PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  

Rock Sudiste : Liste des groupes

Rock Sudiste
On sait que l’on a affaire à un groupe de Rock Sudiste quand :
- Le nom du groupe contient des mots comme Barefoot (pieds nus), Dixie, Revival, Brothers, ou le nom d'un État confédéré.
- Les paroles de la chanson se référent à la Confédération, aux violons, au Whisky, aux rivières, aux bayous ou aux chemins de fer
- Les musiciens ont de la barbe et portent des lunettes de soleil à l'intérieur...
Comme quoi, les clichés ont la vie dure chez les Américains.

Le Rock Sudiste (ou Southern Rock) est un style de musique affilié au Rock, très populaire dans les années 1970. Comme son nom l’indique, il s’est développé dans le Sud des États-Unis à partir du Rock N Roll et du Blues, avec une pointe de Country et de musique traditionnelle Américaine. Il se base surtout autour de la guitare et du chant.

Les origines du Rock proviennent principalement des «Sudistes», et de nombreuses stars de la première vague des années 1950 comme Elvis Presley ou Little Richard se réclament et viennent du Sud Profond (le Deep South). Mais l'invasion des groupes britanniques, et la montée du Folk Rock et du Rock psychédélique au milieu des années 1960, ont détourné l'attention loin du Sud rural pour se concentrer dans les grandes villes comme Liverpool, Londres, New York, San Francisco et Los Angeles. Malgré tout, à la fin des années 60, quelques irréductibles comme Creedence Clearwater Revival ou The Band ont initiés un regain d’intérêt envers les racines de la musique du Sud.

Juste retour des choses, le feu des projecteurs s’est une fois de plus tourné vers les groupes du Sud de l'Amérique. The Allman Brothers Band, originaires de Macon, en Géorgie ont vraiment commencés à conquérir le public en 1969, se retrouvant rapidement avec une fan base très fidèle. Leur son Blues-Rock, est constitué de longues jams influencées par le jazz et la musique classique, ainsi que par des éléments plus soft issus de la Country et du Folk avec un feeling provenant du Sud. La mort du guitariste Duane Allman en 1971 ne les a pas empêché de continuer une carrière florissante en gagnant un large public, jusqu'à ce que des tensions internes amènent le groupe à se séparer après 1976.
Les Allmans ont été signés sur Capricorn Records, un petit label dirigé à Macon par Phil Walden (ancien manager d’Otis Redding). Un certain nombre de groupes à peu près similaires ont également enregistré chez Capricorn, comme le Marshall Tucker Band (Caroline du Sud), WET Willie (Alabama), Grinderswitch (Géorgie, composé de roadies des Allmans), ou encore Elvin Bishop Band (Oklahoma).

Non signés sur Capricorn, mais associés de loin à cette première vague de Rock Sudiste, on retrouve aussi Barefoot Jerry et le Charlie Daniels Band, tout deux issus du Tennessee. C’est ce même Charlie Daniels, violon en main, grande barbe au vent, qui a donné au Rock Sudiste un de ces hymnes avec son hit de 1975, "The South's Gonna Do It", dont les paroles mentionnent tous les groupes cités auparavent. C’est d’ailleurs toujours lui, qui en 1974 a institué le Volunteer Jam, un concert annuel organisé dans le Tennessee, qui rassemblera de nombreux artistes de Rock Sudiste dans un cadre assez cheap.

Au début des années 1970, une autre vague verra le jour avec des groupes de Hard Rock issus du Sud misant sur des rythmes de boogie dépouillé, des soli de guitares endiablés dérivés du Heavy Metal, et des thèmes de chansons empruntés au Country. Cités eux aussi dans le titre «The South's Gonna Do It», Lynyrd Skynyrd (Jacksonville, Floride), ont dominé ce genre jusqu'àu décès du chanteur Ronnie Van Zant et de quelques autres membres du groupe dans un Accident d'avion en 1977. Après ce tragique évenement Allen Collins et Gary Rossington ont formés le Rossington Collins Band. Des groupes tels que 38 Special, The Outlaws, Molly Hatchet, Blackfoot, et Black Oak Arkansas ont également prospéré dans ce genre pendant un certain temps.
Cette branche du Southern Rock usera et abusera de l’imagerie du Sud, en particulier bien sur du drapeau confédéré, et les paroles exalteront les valeurs culturelles et historiques des Rednecks (les ploucs) attirant en cela critiques et dérision. Certains groupes tels que Black Oak Arkansas en ont tellement joués qu’ils en sont devenus une parodie évidente.

Le titre de Lynyrd Skynyrd "Sweet Home Alabama" (1974), a été largement perçu comme l’un des hymnes Redneck avec le fameux débat sur les paroles pointant les titres de Neil Young "Southern Man" (1970) et «Alabama» (1972) (qui décrivait l’Alabama comme un état de ségrégationnistes). Ce que Van Zant voulait vraiment dire dans "Sweet Home Alabama" reste toujours sujet à controverses. Il a cependant lui même déclaré que c’était simplement de l’ironie et de l’humour. Young et Van Zant se respectaient mutuellement en tant que musiciens.

Cependant, à la fin des années 1970 et au début des années 1980, avec le split des Allmans et de Lynyrd Skynyrd , avec aussi Capricorn Records en faillite, une grande partie des groupes de Rock Sudiste (voir même la quasi totalité) se sont fourvoyés dans un Rock Fm, voir un AOR de médiocre qualité. Seuls quelques uns ont commencé à gagner en popularité au cours de cette époque, comme Doc Holliday. ZZ Top (aussi mentionnés dans le morceau de Charlie Daniels) avec l’ajout de synthés à connu un succès fulgurant à cette époque, vendant des millions de ses albums aux consonances futuristes. Avec la montée de MTV, l’arrivée des clips et la «médiatisation" du Hard Rock, la plupart des survivants du Rock Sudiste se sont retrouvés à jouer les seconds couteaux, ne faisant quasiment plus de tournées nationales et de grandes salles aux Etats-Unis.

Toujours au début des années 1980 (et encore maintenant), quelques groupes ont commencés à combiner le Heavy Metal, le Southern Rock et le Blues souvent en en incluant les codes et l'imagerie. C’est le Groove Metal (rejeton du Thrash) dont on attribue généralement la paternité à Exhorder. Les Texans de Pantera ont largement popularisé le style (avec l’album de 1990, Cowboys from Hell). Si ce nom n’a pas été souvent utilisé, c’est en raison de la confusion avec le Post Thrash. Le South Sludgecore, initié à partir de la Louisiane, a vu le jour quelques années plus tard. Certains groupes importants du style sont Eyehategod ( Louisiane), Corrosion of Conformity (Caroline du Nord), Crowbar (Louisiane), et bien sur Down (Louisiane).
Zakk Wylde et Black Label Society (par contre originaire de New Jersey), ont eux aussi de fortes influences et le son du Rock Sudiste, peut-être du au fait de l’amitié entre Wylde et Dimebag Darrell de Pantera.

Des groupes comme Clutch, Maylene and the Sons of Disaster, Hillbilly Orchestra, Nashville Pussy, Adam Failing, Rebel Meets Rebel, Graveyard BBQ, A Perfect Murder, Artimus Py

ZZ Top : La Futura

En savoir plus

ZZ Top : Live from Texas

En savoir plus

ZZ Top : Mescalero

En savoir plus

ZZ Top : XXX

En savoir plus

ZZ Top : Rhythmeen

En savoir plus

ZZ Top : Antenna

En savoir plus

ZZ Top : Recycler

En savoir plus

Lynyrd Skynyrd : God & Guns

En savoir plus

ZZ Top : Afterburner

En savoir plus

ZZ Top : Eliminator

En savoir plus



Rock Sudiste : Les plus celèbres
ZZ Top

Rock Sudiste
Etats-Unis
Lynyrd Skynyrd

Rock Sudiste
Etats-Unis
Molly Hatchet

Rock Sudiste
Etats-Unis
Zakk Wylde

Rock Sudiste
Etats-Unis
Blackfoot

Rock Sudiste
Etats-Unis
38 Special

Rock Sudiste
Etats-Unis
Stocks

Rock Sudiste
France
Disciple (USA-2)

Rock Sudiste
Etats-Unis
Blackberry Smoke

Rock Sudiste
Etats-Unis
Natchez

Rock Sudiste
France
Georgia Satellites

Rock Sudiste
Etats-Unis
Potliquor

Rock Sudiste
Etats-Unis
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘One goal, one passion - Metal.’ Contact - Liens
Follow us :