PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Envoyer ce Live-report à vos amis

Quatre Hommes en Colères, La loco Paris - Julien

The Four Horsemen (FRA)

[edit]
le Dimanche 27 Septembre 2009





En ce beau dimanche d’automne rien de tel pour se décrasser
les oreilles que d’aller voir les Four Horsemen en concert. Pour ceux qui ne
les connaissent pas encore c’est Le groupe de covers de Metallica en France. C’est
simple partout en France c’est plein et je dirais que c’est  à juste titre.  Bref il est 13h30, la loco ouvre ses portes et
nous voilà dans l’antre de la bête.

 

14h, Ecstasy Of Gold se met a raisonner et le public
commence son tour de chant. Pas encore au taquet mais la mayonnaise commence a
prendre (il faut dire que l’heure n’aide pas a être en pleine forme d’emblé).
Comme à Nîmes c’est un autre sample qui est balancé, celui du furieux Blackened.
Que dire sur cette entré en matière ci ce n’est que la foule semble d’un coup
beaucoup plus concernée. Le son est plutôt pas mal compte tenu des problème
survenu pendant les balances et le groupe est visiblement très heureux d’être
là. Histoire de continuer dans le léger c’est le presque aussi massif « Holier
Than Thou » qui fini de réveiller l’auditoire. Il faut dire que la salle c’est
sérieusement rempli en quelques minutes. L’après midi étant placé sous le signe
de l’avoine nous avons droit a un troisième titres décapant en « Harvester
of Sorrow ». C’est toujours plaisant de voir jouer notre French cover band
car l’interprétation est souvent impeccable et la complémentarité entre les
deux guitaristes fait plaisir à voir. Alternant les tours de soli, ils nous
régalent par leurs fluidités. François, le frontman du groupe, est quand a lui
parfaitement à l’aise dans son tour de chant. Il a pris le meilleur du maître
Hetfield et nous le ressort a sa sauce, la grande classe.

Petit couac du concert mais qui finalement n’a pas eu
beaucoup d’incidence, l’oubli par le technicien de la bande de « One ».
Même après une demande verbale la bande ne viendra pas. Pas de guerre donc mais
les quelques notes envoyées par Ludovik feront comprendre de quel titre il s’agissait.
Epique a souhait c’est le grand tournant du concert qui verra l’auditoire
manger dans la main du groupe. Le show est rodé on le sait mais pourtant il y a
des rituels qui feront toujours mouches. François présente ses compères avant d’hurler
« Et nous sommes les Four Horsemen ». Ni une, ni deux le titre
éponymes est envoyé à 2000 à l’heure. Etant tout devant j’ai bien entendu les
chants qui venaient du fond le concert est prêt à tout arraché. Surtout qu’histoire
de ne pas relâcher la pression c’est le tout aussi puissant « Leper
Messiah » qui déboule. Tout est impeccable pour passer un bon dimanche.

Alors que l’on aurait pu continué dans une grosse avoine, le
groupe nous propose « un titre pas souvent joué par Metallica » dixit
François. Un titre de Load ? NON !!!! Un titre de ReLoad ? NON.
UN TITRE DE ST ANGER ?????? NOOOON. Mieux encore il s’agi ni plus ni moins
que de « The Call Of Ktulu ». Il n’aura fallu que quelques secondes a
Guillaume pour galvaniser le public visiblement très, très heureux d’entre en
live ce monument de Metallica. Quand on connaît la complexité de ce titre, on
ne peut de leur tirer notre chapeau. J’en salive encore d’ailleurs.

C’est donc avec une banane d’enfer que François s’avance pour
nous demander si nous ne voulions pas d’une balade. La réponse est évidente, on
n’en veut pas de ta balade. Du coup après avoir posé trois fois la question
afin d’être bien sur que nous voulions un titre qui balance, nous avons le
droit à une balade paisible, vous savez celle qui ouvre Master Of Puppets « Disposable
Heroes ». Public aux anges, groupe aux anges bref on passe tous un bon
moment. Petite concertation pour savoir si Death Magnetic fait l’unanimité, apparemment
Ludovik n’a pas trop accroché mais a défaut François nous dit que c’est un bon
titre de Death Magnetic et effectivement un petit « That Was Just Your
Life » fait toujours plaisir. D’autant que le groupe joue l’intro pas
comme certains qui balance une bande (détails mais bon…).

Toujours aussi communicatif, François fait jouer le public
au « répète après moi ». Oh Yeah, Oh Yeah, Master, Master, Of, Of
Puppets, Puppets. Forcément là on ne tient plus personne et c’est le grand
moment du show. Avec un tel tube il est forcé de faire tombé la foudre sur la
Loco. Un excellent moment. Le final sera convenu avec le classique de chez
classique « Seek And Destroy ». La salle chante et prend du plaisir.

Voilà en 1h15 une déferlante de tubes, une rareté millimétrée
un public conquis. C’est ça les Four Horsemen en live !!!!!!

intro
-----
Blackened
Holier
Harvester
One
Horsemen
Leper
Ktulu
Dispo
Life
-----
Master
seek


 


Bookmark and Share

Commentaires

pas de commentaires pour l'instant, soyez le premier à en ajouter un !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘The metal spirit.’ Contact - Liens
Follow us :