666 Satan's Soldiers Syndicate

Liste des groupes Black Thrash Desaster (GER) 666 Satan's Soldiers Syndicate
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Desaster (GER)
Nom de l'album 666 Satan's Soldiers Syndicate
Type Album
Date de parution 10 Septembre 2007
Style MusicalBlack Thrash
Membres possèdant cet album67

Tracklist

1. Intro 01:22
2. Satan's Soldiers Syndicate 04:04
3. Angel Extermination 03:30
4. Razor Ritual 03:50
5. Hellbangers 03:16
6. Fate Forever Flesh 04:46
7. Vile We Dwell 03:53
8. Tyrannizer 05:34
9. Venomous Stench 02:43
10. More Corpses for the Grave 04:27
Total playing time 37:25

Chronique @ tonio

06 Septembre 2007
DESASTER, ce nom ne vous dit probablement rien, mais ce groupe allemand existe tout de même depuis 1988 ! Son précédent album, « Angelwhore », remonte à 2005 et son black / thrash m’avait délicieusement charmé par son côté cradingue et son style volontairement rétrograde.

Si vous regardez le nom des morceaux et le titre de l’album, vous comprenez tout de suite que les musiciens cultivent l’art de l’auto parodie et s’amusent à rassembler tous les tics satanico-malsains des groupes qui faisaient frémir il y a 15 ou 20 ans. "Angel Extermination", "Hellbangers", "More Corpses For The Grave", VENOM n’aurait pas fait mieux ! Question musique, DESASTER continue directement sur la lancée de sa précédente réalisation et combine avec une foi inébranlable thrash bourin et black métal, indifférent aux modes actuelles et figé dans une époque belle et bien révolue. Pour DESASTER, le temps s’est arrêté quelque part dans les années 80…

Il n’est pas question une seconde d’évolution dans la musique du groupe, seuls quelques petits changements sont à noter ici et là. La durée des morceaux a été revu à la baisse, ce qui est plutôt une bonne chose compte tenue du style pratiqué. Par ailleurs, les riffs, souvent assez simples, prennent parfois une tournure plus heavy métal, ce qui a tendance à rapprocher DESASTER de groupes comme BEWITCHED, eux aussi assez "true" dans leur genre (ridicules diront certains, c’est selon…). DESASTER garde néanmoins un aspect brutal fort prononcé, d’autant que le chant est toujours aussi décharné et braillard, régulièrement ponctué de grands "Nnniiiaaaarrrrrrrr" colériques. Toutefois, même si certaines pépites comme "Vile We Dwell" ou "Venomous Stench" sont tout à fait jouissives, je dois dire que j’accroche nettement moins à ce nouveau disque qui me donne franchement l'impression de tourner en rond. Ca manque de riffs marquants, les morceaux se ressemblent trop et je me demande au final si le groupe n’en fait pas un peu trop dans sa volonté de créer une ambiance purement old-school.

Ce disque s’écoute avec plaisir une fois, deux fois, puis on le met de côté et on l’oublie. Sans être mauvais, ce n’est pas encore cet album qui ferra sortir DESASTER de l’anonymat dans lequel il patauge depuis tant d’années. Mais après tout, c’est sûrement ce que cherchent les membres du groupe ! Assouvir leur petit noyau de fans grâce à des albums quasi identiques les uns aux autres et vénérer la gloire de Satan sur des rythmes effrénés…

3 Commentaires

7 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Ihopeyoudie - 28 Octobre 2007: J'ai découvert ce groupe que récemment, mais ce blaq/srache, je le trouve que plus jouissif. Un groupe qui gagne à être connu.
Trashking - 25 Novembre 2007: Je ne trouve pas quees compos se resemblent.j'ai écouté cet album plusieurs dizaine de fois et je ne m'en lassetoujours pas.
 
sadorna - 26 Janvier 2011: C'est très bien vu d'évoquer Bewiched (Suédois) ) propos de Desaster, ces deux groupes de black thrash à tendance heavy peuvent aussi être rapprochés par l'excellente production de leurs derniers albums. En plus d'un son encore meilleur, Desaster nous proposent cette fois ci des compositions orchestrées au coup de cymbale près, d'un professionnalisme inconnu jusqu'alors. D'où le coté un brin artificiel qui ressort de cet album. Tout y est pourtant : les tubes à la Desaster, l'intro rituelle, ect...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire