...Grey Heaven Fall

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Grey Heaven Fall
Nom de l'album ...Grey Heaven Fall
Type Album
Date de parution 16 Septembre 2011
Enregistré à Anthropocide Studio
Style MusicalBlack Death
Membres possèdant cet album7

Tracklist

1. The Ressurected One
2. Swansong of Your Dream
3. Derelict of Untruthful Images of Icons
4. Grey Heavens of Autumn
5. Verses of Fallen Destinies
6. Eternal Call of Death
7. Grieving Souls in Tyrant's Castle
8. Curse of the Memory
9. Immortal Flame

Chronique @ Matai

28 Octobre 2011

Encourageant malgré son manque de personnalité

La Russie est bien connue pour ses groupes de pagan, de doom, de cyber, mais aussi de black symphonique, un genre qui devient de plus en plus en expansion au sein de ces terres hivernales, si bien que plusieurs labels se spécialisent dans le domaine, à la manière de Grailight Productions, mené par Demether Grail d'Arcane Grail, en passe de nous présenter de nombreuses nouvelles formations, dont Grey Heaven Fall.

Originaire de Podolsk, fondé en 2006, ce sextet ne sortit que deux petites démos avant de faire un véritable premier jet cette rentrée 2011, avec un opus éponyme digne de l'automne: la pochette grise faite par les soins de Dartgarry (Mare Infinitum, North Diamond) représente un homme-arbre sans feuille, le titre est mélancolique, à l'image même de la musique, masterisée et mixée aux studios Anthropocide (Abominable Putridity, Arcanorum Astrum, Deviant Syndrome).

Puisant sa source dans le black et le death mélodique finlandais et suédois, Grey Heaven Fall ne fait rien de véritablement sensationnel de ce côté là, les influences étant tout de même reconnaissables aux premiers coups d'oreille (Kalmah, Skyfire, Insomnium...). Les Russes incorporent tout de même des éléments atmosphériques ainsi que symphoniques dans la majeure partie des compositions, paradés d'ambiances mornes nostalgiques, à la venue de l'automne. Du haut de ses quarante huit minutes, l'album s'avère efficace et puissant, mais manque certainement de personnalité, tant les mélodies semblent avoir été entendues des centaines de fois. Car ce sont réellement de fortes impressions de déjà-vu qui hantent ce « ...Grey Heaven Fall », à l'image d'un « The Resurrected One », d'un « Derelict of Untruthful Images of Icon » ou d'un « Verses of Fallen Destinies », parfois à cheval entre Kalmah et Skyfire.

Pourtant surprenants, les morceaux bénéficient d'un dynamisme certain, d'une utilisation judicieuse des soli et claviers, mettant en valeur les atmosphères et les vocaux, alternant allègrement voix black criarde et growl death caverneux comme sur un « Swansong of Your Dream » en pur crescendo, jouissant d'accélérations du plus bel effet, d'une certaine brutalité, et ce, sans jamais laisser de côté l'aspect mélodique.

En tout cas, le black/death mélo sympho de Grey Heaven Fall se veut très varié, agressif et fort, comme sur un « Grieving Souls in Tyrant's Castle » mettant autant en valeur les riffings que les parties claviers et les voix. La progression est certaine et loin d'être inexistante, si bien que ce titre, comme une bonne partie des autres, passe comme une lettre à la poste.

Le rythme se ralentit sur un « Grey Heavens Autumn » généreusement mélancolique, s'inspirant du doom/death russe à la Revelations Of Rain entre autres. Piano, mélodies douces et tristes à la guitare, nappes de claviers sombres, growl profond jusqu'à l'apparition d'une certaine accélération death et d'envolées symphoniques.

Les titres dépassent presque tous les cinq minutes et sont chantés intégralement en russe, la langue n'étant absolument pas une barrière. L'album reste très bon, puissant et produit aux petits oignons, malgré des influences certaines, cachant la véritable personnalité de Grey Heaven Fall. Un premier jet de très bonne qualité, mais aussi très encourageant.

13 Commentaires

11 J'aime

Partager

Dromedario - 10 Novembre 2011: Je sais pas si je suis le seul, mais quand j'écoute la chanson Eternal Call of Death j'ai l'impression d'écouter du Mors Principium Est ..
Matai - 10 Novembre 2011: D'où mon insistance sur les influences finlandaises en matière de death mélo. Je ne pouvais citer tous les groupes, on en aurait eu pour dix lignes ;)
Dromedario - 10 Novembre 2011: Ouais j'comprends :)
Au début ça m'avait pas fait tiquer, mais en la réécoutant hier ça m'a vraiment sauté aux oreilles O.o
AlonewithL - 22 Novembre 2013: Je trouve que ça a plus de gueule que Lord Shades, qui est pas loin d'être similaire.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire