'Til Death

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Capture The Crown
Nom de l'album 'Til Death
Type Album
Date de parution 18 Décembre 2012
Produit par Cameron Mizell
Enregistré à Chango Recording Studios
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album36

Tracklist

1.
 The Arrival
 01:02
2.
 #OIMATEWTF (ft. Denis Stoff of Asking Alexandria)
 03:37
3.
 Fork Tongued
 03:09
4.
 Ladies & Gentlemen... I Give You Hell
 03:51
5.
 LAX
 02:23
6.
 You Call That a Knife? This Is a Knife!
 04:07
7.
 Storm in a Teacup
 03:22
8.
 Help Me to Help You
 03:03
9.
 Déjà Vu
 03:11
10.
 Insomniac
 04:36
11.
 RVG
 04:48
12.
 'Til Death
 04:09
13.
 The Departed 2.0
 03:58

Bonus
14.
 Welcome to My Worlds
 02:49

Durée totale : 48:05


Chronique @ Dylost

29 Décembre 2012

Capture the Crown ne révolutionne pas le genre mais arrive à l'épanouir

Ça y est ! Capture the Crown sort enfin son album, près d'un an après la sortie de son premier tube "You Call That a Knife ? This is a Knife !". Tout le monde attendait ce moment depuis des lustres, et les sirènes du morceau introductif nous appellent à l'ordre : L'ALBUM EST ENFIN DANS LES BACS. Et il est signé Sumerian Records. Bien que certains fans aient gueulé (le label ne leur correspondant pas), il semble bien qu'en vérité, il ait fait du bon boulot ! Là où Sumerian avait mixé Asking Alexandria et I See Stars sur le même modèle, et où on savait pertinemment en écoutant Circle of Contempt ou The Faceless que le son sortait de chez eux, Capture the Crown fait l’exception à la règle, en crachant un mixage plus proche de Rise Records. Bref, nos amis australiens ont gardé leur son !

Entre leur premier clip et la sortie de TIL DEATH, il s'est passé beaucoup de choses. De nombreuses chansons avaient déjà été diffusées bien avant la sortie de l'album, comme "#Oimatewttf (feat Denis de Make me Famous)", "Ladies and Gentlemen... I Give you Hell", "RGV" et le très regretté "In my Head", reprise de Jason Derulo, qui malheureusement ne figure pas sur le CD.. La déception est là : Tout le monde connaissait les morceaux les plus accrocheurs avant la sortie de l'album. De ce fait, on cherche un titre aussi bon que ceux-ci EN VAIN.

Inspirés par les Anglais de Bring me the Horizon (fin de discographie) et dans la vague Asking Alexandria, Jeffrey (ancien chanteur de Curse at 27) et ses musiciens ne révolutionnent pas le genre mais arrivent à l'épanouir. Au programme de TIL DEATH, metalcore, post-hardcore, électro, dubstep ; chant clair, scream, chuchoté et digitalisé. Certains titres comme "Fork Tongued" et "LAX" sont dans la lignée des morceaux connus auparavant. Nous retiendrons aussi "Storm in a Tea Cup", morceau sortant du lot, qui lie très bien dubstep, essais expérimentaux et riffs bien lourds.

Les morceaux s'enchaînent aussi bien qu'un bon Modern Day Escape, les airs se retiennent aussi bien qu'un bon Escape the Fate, et les claviers sont aussi discrets et utiles qu'un bon Still Remains. On a vraiment l'impression, en écoutant l'album, de retrouver cet esprit découverte que l'on avait pour le début du genre.

Malgré cela, la chanson "Til Death", qui est quand même le titre de l'album, n'a rien d’exceptionnel. Et c'est juste après ce morceau que... contre toute attente, ON A UNE SURPRISE ! The Departed 2.0, nouvelle version de la chanson du même titre de l'ancien groupe de Jeffrey. Une musique toute en acoustique ! Là ou Sleeping with Sirens s'était complètement planté en faisant un EP Acoustique, Capture the Crown montre que ce n'est pas si banal que ça de faire un morceau gratte folk/chant pour un groupe de metalcore. Les contre-chants nous rappellent presque l'harmonie de Secondhand Serenade, et le presque "solo", scintillant à l'instar de Bullet for my Valentine, peut réussir à émouvoir.

En définitive, Capture the Crown débarque avec un tout premier album très bon, et qui leur assure à mon avis une très bonne place pour les prochains concerts. Les seuls bémols... La pochette est vraiment horrible... et les paroles ne sont pas vraiment recherchées.. De plus, le groupe se la joue trop Asking Alexandria, notamment dans leur dernier clip, où on a vraiment l'impression de voir Danny, Cameron et Ben. Les membres du groupe doivent vraiment trouver leur propre personnalité, et c'est vraiment ce qui manque dans leur image, leur son et leur esprit.

2 Commentaires

4 J'aime

Partager
Anath - 30 Décembre 2012: Super Chro' ! Mais bon , je pense que ce genre est impossible à re-inventé ... il y a eu tellement de groupes qui ont tenté leur chance ..

Après je tiens à préciser que tu devrait chroniquer The Faceless et Circle of contempt , qui sont plus originaux ( chez sumerian hein ;) )
widomar - 30 Décembre 2012: Très bonne surprise cet album !
Bonne chronique
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Capture The Crown