Hexecutor + The Last Tomb @ Poitiers 2017, Le Zinc

C’est un soir de commémoration des combattants de la 1ère guerre mondiale que vont s’illustrer d’autres guerriers. Ce 11 Novembre 2017 promet une soirée thrash avec “Hexecutor” et “The Last Tomb”. Les premiers sont déjà bien connus de tous ceux dans l’Hexagone qui s’intéresse de près ou de loin au thrash metal. Disons que c’est l’avant garde du style dans notre beau pays, de fines pièces d’artillerie que l’on peut opposer aux boches. “The Last Tomb” est lui davantage connu des poitevins, tout simplement parce que c’est un groupe local qui n’a encore rien sorti malgré son talent. L’affiche avait autant fait parler par sa forme que par son fond. Faut dire que reprendre la police d’écriture de l’album “Girls Girls Girls” de “Motley Crüe” avec des couleurs flashy très années 80 a apporté son petit effet. Et il y a du monde ce soir au Zinc de Poitiers. Un public jeune et moins jeune va combler la petite cave. On y compte des membres de “Manzer”, “Bottle Doom Lazy Band”, “Stonewitch” entre autres.  

 

. THE LAST TOMB

 

ça fait assez longtemps que le groupe existe. Le “Coroner” poitevin n’a rien à envier aux bêtes de la scène locale et à force de quémander la sortie d’un petit quelque chose, un EP ou un album, il semble que ça a fini par payer. On fait état de possibles enregistrements. ça reste flou, mais on a là passé un cap devant les réticences passées à faire du studio. “The Last Tomb” ouvre à un groupe qui s’est déjà produit devant plusieurs centaines de personnes et n’aura aucun complexe d’infériorité malgré le gros rhume du Père Dan à la gratte et au chant. Il est le premier à le dire: ce concert sera sponsorisé par Kleenex et Humex. Néanmoins, on aura là un des meilleurs de ses concerts à ma connaissance. Il aura même fait une fabuleuse lancée à travers ses titres “Greed”, “Pain”, “Live, Suffer, Die”, pour lâcher en fin toutes ses forces sur son morceau fétiche “Judas the Loser”, qui a été pour le coup particulièrement remarquable.Le chant qui est normalement qualitativement l’inverse de l’incroyable technique guitaristique de Dan s’est plutôt correctement comporté. Dommage que “The Last Tomb” n’ait pas enregistré sa prestation de ce soir, ça leur aurait valu un véritable album.

Set-List:

1. Slaughter 46 / 2. Greed / 3. Pain / 4. Live Suffer Die / 5. I’ll Die Alone / 6. Remembrance / 7. Hate / 8. Judas the Loser    

 



Hexecutor

le Samedi 11 Novembre 2017

Il y a aussi de la casse du côté des chers bretons vedettes de la soirée. Notre bon Pierre à la batterie s’est chopé une entorse et arrive derrière les fûts clopin-clopant avec une canne. De plus notre cher monomaniaque Joey ne semble pas avoir l’intention de figurer sur scène. Tout au plus aide t-il à la préparation du concert. On saura par la suite, qu’une visite médicale était normalement programmé ces jours et qu’il devait être remplacé par Aymeric Mallet pour les dates du Mans et de Poitiers. La visite reportée il a quand même tenu sa promesse à Aymeric guitariste de “Stonewitch” et “Fall Of Seraphs”, qui s’est fait une honneur de jouer deux dates au sein de “Hexecutor”. Dès les balances, on sentait que le public était chaud bouillant, que cela allait remuer dur. Ce fut le cas. Ceux en première ligne très près de la scène étaient régulièrement balancés sur les musiciens sous la pression. Les titres phares (presque tous en vérité) ont été joués. “Phalanx of Damnation”, “La Sorcière du Marais”, “Soldiers of Darkness”, “Hardrockers City”. Joey a pu reprendre les rennes sur deux derniers morceaux dont “Metal Witchcraft”. Aymeric a pu très correctement assuré. Pourtant , le défi était dur connaissant les excentricités mélodiques de Joey à la guitare. Cela a confié des riffs plus rêches que d’habitudes, un côté plus brut au thrash de “Hexecutor” qui s’illustre d’ordinaire dans des influences heavy et speed metal. Pierre a aussi bien tenu le coup malgré son entorse. C’était la guerre, voila tout.

 

 


0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire