccable – insuffisante vous diront certainement les musiciens et quelques "pros", l’enregistrement ayant été réalisé au même studio que leur première œuvre – mais je trouve que ça colle parfaitement avec la musique et les compos.
Parlons-en justement de ces instruments, car à côté des traditionnelles guitares et batterie que l’on retrouve sur quasiment tous les albums de Black, on a droit à des instruments traditionnels (pipeau et autres instruments folkloriques) qui donnent une dimension très différente de ce qu’on a généralement dans ce style de musique : même si on garde la violence nécessaire pour faire passer un certain message, le reste de la musique est suffisamment fin pour reléguer le pur Black de la trame au second plan et mettre en avant les ambiances celtiques qui donnent franchement envie de voir les dolmens et de jouer au druide au moins pour la durée de l’album !

Pour être franc, niveau note, j’ai eu du mal à me décider… 19/20, c’était les condamner à ne plus faire mieux. Si la démo méritait une bonne note, « An Deiz Ruz » y a plus que droit : c’est une des meilleures sorties Black de ces derniers mois ! Allez, je retire un point pour la pochette (je préférais celle de « Mor Braz ») : 18/20. Longue vie HEOL TELWEN !

A noter que, ceux qui n’ont pas pu se procurer la démo, retrouveront deux titres de celle-ci sur l’album.

9 Commentaires

10 J'aime

Partager

KRegoR - 17 Mai 2008: mad e da gaout strolladou mad e breizh
fromtheevil - 28 Septembre 2009: Heol Telwen, alli magnifiquement la puissance du black metal et la magie du folk, un mélange sublime que je ne me lasse pas d'écouter, je n'est qu'une seule chose à dire, j'attends avec impatience le prochaine album !
 
clover - 28 Décembre 2010: Un des meilleurs albums dans la trempe celtic/folk/viking/pagan etc. peut-être même LE meilleur, que j'ai pu entendre.

Oui ce skeud est un chef d'oeuvre, du même avis pour la pochette, "peut mieux faire", et ni deux ni quatre mais trois titres de la démo précédente ont été repris (Mor Braz est le seul à n'avoir pas étgé gardé)
BlackBowl - 29 Mars 2011: Du très très bon pour ce groupe que je viens de connaître il y a peu et je ne regrette pas dutout d'avoir été curieux. La pochette est vraiment belle.

Suis amoureux du début de la piste Epona part1.
Vraiment sublime...


Content de voir que les gars de chez nous font de la bonne musique aussi !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ disgracia

13 Décembre 2006
De nos jours, quand on nous dit "celtic metal", en plus de Bélénos et d'Aes Dana, on pense tout de suite à Heol Telwen.( si ce n'est pas votre cas courez acheter l'album!)

En effet ce groupe parisien est devenu un des leaders de la scène celtic métal francaise, et ce en une démo et un album.Ce qui différencie Heol Telwen des groupes cités précédemment, c'est le côté festif qu'il ont ajouté à leur black metal.
Les fans de sonorités folk auront donc leur dose de diverses flûtes, bombardes, Harpe Celtic, Cornemuse, bodhrane... Ces instruments sont parfaitements intégrés à la musique d'Heol.Ils ne font jammais tâche et à ce niveau là, ça frise la perfection.
On a aussi droit à des choeurs entrainants qui enrichissent encore plus la musique d'Heol et qui donnent vraiment envie d'aller voir ce que ca donne en concert!
Les fans de black un minimum ouverts s'y retrouveront aussi car le côté black est lui aussi bel et bien présent, du fait des riffs de guitares.
Les compos sont biens faites, avec des morceaux qui n'ennuient pas et on sent que le groupe maîtrise vraiment son style.
Au niveau de la voix, c'est une voix black, elle colle bien au compos, rien à dire.
Le jeu de batterie est très entrainant, super adapté à la musique, là aussi rien à dire...
Ouai donc en fin de compte, c'est un album de celtic metal qu'on oublie pas de sitôt, il n'y à quasiment rien à jeter et même la cover vaut le détours!

19/20





5 Commentaires

3 J'aime

Partager

disgracia - 13 Décembre 2006: ouai c'est con qu'on puisse pas aller au pagan fest mais on aura bien une autre occasion de les voirs!

ps:tu va voir le T-S est simpa ^^
Troodukus - 17 Décembre 2006: Bah tiens, moi j'y étais au Pagan Fest, et ils ont franchement assuré...euh sinon bonne chronique, par contre, il n'y a pas de violon dans Heol Telwen, et tu aurais pu également évoquer le bodhrane et la cornemuse...
A noter que Heol Telwen ne sont même pas bretons, même pas d'origine, et qu'ils ont tout de même essayé d'écrire des textes en bretons malgré leur ignorance quasi totale de la langue...Donc chapeau bas aux messieurs :D
disgracia - 17 Décembre 2006: Autant pour moi, je vient de vérifier dans le livret et tu as raison pour les instruments, c'etait sur le début d'Epona part: II qu'il y a un instrument qui ressemble fortement au violon...
metaleu34 - 29 Avril 2007: putain de tueurie, vivement le prochain album !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Fonghuet

28 Fevrier 2008
Heol Telwen nous fout une belle claque avec "An Deiz Ruz" de chez Burning Star Records.

Tout d'abord, ce qui vient nous surprendre en écoutant cet album, ce sont les flûtes. La whistle déchire et c'est, selon moi, ce qui fait le charme du Soleil Sombre.

L'album débute avec "An Douar Eleh M'on Ganet", une petite intro acoustique et aux low whistle qui nous plonge dans le crépuscule armoricain. Aussitôt commencée, aussitôt terminée, l'intro enchaîne ensuite avec la pièce titre de l'album : "An Deiz Ruz", tirée du poème breton "Diougan Gwenc'hlan", datant du cinquième siècle. À noter que c'est le seul titre dont les paroles sont en breton. N'oublions pas que les gars d'Heol Telwen ne sont pas bretons, donc composer des textes dans cette langue qui est quand même dure à lire n'est pas chose évidente.

Ensuite, "Dahud" prend le sceptre et dirige la suite en commençant avec un solo ma foi assez rapide de tin whistle. "Ar Korrigan Du" est la seule chanson dont les textes sont en français, les autres, excepté la pièce titre, sont en anglais.

Vient ensuite, au titre 7, "Epona Part.2" qui est une instrumentale assez bien réussie et qui peut s'avérer fort utile pour faire découvrir le groupe à ceux qui n'aiment pas la voix de monsieur Loïc (Kraban). Cette pièce comporte du "fiddle", une sorte de violon qui n'est pas un violon mais presque (m'enfin)...

"Kan ar Kern" arrive ensuite avec des Uillean pipes, catégorie de cornemuse, et vient souder l'album par ses apects folk. L'album se termine au calme avec "Ynis Witrin" et ne fait que nous donner hâte au prochain CD.

La pochette de l'album est très réussie. La première de couverture est un mélange de dessin et de photo. Le CD, lui, est cerné d'entrelacs circulaires et le livret est, mis à part ma copie qui est agrafée croche, très bien faite. Le livret est bourré d'entrelacs compliqués et la présentation de celui-ci est délectable. L'album étant en carton, il faut faire attention tout de même lorsqu'on le transporte.

Sinon, le son... le son est acceptable. Les guitares sonnent bien Black Metal, la voix aussi. Les whistle sont très bien enregistrées et elles donnent le goût d'en jouer. Par contre, je sais pas si c'est le studio ou autre chose mais les percussions sont très décevantes. On entend très peu le son de la double pédale et ça, pour ceux qui ont l'oreille habituée à chercher des sons... Sinon, pour un amateur, oubliez ça. Selon moi, ça empêche l'album de grimper les échelons de la suprématie auditive, mais on s'habitue. C'est juste... dommage...

Mais sinon, si vous aimez le folk celtique, celui-ci vous ira à ravir. Pour un premier album (sans compter la démo "Mor Braz"), comportant 12 titres, c'est de la bombe. À écouter plusieurs fois avant de se fonder une opinion. Mais sincèrement, bravo à nos petits français !

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Heol Telwen