Almost Human

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Logical Terror
Nom de l'album Almost Human
Type Album
Date de parution 20 Mars 2011
Enregistré à Dysfunction Productions
Style MusicalCyber Metal
Membres possèdant cet album9

Tracklist

1. Nameless 03:25
2. Gender 3000 03:31
3. Monad 61 05:17
4. Unfilled 03:29
5. Degererate/Regenerate 03:27
6. Self-Extinction 03:14
7. Collapse 04:49
8. Facing Eternity 04:26
Total playing time 31:38

Chronique @ Matai

12 Avril 2011

Logical Terror ne fait pas dans l'originalité mais nous livre un premier opus encourageant

Alors que le Cyber Metal semble prendre de l’ampleur, de jeunes groupes éclosent petit à petit afin de nous montrer leur vision des choses, de l’humanité, du futur…
Logical Terror par exemple, formé seulement en 2009, n’hésite pas une seule fois à atteindre les codes du sous-genre sus-cité en sortant deux ans plus tard un premier opus nommé « Almost Human ». Il s’agit évidemment d’un concept album, dans lequel l’homme immatériel et quasi non-existent, mais pas privé de ces principes moraux pour autant, évolue dans un monde à cheval entre réalité et virtualité.

Mélange de Death mélodique à la Soilwork ou Scar Symmetry, d’Indus cybernétique à la Sybreed (les guitares ont d’ailleurs le même son) et de relents core proches de Mnemic, Logical Terror ne fait pas dans l’originalité de ce côté-là, mais profite de ces influences pour nous livrer un contenu pour le moins explosif. Les riffs sont assez efficaces, leur agressivité variant selon les morceaux, le rythme ne se relâche jamais et reste dynamique du début jusqu’à la fin, alors que les deux chanteurs nous font une alternance de vocaux à la manière des groupes pré-cités : un chant typé Death mélo couplé à un chant clair plus ou moins core, et surtout, plus ou moins bien intégré aux compositions. En effet, même si l’alternance est plutôt bonne, un titre tel que « Monad 61 » nous gratifie d’un chant clair assez agaçant, alors que celui de « Unfilled » ou de « Facing Eternity » peine à convaincre.
Toutefois, ces mélanges de vocaux ne sont que l’expression des interrogations de l’homme que nous suivons, ses conflits internes, ainsi que son combat contre la nature et la vie artificielle qui semblent se retourner contre lui…son envie de créer et de se hisser au sommet de la hiérarchie qui est celle de la vie, afin de détrôner la nature, n’aura pas été en son avantage…et cette pyramide bleue prise dans un arrière plan virtuel en guise de cover représente bien cette hiérarchie.

Afin de profiter de ce concept si optimiste, Logical Terror intègre bien évidemment tout un panel d’éléments indus et cybernétiques assez imposants, omniprésents et plutôt bien relevés. Tous les morceaux commencent par une intro électronique, les effets et les sonorités futuristes aux claviers se retrouvent bien évidemment à de nombreuses reprises, couplés à énormément de samples, mais aussi d’éléments sombres, mécaniques et robotiques à la manière de « Monad 61 », proche de Mechina, ou de « Degenerate Regenerate » : cette rythmique, ces riffs, cette saturation, cette voix artificielle…
De même pour « Self Extinction », qui va encore plus loin. Agissant comme une parade robotique, et fonctionnant comme des chansons de Daft Punk, les sons industriels fusent, ainsi que les chants robotiques, trafiqués, synthétiques…

Outre cette partie ultra cybernétique, nous retrouvons aussi des morceaux plus soft à la manière de « Collapse », un des plus sombres, des plus thrashy dans les riffings, des plus techniques, et des plus représentatifs de l’album et du concept en général. Il nous octroie d’ailleurs d’un solo moderne assez réussi et maîtrisé, assez scarsymmetriens…

Finalement, ce qu’on regrettera sans doute le plus, c’est la durée relativement courte de ce « Almost Human », qui peine à franchir les trente minutes. Les huit titres sont donc de durée moyenne mais permettent tout de même de se plonger dans l’univers de Logical Terror malgré les défauts d’originalité et de crédibilité du chant clair. Doté d’une production en béton, l’album pourra certainement plaire aux amateurs de Cyber mais aussi de Metalcore.

10 Commentaires

8 J'aime

Partager

Matai - 12 Avril 2011: Tu devrais tenter l'aventure en effet ;)

PS: je ne sais pas qui t'a mis un -1 mais c'est totalement inconvenant.
Aash - 12 Avril 2011: Je te rassure c'est pas moi.

Et j'explique ce "décidément..." (qui pourtant me semble couler sous le sens) plus tard.
Matai - 13 Avril 2011: Eh ben au lieu de polluer, dis le tout de suite ça ira plus vite ;)
Celldweller55 - 22 Juillet 2011: Pas vraiment aimé cet album, dommage car le son est bon mais les compos et le chant beaucoup moins.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Logical Terror