PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   

                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
NEWS
Lez Arts Sceniques : Interview de la prod !
Mercredi 29 Juin 2011 - 23:24:06 par Brice

Le festival Lez’Arts Sceniques de Séléstat fête cette année ses 10 ans, avec une programmation des plus alléchante et de très bons moments en perspective.
C’est à quelques jours du festival, que nous nous sommes entretenu avec Laurent Wenger.
 
Est-ce que tu peux te présenter et quel est Ton rôle pour Lez'Arts Sceniques ?
Je suis Laurent Wenger, directeur artistique sur le festival Lez’Arts Sceniques. Je m’occupe également de la programmation ainsi que de la régie générale.
 
Lez'Arts en Chiffres !
Qu'est-ce que ça représente ? (salariés, bénévoles, techniciens, budget...)
Cette année, pour Lez’Arts se sera :
·         3 jours
·         2 scènes
·         38 groupes
·         250 artistes
·         37h15 de musique
·         150 professionnels du spectacle
·         7 salariés + stagiaires
·         40 techniciens
·         + 1 million  de budget (83% autofinancement, 10,9% de financement public et 6% de financement privé)
·         1 dizaine de prestataires et associations locales
 
3 jours, 3 styles !
Est-ce pour répondre à une attente du public ou pour ne pas faire un festival "fourre tout" comme cela se voit parfois ? Je pense à Alice Cooper pris en sandwich entre Grégoire et Zazie.
Ca peut payer de faire jouer Alice Cooper entre Grégoire et Zazie, mais ce n’est pas notre but…
Hormis le jeudi qui est une la journée typée Metal, le reste de l’affiche est très éclectique.
Le vendredi est à tendance rock avec les Dubliners qui font de la folk irlandaise, les Sum 41 ou encore Hilly Billy Moon Explosion. Ils ont tous une guitare électrique ; Sauf les Dubliners.
Pour le samedi, ce sera une affiche un plus Reggae Hip Hop mais avec deux groupes qui se démarquent : Neurosis et les Young Gods car c’était la seule date disponible pour eux.
 

 
Malgré les 3 styles différents, il y a une cohérence au niveau de l'affiche ( Les Dubliners repris par Metallica ou Public Ennemy qui avait collaboré avec Anthrax, Sum 41 qui jouent du Slayer sur scène etc... ) !  une sorte de lien entre les 3 jours qui permet à tout le monde de s'y retrouver même si ce n'est pas sa musique de prédilection !
Ca reste un festival rock avant tout ! Et il y a des affinités entre les styles. Le Metal en a avec le Hip Hop et inversement, comme tu l’as précisé avec l’exemple d’Anthrax ou de Metallica. C’est une grande famille.
 
Même si le festival n'a pas de "grosses" têtes d'affiche, il y a un nombre impressionnant de pointures, qui font chacune l'unanimité dans leur style respectif. Est-ce que la volonté est de ne pas tout miser sur un artiste mais de montrer la diversité et la qualité de ce qui existe dans la musique ?
Comme dit, c’est une grande famille, nous avons plus de 37 heures de musique. Rien que dans le Metal, la scène est très variée. Ne pas tout miser sur une seule tête d’affiche est un choix assumé. Nous avons une succession de gros « middle » et j’espère que les gens comprendront cette politique de programmation en termes de qualité, car dans son style, aucun groupe n’a plus rien à prouver
 
Comment se passe la programmation du festival ? Qui décide de quoi et avec qui ?
Je m’occupe de la programmation avec une commission de 3 personnes. On propose, on argumente, on contre argumente etc…
 
Même s’ils ne sont pas nombreux, d'autres festivals existent dans l'est de la France (Eurock, Décibulles, Sonisphère...) il n'est pas trop dur de boucler la programmation ?
A part le samedi, nous ne proposons pas vraiment  le même style que les autres festivals, donc ça va. Il y a uniquement l’organisation du Sonisphère que j’ai eu quelque fois au téléphone, mais, si tu regardes bien, nous ne proposons pas le même genre d’affiche.
 
Nombreuses sont les dates uniques en France ou en festival, comment avez vous réussi ce tour de force ?
C’est un gros travail. Il faut se battre, démontrer aux groupes l’intérêt de venir chez nous ; faire la promotion du festival. Nous avons acquis une crédibilité, on parle de nous dans le milieu. Nous ne jouons pas la carte de la facilité qui serait d’attendre les victoires de la musique pour faire venir l’artiste chez nous ensuite.:
Nous avons une programmation peu commune, on prend des risques, on mise sur un artiste.  Et à ce niveau là, nous serons en concurrence à un niveau européen : je prends pour exemple Arch Ennemy qui pèse moins lourd en France qu’en Allemagne ou en Suisse où il remplira le Z7 de Pratelrn
 

 
Deux autres points essentiels du festival, l'engagement écologique et les festivaliers. L'engagement écolo est quelque chose qui vous tient particulièrement à coeur ?
On se veut responsable, écolo. Nous le faisons d’abord pour nous-mêmes avant de sensibiliser le public. On se donne les moyens d’y arriver. Nous utilisons des gobelets réutilisables, nous travaillons avec Emmaüs pour donner une deuxième vie aux objets, pour ne pas être obligés d’acheter. Au niveau de la restauration, nous demandons aux prestataires d’être responsables en signant une charte écolo pour le festival. Pour des backstages, pareil. Pour les menus par exemple, nous allons travailler avec des producteurs locaux et pas faire venir des mangues par avion etc… C’est une éthique de fond, un engagement. Ensuite, si ça peut devenir un moyen de communication et que des gens viennent pour ça, tant mieux.
 
Les festivaliers quand à eux sont également bien traités : animation sur le camping, conférences, animations sur le site etc... Lez'Arts Sceniques ce n'est pas qu'un festival de musique mais un véritable lieu de vie ! Est ce que tu peux nous en dire un peu plus ?
C’est tout simplement comme si tu invitais ta famille chez toi. Tu ne vas pas rester assis dans ton canapé. Si j’invite quelqu’un chez moi, je fais en sorte que tout se passe bien et qu’il s’y sente au mieux.
 
Retrouvez toutes les infos sur le site du festival : lezartssceniques.com
 
 



5 commentaires

Thorstein
sa s'annonce plutôt pas mal !

Lovecraft
Vous en avez de la chance les Français ! En Belgique, les seuls festivals écolos sont uniquement orientés vers le reggae, le zouk et parfois le folk ou le rap (mais pas du rap violent, hein, pas question que se soit du Assassin, bien qu'il y a eu Keny Arkana à Couleur Café que je considère comme une excellente rappeuse). Il y avait le festival La Semo qui était (plus ou moins) éclectique au début et qui s'est rapidement spécialisé dans le moule que les autres.

Les écolos français sont plus ouverts musicalement, on dirait, avec Cradle Of Filth et Arch Enemy ainsi qu'Hatebreed et Suicidal Tendencies au Cabaret Vert. Quand je me lance dans des actions écologiques, j'ai tendance à me faire critiquer pour mes T-shirts Marduk et Cradle of Filth.

Draven
Cool !

Brice

citation :
Draven dit : Cool !

 
Merci...

Furyl
J'avoue que j'apprécie la programmation du festival, qui sans être ma grosse affiche de l'année reste très bonne pour moi niveau qualité prix, et très éclectique même dans le metal (Death Angel, Arch Enemy, Grand Magus, Helloween). Je serais présent mais uniquement le jeudi, car même si le reste de l'affiche ne me déplait pas (particulièrement le dimanche qui m'aurait pas dérangé), je n'ai pas assez d'argent et j'ai déjà vu trop de ces groupes récemment en concert.

Je soutiens ce festival plein de bonnes idées en tout cas !

  •   Ajouter un commentaire
  • Spirit of Metal Webzine © 2003-2017 ‘Think. Feel. metal.’ Contact - Liens
    Follow us :