Corrosive Ethics

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
13/20
Nom du groupe Logistic Slaughter
Nom de l'album Corrosive Ethics
Type Album
Date de parution 20 Avril 2016
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album3

Tracklist

1. Banality of Murder 03:49
2. Cathartic Killing 03:10
3. A Horrendous Epiphany 02:48
4. In Devout Servitude 02:22
5. Inherently Vile 04:51
6. Carnal Tyranny 03:34
7. Over Pestilent Soil 03:31
8. Liege Above Reproach 03:41
9. Snares and Tribunal 02:10
10. Impunity 03:56
Total playing time 33:52

Acheter cet album

Logistic Slaughter


Chronique @ grogwy

18 Janvier 2020

Brutal Techno-Death Metal

Formé à Livermore (Californie) en 2008 Logistic Slaughter appartient à cette catégorie groupes de Brutal Death Metal qui allient technicité et brutalité.

Composé d'Andrew Smith (chant), Michael Flory (guitare), Kyle Shearn (guitare), Kyle Kirby (basse), et Kendric DiStefano (batterie) Logistic Slaughter enregistre une première démo en 2009 puis une seconde ("Biophage") en 2010.

Suite aux départs de Kyle Shearn en 2010 et Kyle Kirby en 2011, le groupe recrute Daniel Austi (guitare) et Wes Wojcik (basse).

Avec ces deux nouveaux membres Logistic Slaughter enregistre une troisième démo sur laquelle le groupe propose un Brutal Death Metal plus violent et technique.

En 2011, en 2012, et en 2013 Daniel Austi, Wes Wojcik, et Andrew Smith quittent Logistic Slaughter et sont respectivement remplacés par Mike Ashton (guitare), Kayvan Safdari (basse), et Jeremy Scott (chant).

Après avoir donné de nombreux concerts avec le groupe, dont un au Bay Area Death Fest le 12 juillet 2014, c'est au tour du guitariste Mike Ashton d'annoncer son départ.

Malgré ce nouveau coup dur Logistic Slaughter, dorénavant composé de quatre membres, continue à se produire sur scène et est même à nouveau invité à jouer au Bay Area Death Fest le 10 juillet 2015.

L'année suivante le groupe décroche un contrat avec le label russe Coyotte Records (Aborted Fetus, Guttural Decay), et enregistre son premier album "Corrosive Ethics" qui sort en avril 2016 avec une pochette signée Dan Seagrave.

Si certains disques sont faciles d'accès ce n'est aucunement le cas de "Corrosive Ethics" !
En effet dès "Banality Of Murder" suivi de "Cathartic Killing" Logistic Slaughter lâche un Brutal Death Metal encore plus torturé que celui proposé sur sa précédente démo en augmentant le nombre de changements de rythmes.
Cette évolution, en partie accentuée avec l'arrivée du nouveau bassiste Kayvan Safdari (qui possède un niveau technique assez impressionnant), se poursuit avec "A Horrendous Epiphany" et "In Devout Servitude".
Une façon de faire, très déstabilisante pour l'auditeur peu habitué à ce type de morceau où les musiciens multiplient les breaks, les interludes, et les accélérations quitte (parfois) à rendre l'ensemble indigeste, que l'on retrouve encore sur "Inherently Vile" et "Carnal Tyranny".
A cela s'ajoutent les vocaux de Jeremy Scott qui, en alternant growls et pig squeals sur tous les titres de l'album (hormis sur "Snares And Tribunal" qui est un morceau instrumental), rendent l'écoute de "Corrosive Ethics" encore plus ardue.
Cela peut paraître paradoxal mais c'est grâce à ses titres excessivement complexes, et donc difficiles à apprivoiser (il faut de nombreuses écoutes pour y arriver), que Logistic Slaughter réussit l'exploit de se démarquer des autres formations américaines de Brutal Death Metal.

En janvier 2020 Logistic Slaughter, qui n'a rien sorti depuis "Corrosive Ethics" (et n'a subi aucun changement de line-up), assure (avec Embryonic Devourment et Depulsed) la première partie d'Internal Bleeding sur sa tournée sur la Côte Ouest des Etats-Unis.



0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Logistic Slaughter