Metal Therapy Festival 2 - 16/04/2005,



Yyrkoon

le Samedi 16 Avril 2005

Cette vie est mal foutue! Levé à 6h15, même plutôt que pour aller en cours!!! Direction Mulhouse pour retrouver notre petit groupe traditionnel bonifier de collègues belfortains. Debut de la route à 8h jusqu'à Woippy où nous arriverons à 11h.
S-CORE aura donc déjà commencé à jouer devant quelques petites centaines de personnes, et nous écouterons leur performance du hall de la salle (qui est en fait un gymnase), hall dans lequel nous retrouverons nos amis Suisses.
C'est donc avec EMINENCE que nous pourrons observer les 1er mouvements scèniques de la journée, mais seulement partiellement puisque nous profiteront de la demi-heure de jeu pour parcourir la salle et son merchandising divers (cds, t-shirts,...).
Notre 1er vrai gig sera donc celui de SYBREED. Sur cd leur musique m'avait paru sympa; c'est donc un groupe que j'attendais. Le combo évolue dans un métal indus barré, alternant chant clair et thrash. Et justement ces passages clair manquent cruellement de puissance dans la voix du vocaliste et rend la prestation irrégulière. Show correct tout de même.
YRKOON prend ensuite la relève avec son thrash/black mélodique et sera la 1ère bonne surprise de ce festival avec ses 4 musiciens et un son très pro tiré par leur guitariste chanteur.
le show de TEXTURES lui sera plus orienté hardcore et ne marquera pas tellement les esprits plus que ça, et ce malgré une prestation bien rodée. cependant le public commence à affluer et on peut déjà entrevoir les 1er pogos.

Zuul FX

le Samedi 16 Avril 2005

Mais c'est vraiment avec ZUUL FX que les choses sérieuses vont commencer. Menés par Steve, ex frontman de No Return, les Français délivre un show excellent du long de ses 30 minutes. Leur thrash est vraiment maitrisé et l'expérience et le charisme de Steve fait la différence avec ses prédecesseurs. De plus le son est vraiment bon et puissant (trop d'ailleur). Le pit commence lui aussi sérieusement à s'énerver et le fait que le chanteur ne fasse que de chauffer et provoquer le public très porté extrême, ne calmera personne. Excellente surprise qui signe là, la 1ère grande prestation de la journée.

Gronibard

le Samedi 16 Avril 2005

C'est ensuite que vient la 1ère grosse attente du jour : GRONIBARD. Le groupe est bien sûrre chaleuresement accueillis à coup de "enculés", "suce ma bite" ou "à poil". Cependant il est dur de faire pire puisque le guitariste est déjà sans fringues, le chanteur avec un froufrou rose et le bassiste en robe! Le tout est accompagné par le batteur d'Aborted. Pendant une demi heure le groupe nous gratifiera de toutes sortes de vannes (à Woippy tout le monde y l'est happy) et bien sûre de ses hymnes repris joyeusements par le public, tels que "TAF", "va faire la vaisselle" ou "March of the Gronibard". Un grand moment d'éclate et de détente, mais qui ne tient malheuresement musicalement pas la route comme on le souhaiterait. Reste que ça en vaut le détour.

Punish Yourself

le Samedi 16 Avril 2005

Il est maintenant 16h30 quand PUNISH YOURSELF prend possession de la scène. Officiant dans un tout autre registre, leur indus fait immédiatement mouche. Peinturés de la tête jusqu'aux pieds et avec un décor ressemblant à un flipper géant et des néons faisant briller leurs corps de 1000 feux, ils transforment rapidement la fosse en un dancefloor géant. Le son est absolument parfait (ce qui est rarement le cas pour ce genre de musique) et hormis les problèmes techniques du 1er morceau qui n'était pas vraiment de leur ressort, PY nous délivre là une prestation remarquable de bout en bout ponctué par un énorme enchainement "Suck my TV/ Gay Boyz in Bondage" qui sont déjà des hymnes. Un pur moment d'extase exceptionnel feront que ce show en marquera plus d'un et est surement la grosse surprise de ce festival.
On fera impasse sur la performance du groupe de hardcore BORN FROM PAIN, n'étant pas trop fan du genre. Mais les réactions hostiles de la foule laisse penser que la prestation était honorable.

Melechesh

le Samedi 16 Avril 2005

On ne peut malheuresement pas en dire autant de MELESCHECH qui à la lourde tâche de remplacer In Extremo, et à aucun moment ils n'y parviendront. Non pas que leur musique est mauvaise, loin de là, mais leur black à influence oriental est vraiment trop linéaire et mou, ce qui aura pour conséquence d'endormir une partie de l'audience. Un remplacement dispensable donc, même si certains semble apprécier.

Eths

le Samedi 16 Avril 2005

ETHS sera le seul groupe dit "néo-métal" de la journée et raviera les quelques centaines de djeuns rebels présents. Quelques craintes musicales et au niveau de l'ambiance surviennent donc. En dépit de cela, la prestation des marseillais sera excellente et c'est la 1ère fois que j'ai ressentis un tel sentiment à un concert. En effet, le chant de la petite Candice lorsqu'il n'est pas beuglé est tantôt mélodique et murmuré, et met vraiment très mal à l'aise, créeant une ambiance extrêmement malsaine. Ce sentiment de mal être est renforcé par sa gestuelle et ses mimics, également par les paroles assez gores de leurs chansons. En plus de cela la belle maitrise vraiment son chant death et on se demande où elle va chercher tout ça. Ces élements font d'elle une chanteuse assez exceptionnelle qui m'a vraiment agréablement surpris et qui en fait incontestablement le moteur et la clé du succès d'un groupe qui se débrouille vraiment bien et qui en 40 minutes déballeras les titres de ses 1er opus Autopsie/Samantha et de son dernier album. On notera les superbes interpretations des morceaux comme "Pourquoi" ou "Samantha", et le fait que manquait le très bon "Encore". Un gig remarquable quoi qu'il en soit.

Aborted

le Samedi 16 Avril 2005

ABORTED sera le moment le plus douloureux, puisque le brutal death des Belges achèvera définitivement nos oreilles exposées à la musique extrême depuis 11h alors qu'il est déjà 20h. Le pit se transforme en champ de guerre. Pendant 45 minutes ils delivreront un death puissant, bien ficelé, composé de vieux titres, mais aussi de nouveaux. Mais le bourrage de crâne subit précedement empêche vraiment de profiter pleinement du gig tiré par une énergie incroyable dans lequel le batteur en est à son 2ème show en 4h!! Même si le plaisir n'est pas là, il ne faut pas être aveugle pour voir que le concert est très bon et que ce groupe est une référence en matière de brutal death!

Anorexia Nervosa

le Samedi 16 Avril 2005

Il en est tout autre pour ANOREXIA NERVOSA qui, même s'ils pratiquent toujours un style brutal, varient un peu l'affiche. Vu 3 semaines auparavant, la prestation sera musicalement assez semblable puisqu'on aura la même set-list version light. Debarquant sur le monstrueux "Châtiment de la rose", accompagné du sublime "Sister September" et conclut par la reprise d'Indochine "les Tsars", leur présence scènique est en tous points remarquable et leur jeu n'a d'égal que leur talent. Excellent set pour un excellent groupe de chez nous. Toujours ça de pris!

Epica (NL)

le Samedi 16 Avril 2005

Nos copains Hollandais d'EPICA sont les prochains sur l'affiche. Rejoins par nos amis du forum d'Epica venu de tous les coins pour ce qhow un peu spécial, le flanc gauche se transformera en un véritable "tribute à Epica" tant on se fera entendre. Concert un peu spécial, puisque nous avons là assister au tout dernier show du Phantom Agony tour. La set-list est assez semblable à celle de la tournée avec Kamelot : pour la dernière fois "Sensorium" entame le gig, la reprise de "Follow in the Cry", 2 nouveaux dont le phénoménal "The Last Crusade" et bien sûre "Cry for the Moon" pour achever l'audience conquise par la superbe prestation de la belle Simone et sa troupe. A noté le retour de "Seif Al Din" qui me fit bien plaisir!!!

Samael

le Samedi 16 Avril 2005

La foule s'amasse sérieusement devant la scène après ce concert pour assister à la performance de SAMAEL. Les Suisses sont de retour pour défendre leur dernier opus "Reihn of Light" et ils sont bien déterminés à mettre le feu en débarquant sur..."Rain"!! D'entrée on ne fait plus dans la dentelle. La prestation est hallucinante et les musiciens font preuve d'une habilleté et maitrise déconcertante. Le charisme et la voix du leader Vorph nous fait une nouvelle fois baver de plaisir tant il dégage une aura inimitable. Il est fortement épaulé par son frère Xy aux samples et Mas avec sa façon si spéciale de bouger. Bref vous l'aurez compris,on a une nouvelle fois affaire à un show époustouflant de SAMAEL. Et ce n'est surement pas les quelques problèmes de samples qui gacheront notre plaisir, tant le fait de pouvoir etendre "High Above", "Inch Allah", "Baphomet's Throne", "Telepath", "On Earth" ou "The Cross" est un pur moment d'extase. Le gig se concluera sur "The Ones Who Came Before" avant que SAMAEL se décide à nous achever définitivement avec le seul rappel de la journée avec "My Saviour" concluant un set d'anthologie...

Therion (SWE)

le Samedi 16 Avril 2005

En temps normal, une prestation comme celle-ci aurait mis beaucoup de temps avant de nous faire redescendre sur terre, mais ce soir c'est différent. En effet, on ne peut pas se le permettre car THERION est le headliner du metal therapy festival et au cas où vous ne le sauriez pas encore, on ne ressort pas indemne d'un gig de THERION. Il n'y aura pas d'exception ce soir, car d'entrée le ton sera donné au moment où le rideau s'ouvrira pour lancer "The Blood of Khingu", et comme à leur habitude tout est vu en grand. Mat le chanteur est définitivement l'un des plus grands chanteurs actuel, et les musiciens qui l'entourent qui sont eux en fait les musiciens officiels de THERION excèlent également dans leur catégorie ; la joyeuse bande est complètée par 5 choristes qui permettront de faire véhiculer des émotions et une atmosphère qu'aucun autre groupe ne parvient à exprimer. Et jamais au cours de l'heure presque et demi qui leur est attribuée la pression ne retombera, et même si on est loin de l'intensité du show de Strasbourg, c'est indiscutablement un gig colossal qui nous est délivré sous nos yeux, avec une set-list ne retenant que le meilleur de leur discographie. Jugez en par vous même : "Guinungagap", "Typhoon", "Asgard", "Seventh Secret of the Sphinx", "Rise of Sodom and Gomorrah",... Plus on avance, plus ça devient énorme et imposant. Quand on pense au nombre de sample qu'un groupe normal utiliserait pour un tel concert et quand on voit que THERION n'en a presque aucun... Lorsque Chris annonce que le concert se termine sur un morceau de Theli, c'est l'explosion dans la salle de 2500 personnes environ. Seulement quand il prononce "Cults of the Shadow" tout le monde ne pensait pas à ça!!! Rien ne changera, le morceau sera tout de même savouré par tous et THERION nous quitte sur un "To...good night, to...good night France, to mega...good night". Mais qui pouvait douter que la dernière chanson de cette journée sera la chanson ultime, celle que tout métalleux qui se respecte doit connaitre, celle qui nous permettra de hurler et de jumper une dernière fois alors qu'on ne tient plus debout que par la force mentale. Qui ne savait pas que "To Mega Therion" sera la récompense ultime de ces 15h de stand up devant cette scène où THERION vient une nouvelle fois de prouver son statut de groupe d'exception en livrant un show sans faille, ce qui d'ailleur ne surprend plus personne, mais qui à chaque fois à le don de nous enmener là ou personne d'autre ne peut nous enmener...chez les Dieux du metal...
Ainsi s'achève une journée chargée en émotions et clot un festival très réussis avec une organisation infaillible qui nous permettra, on l'espère, de revenir headbanger en Lorraine l'année prochaine. Bravo aux organisateurs de nous avoir ramener une affiche de cette qualité!!!

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire