Alive !

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Omnia
Nom de l'album Alive !
Type Album
Date de parution 03 Août 2007
Style MusicalFolk Pagan
Membres possèdant cet album25

Tracklist

1. Wytches' Brew
2. The Raven
3. Alive !
4. Were You at the Rock ?
5. Richard Parker's Fancy
6. The Elven Lover
7. Satyrsex
8. Equinox
9. Fairy Tale

Chronique @ Fonghuet

08 Juillet 2010
Lorsque je suis tombé par hasard sur ce groupe, j’ai d’abord été surpris du fait que ce ne soit pas du metal. Après m’y être fait à l’idée et compris que je pouvais vraiment profiter de cet album, j’ai pu y déceler l’énergie contenue dans cet album et vraiment profiter de cette perle.

À l’origine, ce groupe néerlandais était un groupe théâtral historique Gallo-Romain. Les spectacles comprenaient des références historiques, des combats de gladiateurs et aussi de la musique antique. À force de tâtonner cet univers, Luka et Steve commencent à jouer de la musique celtique. De fil en aiguille, Omnia a cessé de se taper sur la gueule avec des épées et de cracher du feu, et s’est consacré uniquement à la musique.

Groupe de Folk Néoceltique Pagan, Omnia se démarque des autres groupes folkloriques par à peu près tous les aspects. D’habitude, ces groupes se trouvent une ou deux mélodies par chanson qu’ils répètent tout au long de celle-ci et le tout est joué. Ce qu’Omnia ne fait pas. Ces groupes-là ont aussi généralement une portée d’au moins 12 000 musiciens (j’arrondis à peine) et proposent généralement une musique cliché, facile et bien qu’agréable, davantage bonne pour les festivals médiévaux et pour accompagner une pinte mousseuse bien fraîche.

Pour rentrer bien comme il se doit dans le vif du sujet, l’album nous accueille avec une pochette et un livret signé Alan Lee, illustrateur anglais qui n’est autre que l’oncle de Jennifer Evans, membre du groupe, et qui a aussi illustré une édition du Seigneur des Anneaux (vous allez reconnaître le style). Dans le livret, les paroles sont accompagnées de dessins féériques de l’illustrateur. L’ensemble est superbement emballé à la manière d’un ancien livre relié. Le livret est riche, chaque morceau étant accompagné de notes du groupes, de dessins du sieur Lee et le tout d'une qualité remarquable. Quand on pense que l'impression d'un livret de 4 pages coûte cher, celui-ci en compte 17. Un travail de qualité où la passion l'a emporté sur l'argent. Déjà Omnia nous tend la main pour un voyage vers une terre inconnue, mais depuis longtemps enviée.

L’ambiance qui y baigne est teintée de bonheur, de mélancolie, de merveilleux et de tristesse. Certes loin d’un album déprimant, les membres du groupe savent plutôt nous transporter là où ils veulent, avec notre consentement bien sûr, vers des hauts et des bas magiques. Un délice unique!

L’album débute avec une pièce des plus délicieuses. La première scène de l'acte IV de MacBeth remodelé. Une sorte d’introduction au hurdy-gurdy (vielle à roue), guitares sèches, didgeridoo sans oublier la complicité des chants. Viens ensuite la pièce la plus longue, la plus différente, mais aussi la plus merveilleuse de l’album : « The Raven ». Tirée de la nouvelle d'Edgar Allan Poe éponyme, mais modelée, une pièce magnifique qui se veut répétitive, mais en évoluant constamment, la musique ne stagnant jamais. Une superbe pièce mystérieuse et captivante, adroitement composée qui révèle toute la maturité du groupe dans un album si varié. Pourtant elle ne donne pas envie d’headbanger. Plutôt envie de fermer les paupières et de se mettre à rêver. Harpe, chants doux, mise en scène et un peu de piano donnent tout un appui au texte fantastique qui nous plonge littéralement dans cette chambre lors de cette fameuse nuit de décembre.

Le reste de l’album est plus facile d’accès. La guitare sèche de l’Irlandais Joe Hennon nous transporte de par son jeu fluide et solide tout au long de l’album, et accompagné de Luka au didgeridoo, Omnia a une solide base d’accompagnement qui rend la musique mature, fluide et agréable. Venons-en au didgeridoo. Bien loin de se démener à sortir des gros riffs destructeurs comme on peut le faire sur un didge, Luka préfère l’utiliser sous forme d’ambiance. Faisant de discrets riffs, agrémentant le tout de cris confirmant une bonne maîtrise de l’instrument, le didgeridoo remplit très bien son rôle. Il n’est pas question de le mettre en avant-plan. Le groupe ne tourne pas autour d’un ou deux instruments, mais bien formant un tout. Ici le slideridoo (didgeridoo à coulisse, un peu comme un trombone) donne une ambiance spirituelle à la musique, la renforçant du même coup d’un épais blindage.

Les instruments sont divers et sous le couvert du didgeridoo et des guitares, flûtes, bódhran, harpe, bouzouki, cornemuse et autres déploient en puissante la grandeur de ce groupe et confirme les talents de musiciens des musiciens.

Alive! nous plonge dans un environnement réussi, joyeux et mélancolique. Les chants complices entre eux et avec les instruments sont tout aussi réussis que la musique elle-même. Chaque pièce est propre à elle-même et possède son indépendance. Les morceaux sont bien tissés, ne saturent pas. On tient entre nos mains un bijou personnel. Un CD intime qui nous propose de tisser des liens avec nous. Alive! est l’album le plus représentatif de groupe, il couvre le mieux les aspects du groupe, leurs compositions ainsi que leur maturité. C’est donc la meilleure option si l’on veut découvrir ce groupe unique. Bien que l’album soit difficile à se procurer, c’est un album dont tous les adeptes de musique féérique, vivante et enivrante devraient se mettre entre les oreilles. Une ambiance celtique folklorique posée et mature. Le genre d’album qu’on ne retrouve que trop rarement.

3 Commentaires

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
kellian88 - 09 Juillet 2010: Pour une bonne découverte .. c'est une bonne découverte :) !
Merci
NagaShadow - 10 Juillet 2010: Très bonne chronique qui remplit à merveille son boulot de chronique dans le cas présent : écouter l'album ! (et par la même occasion se pencher sur le groupe)




Merci à toi :)
Fonghuet - 12 Juillet 2010: Merci à vous aussi pour ces commentaires!
8)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire