Voices

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Schizophrenia
Nom de l'album Voices
Type EP
Date de parution 31 Janvier 2020
Style MusicalThrash Death
Membres possèdant cet album5

Tracklist

1.
 Structure of Death
 
2.
 Perpetual Perdition
 
3.
 Mortal Sin
 
4.
 Schizophrenia
 
5.
 Beyond Reality
 

Acheter cet album

Schizophrenia


Chronique @ LeMoustre

19 Janvier 2020

From Belgium Comes The Storm

A priori rien ne rapproche la Belgique, pays d'où est originaire la formation Schizophrenia du Chili. Le plat pays serait même plutôt l'opposé géographique de la patrie qui borde la cordillère des Andes, couvrant la quasi-totalité du Sud-Ouest de l'Amérique du Sud. Et pourtant, étonnamment, il serait aisé de rapprocher nos chers voisins d'Anvers d'un groupe comme Ripper, fameux groupe Chilien qui, avec Experiment of Existence en 2016, a su percer dans le milieu fermé du OSDTM (Old School Death/Thrash Metal).

Le quatuor, amené par Ricky Mandozzi (basse, voix), assène au cours de ce Voices à paraître en cette fin janvier 2020, et avec une promesse d'album à venir, un grand coup. Rythmiques assassines, mosh-parts furieuses, riffs parfois dantesques, et surtout, surtout, sans en effectuer un copié/collé, une franche similitude avec le dernier album de Ripper, par le style mais aussi la sauvagerie couplée avec une certaine dextérité, héritée des premiers pas discographiques d'Andreas Kisser en 1987. Car, ne nous y trompons pas, si Schizophrenia (avec un nom pareil, fallait pas se louper !) marche sur les plates bandes depuis longtemps débroussaillées du deathrash, il le fait avec classe. Beaucoup de passages marquants (les mosh-parts des 50 premières secondes très Bay-Area - avant son riff atomique - de "Perpetual Perdition", le riff mortel qui lance la tuerie "Mortal Sin" à 0'30" et revient en sa fin, meilleur morceau de la galette, le départ à toute berzingue de "Beyond Reality" sa rupture à 2'00"ou son solo à 2'25", ou le début du morceau-titre et son riff à 0'30" -là aussi- pour n'en citer que quelques-uns).

Ainsi, au bout de 20 minutes, une seule envie subsiste : relancer l'envoi de ce premier EP, prometteur de plus larges effluves. Les vocalises de Mandozzi prennent parfois des airs de John Tardy (Obituary, comme sur "Schizophrenia") dans sa manière de laisser traîner ses phrasés, mais le propos est ici clairement à la frontière des deux genres, à l'image des récents Detherous. Les fans de l'école vocale héritée de Martin Van Drunen s'y régaleront aussi, et si au détour d'un break (comme à 2'52" avant son beau solo sur le même titre), il peut y avoir de la Bay-Area à plein poumons ("Schizophrenia" à 3'15"), il est clair que les frontières sont ici parfaitement poreuses. Comme si, avec le retour gagnant de Possessed en 2019 ou l'éclosion de certains combos à cheval entre les genres, l'uniformité du deathrash était devenue une voie vers une osmose stylistique implacable.

Là n'est pas le propos de Voices, premier essai réussi pour cette jeune formation encore en devenir. Le groupe Belge possède une frite (pardon !) peu commune, appuyée par une science du riff qui tue, une assise rythmique impossible à prendre en défaut (le bassiste, Lorenzo Vissol, ne chôme guère), et assène le premier coup de cœur de l'année 2020 dans le genre grâce à cinq compositions dignes des meilleures sorties dans le genre, proches de Ripper ou de son modèle patronymique sans sonner daté ni impersonnel, aidé en cela par une conviction palpable (mention à chaque musicien, et notamment à Mandozzi qui possède un grain vocal laissant transparaître une rage de violeur en série). Pas si éloigné qualitativement de Ripper, et à suivre sans nul doute dans les prochains mois, ce premier jet de Schizophrenia déclenchera sans nul doute une vraie tempête dans son créneau. Une signature vers un label lui permettant une plus large exposition ne saurait tarder avec une sortie de cet acabit. Miam !


5 Commentaires

10 J'aime

Partager

LeMoustre - 19 Janvier 2020:

Pour le moment oui, il y a une boutique du groupe en ligne avec les 3 formats encore disponibles. Un concert local (à Anvers) est annoncé avec Hexecutor notamment, les frontaliers et amis Belges pourront profiter d'un concert de lancement du EP à la fin du mois, sauf erreur de ma part, avec j'imagine du merch sur place. 

mechant - 19 Janvier 2020:

Le site de merch est accessible depuis leur page YT .

Lp CD k7

J ai commandé la K7!

En tout cas très bonne chronique...pour un EP addictif!

 

Goneo - 31 Janvier 2020:

Putain ! c'est bon ça! ils sont doués les mecs ! Pareil je commande la k7 !

mechant - 10 Fevrier 2020:

Bien reçu la K7 ...

Le moins que l'on puisse dire c'est que le groupe est vraiment excellent et ses morceaux pour le moins fameux. L' instrumentation est equilibré et permet de distinguer merveilleusement bien batterie /guitare et basse...la section rythmique est 1 puissante ....

Excellente decouverte!

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Schizophrenia