Dagoba - L'olympic Nantes 44, L'Olympic



Dagoba

the Freitag 30 Januar 2009

En ce vendredi soir du mois de janvier 2009, nous arrivons mes comparses et moi, à Nantes, l'air y est frais et sec, surtout pour des métalleux en T-Shirt comme nous!!
Les portes s'ouvrent enfin, et nous allons pouvoir prendre repère du QG de combat!
La première partie le groupe Homestell, commence à jouer, sans concession, et se donne à fond, petit groupe Lavalois de Hardcore qui vaut le détour, mais qui doit
encore apprendre à grandir. Souhaitons leur une bonne réussite.
Mais l'esprit du public est déjà tourné vers ceux qui leur succèderons : le groupe phocéen Dagoba ! Qui nous revient dans l'ouest avec un nouvel opus : Face the Collosus.

Premier de mes concert de l'année 2009 ! J'ai l'impatience de découvrir leur nouveau set. Car la pensée qui me taraude l'esprit, et qui me met le doute, suite à l'écoute de leur nouvel opus, est la monotonie de leur album et surtout un clavier bien trop présent !! Je m'attend donc à un concert moins puissant de démonstration et un public beaucoup plus calme ! Bien mal m'en a pris car une fois de plus le groupe m'a bluffé!

Première note de l'introduction, les lumières s'éteignent et nos deux guitaristes, Werther et Izacar, se font de suite remarquer par leur entrée : leurs guitares scintillent de rouge !! De petites led rouges sont en effet placées sur leurs manches, ce qui provoque une mise en scène bien sympathique, mais qui me fait peur pour la suite du show... Et si Dagoba misait plus sur un show visuel que musical ? Nada il n'en sera rien! Abyssal retentit, les premiers headbanguers commencent un travail de cervical, et commencent à cirer les barrières de l'avant scène ! Francky se place derrière son monstre de batterie au couleurs de Serial Drummer, et le clone vocal de Rob Flynn  fait son entrée!!

Le concert débute tranquillement, sans anicroche, mais le public reste néanmoins figé, jusqu'à la première chanson de What Hell Is About. Grosse claque en vérité
qu'est ce concert, auquel le groupe par un choix judicieux de la Setlist, fait connaître ses nouveaux chants. Le public est plus que réceptif et le démontre dans les pogos, les headbangs, et par un circle pit lancé dans cette petite salle ! Vient ensuite le fameux Wall of Death sur The Crash, petit mais sympathique!
En global? surpris par la démonstration de force du groupe qui se démène sur scène avec une rare intensité, un Shawter intenable, et un Werther tout sourire qui lance ses poings au ciel pour relancer l'engouement du public!!
J'attends avec impatience de les revoir en février de cette année à quimper ! Pour la confirmation de mes dires!

Yannick Amouret

3 Kommentare

0 Like

Mitteilen
archenemy86 - 21 Dezember 2011: C'est moi ou ça date un peu ? oO
Strafeur - 20 Januar 2012: légèrement ouais, entre temps la salle a fermée même
Skullface35 - 26 Januar 2012: Ouai j'avoue sa date la... lol
    Du mußt eingeloggt sein um einen Kommentar zu schreiben