Zoldier Noiz + Guests @ Niort 2017, L'Alternateur

De nouveaux concerts metal sur Bressuire, à la Salle Emeraude, ce ne sera malheureusement plus pour bientôt. L’association Anthems Of Steel a choisi de se recentrer autour de Niort et Poitiers. N’étant pas vraiment fan de la ville de Niort, il faut néanmoins reconnaître que L’Alternateur est une chouette petite salle, bien tenue avec un bon service de restauration et des toilettes uniques. J’avais déjà eu l’occasion d’en parler lors de précédents rendez-vous dans cette salle. Anthems Of Steel a jeté son dévolu sur L’Alternateur pour l’organisation d’une soirée de trois concerts orientés thrash et death metal. Avec des connaissances, mais pas forcément qu’au niveau local. On revoit “Zöldier Noïz”, “Mortal Scepter” et “Fall Of Seraphs”, trois potentiels forts du metal français actuel, originaires des extrémités de l’Hexagone.



Fall Of Seraphs

le Vendredi 01 Décembre 2017

Depuis leur passage au Vars Attacks en 2014, année de leur création, “Fall Of Seraphs” a fait du chemin et s’est reconstitué autour d’un line up solide. Depuis la sortie de leur EP “Destroyer Of Worlds”, le groupe prend même en ampleur et figure même en véritable espoir du death français, dépassant très rapidement le cadre régional. Et cela doit beaucoup aussi à la qualité de leurs prestations live. Ce soir du 1er décembre, “Fall Of Seraphs” n’a pas manqué à son public, en produisant un death metal volumineux, profond et envoûté d’une nappe d’obscurité. Le growl caverneux est d’ailleurs particulièrement saisissant et n’est pas étrangère aux coutours sombres de ce que le public entend. Encore un très bon concert de leur part, mieux encore qu’à Angoulême en avril dernier, qui était meilleur à leur prestation de 2014 à Vars. “Fall Of Seraphs” est sur une pente ascensionnelle.

Set-List:
1. Portal? / 2. Kill all Empathy / 3. Pact of Negation / 4. Weaver? / 5. Destroyer of Worlds / 6. Seraph of the Masses / 7. Sands? / 8. Thought Seize / 9. A Way? / 10. Vow? / 11. Massacred By Slitting

 

 

Mortal Scepter

le Vendredi 01 Décembre 2017

J’avais découvert ce groupe de thrash metal venant du Nord de la France aux côtés de “Fall Of Seraphs” justement. Plus précisément lors de leur venue à Angoulême avec “Skelethal”. La formation se distinguait alors dans un thrash très germanique, porté par les monstres du genre que sont “Sodom” et “Destruction”. “Mortal Scepter” nous revient cette fois sous de meilleurs jours encore, interprétant des morceaux issus de leur EP, mais pas que. Le spectacle s’est malheureusement agrémenté d’un couac. La rage s’est tempérée sur le 4ème morceau au moment où la guitare d’un des guitaristes a subitement lâché. Le musicien s’est trouvé confus, mais a immédiatement réagit, parti promptement dans les backstages en chercher une autre, pendant que ses camarades en bons professionnels ne perdaient en rien leur jus et continuaient de jouer sans faire attention à ce qui se passait à droite de la scène côté spectateurs. Ils ont repris ensemble leur course folle, et comme à l’accoutumé de leurs concerts, ils feront une reprise de “Death” (“Left to Die”) puis de “Destruction” (“Total Destruction”).

Set-List:
1. As Time Sharpens the Sentence / 2. Execution Symphony / 3. The Carpathian Castle / 4. Perish With the Flesh / 5. Lust Spells / 6. Death To The False Ones / 7. Violent Revenge / 8. Left to Die (Death Cover) / 9. Total Destruction (Destruction Cover)

 

 

Zoldier Noiz

le Vendredi 01 Décembre 2017

On arrive à la conclusion de cette soirée. Et pas avec rien. “Zöldier Noïz” n’est certes pas hyper connu, mais c’est celui qui le plus de longévité parmi les groupes présentés, et il n’est pas non plus dépourvu de puissance et de technicité. Celui-là est originaire de Montpellier. On a déjà pu le voir dans la zone du Poitou-Charentes lors d’un précédent Anthems Of Steel Fest tenu à Bressuire. La composition du trio, cette fois, diffère, puisqu’il comportait la première fois que je les ai vu une batteuse, désormais un vrai bonhomme à crête de punk. C’est Anton qui est ici derrière les fûts. Ils auront joué ce soir un thrash punkisant particulièrement saisissant avec une bonne dose de solis partant en vrille tous remarquables de dextérité. Cette maîtrise est principalement l’oeuvre du chanteur/guitariste Tankvinss, membre qui a d’ailleurs un timbre de voix très proche de celui de Lemmy quand il chante. Ce qui donne son petit effet. “Zöldier Noïz” ferait ainsi office d’un “Motörhead” s’accoquinant avec le metal extrême. Croyant avoir conclu définitivement l’affaire, le batteur envoie valdinguer sa grosse cymbale contre le sol et sort tranquillement dans les coulisses. On signale alors au groupe qu’il possède encore du temps. Les deux membre restants hésitent puis interpelle Anton pour qu’il revienne. Et le trio se lance dans deux derniers morceaux.

Set-List:
1. What Life… What Work? / 2. Thirty Nine Forty Five / 3. Ebola Syndrome / 4. Life Under Will / 5. Grave Crawler / 6. Heaven Street / 7. Time For Prayers / 8. Earth Lethal Zone / 9. ? / 10. ?

 

 


0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire