No Matter What's the Cause

Liste des groupes Thrash Metal Holy Moses No Matter What's the Cause
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Holy Moses
Nom de l'album No Matter What's the Cause
Type Album
Date de parution Août 1994
Labels Steamhammer
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album32

Tracklist

Re-Issue in 2006 by Armageddon Music
1.
 Upon Your Tongue
 01:02
2.
 A Word to Say
 02:05
3.
 Step Ahead
 02:35
4.
 Acceptance
 03:54
5.
 Just Because
 02:42
6.
 What's Up
 02:41
7.
 Senseless One
 01:40
8.
 Denial
 01:49
9.
 Hate Is Just a 4 Letter Word (Shock Therapy Cover)
 06:17
10.
 On You
 02:59
11.
 I Feel Sick
 03:26
12.
 No Solution
 02:08
13.
 Bomber (Motörhead Cover)
 02:41

Durée totale : 35:59


Chronique @ grogwy

24 Avril 2019

Holy Moses change de voie (et de voix) !

Si il y a bien une chose que l'on ne peut pas reprocher à Holy Moses c'est de sortir deux fois le même disque.
Une démarche que l'on peut considérer comme courageuse mais aussi comme suicidaire, notamment quand le nouveau style pratiqué par le groupe n'a plus rien à voir avec celui de ses débuts.
Et c'est justement le problème avec "No Matter What's The Cause" le nouvel album d'Holy Moses qui atterrit dans les bacs en août 1994.

Séparé en 1992 le groupe s'est reformé autour d'Andy Classen (chant/guitare) et de Sven "Meff" Herwig (batterie), mais sans Sabina Classen (chant) qui a formé Temple Of The Absurd.
Pour autant la vocaliste, qui est créditée comme invitée, cosigne trois morceaux avec son mari Andy, chante sur un titre, et assure les chœurs sur tous les autres.

Alors que sur "Reborn Dogs" (1992) Holy Moses avait encore franchi une étape en abandonnant son furibond Thrash/Death Metal (et cela après avoir lâché le Techno-Thrash Metal et avant lui le Thrash Metal) au profil d'un teigneux Thrashcore, avec "No Matter What's The Cause" Andy Classen et Sven "Meff" Herwig en franchissent encore une autre en proposant un disque encore plus violent.

En effet dès le court "Upon Your Tongue" Holy Moses, qui s'est offert les services du célèbre bassiste Dan Lilker (Anthrax, S.O.D., Nuclear Assault, M.O.D., Extra Hot Sauce, Brutal Truth, Exit-13) délivre un morceau extrêmement brutal à mi-chemin entre le Thrashcore de Dead Orchestra et le Grindcore de Phobia.
Si Andy Classen (dont les vocaux âpres et rugueux n'ont rien à envier à ceux de son épouse) et ses acolytes lèvent légèrement le pied sur les virulents "A Word To Say" et "Step Ahead" puis un peu plus sur la première partie de "Acceptance" (dont le début rappelle le titre "Black Sabbath" du groupe du même nom), Holy Moses renoue rapidement avec la brutalité sur la seconde partie de ce morceau ainsi que sur "Just Because" et "What's Up".
Cette volonté d'en découdre se prolonge et s'accroît sur "Senseless One" et "Denial" deux titres où, une nouvelle fois, le trio se rapproche du Crust/Grindcore.
Passée la saugrenue reprise "Hate Is Just A 4 Letter Word" de Shock Therapy (formation américaine d'ElectroPunk) qui, par sa sonorité, fait figure d'O.V.N.I. Holy Moses balance coup sur coup le superbe "On You", le vindicatif "I Feel Sick" (c'est sur ce morceau que Sabina Classen partage le chant avec Andy), et surtout l'ultra-violent "No Solution" qui voit le groupe encore flirter avec le Grindcore.
C'est avec "Bomber", l'un des titres phares de Motörhead (à la différence de "Hate Is Just A 4 Letter Word" cette reprise s'intègre parfaitement aux autres morceaux de l'album), que s'achève ce surprenant "No Matter What's The Cause" qui n'a pas grand chose en commun avec l'incontournable "Finished With The Dogs" (1986) ni même avec le très bon "The New Machine Of Liechtenstein" (1989).

Après la sortie du disque Dan Lilker retourne aux Etats-Unis jouer avec Brutal Truth tandis que Sabina et Andy Classen divorcent, ce qui entraîne la fermeture du label West Virginia Records (Accessory, Warpath).

Privilégiant son métier de producteur Andy Classen dissout la même année Holy Moses.

Reformé en 2000 autour de Sabina Classen le groupe sort en 2002 "Disorder Of The Order", un appréciable album de Thrash Metal produit par Andy Classen.



1 Commentaire

5 J'aime

Partager
LeMoustre - 24 Avril 2019:

La période la plus chaotique de la formation, sans nul doute à cause des divergences (pas que musicales) du couple. Pas inintéressant, mais à mille lieues des racines de la décennie précédente. Merci pour ce papier d'un album méconnu.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire