Delain

À l'occasion de leur passage au Hellfest, Charlotte Wessels et Timo Somers nous accordent une courte interview d'un petit quart d'heure, pour nous raconter cette année 2016 très chargée en projets pour Delain. Deux musiciens humbles et sympathiques, mais pas moins fiers et ambitieux pour leur groupe. Entretien.

interview DelainVous avez joué quatre heures auparavant sur la mainstage 1, qu'est-ce que vous avez pensé du public, du concert, et du festival jusque là ?
Timo : Pour les gens qui se sont levés, c'était très bien ! (rires)



Charlotte : C'est toujours un challenge quand on joue tôt de voir si les gens ont pu venir ou pas. On sait que c'est parfois pas facile de pouvoir venir voir les premiers groupes. Mais là on est plutôt chanceux, il y a eu pas mal de monde.

Surtout qu'il commençait à pleuvoir …
Charlotte : Il pleuvait ? Je n'avais même pas remarqué ! Du coup c'est encore mieux si les gens sont venus quand même et sont restés !

Vous avez donc joué à 11h pour seulement trente minutes, ce n'est pas frustrant pour vous ?
Charlotte : Oui, beaucoup.



Timo : Oui bien sûr, on aimerait jouer plus longtemps.



Charlotte : Et plus tard aussi.

Vous avez sorti un EP appelé Lunar Prelude en février, quels sont les retours jusque là ?
Charlotte : Ça a été positif, et c'est vraiment une bonne nouvelle, puisque ça nous met dans de bonnes conditions pour la sortie du prochain album.

Qu'est-ce que vous pouvez nous dire alors sur ce nouvel album ?
Charlotte : Il va sortir fin août, on est en train de finir le mix, donc tout devrait être prêt à temps.



Timo : C'est un album très varié, c'est peut-être celui qui va le plus dans les extrêmes jusqu'à présent. Par certains côtés ce sera le plus heavy à ce jour, mais parfois aussi plus calme que ce qu'on a fait précédemment. Mais on a aussi gardé la même production, la même saveur Delain que l'on connaît déjà. Donc il est très varié, mais il est aussi ''nous''.

Est-ce qu'on peut dire qu'il sera dans la suite de The Human Contradiction, qui était quand même un tournant dans votre carrière ?
Charlotte : Du coup on a gardé la même production, mais on a surtout ajouté beaucoup de nouveaux éléments. Le son lui-même s'en rapproche, mais le reste va un peu dans toutes les directions.



Timo : Je le décrirai comme dans la continuité, mais globalement plus lourd et plus dynamique.

Beaucoup de groupes s'y sont déjà essayé, est-ce que vous comptez un jour jouer avec un orchestre ?
Timo : Oui !



Charlotte : Oui, ça pourrait être très intéressant. J'ai joué moi-même dans un orchestre symphonique en étant plus jeune, alors là
interview Delaince serait vraiment intéressant de jouer avec maintenant.



Timo : Évidemment on ne sait pas quand, mais on est presque sûrs de le faire un jour.

Pour l'EP Lunar Prelude, vous aviez tourné le clip de Suckerpunch avec le réalisateur suédois Patric Ullaeus. C'était votre première fois avec lui ? Comment ça s'est passé ?
Charlotte : Oui, ça a été très facile en fait. On a déjà pas mal d'expérience avec les clips vidéo, on en a que j'aime beaucoup, et on en a … on va dire que les attentes et le résultats sont différents ! (rires) Avec Patric tout s'est très bien passé, et j'aime beaucoup le résultat. Après je préfère toujours la vidéo pour We Are the Others, mais c'est plus par rapport à sa signification. J'aime beaucoup celui de Suckerpunch parce que l'image est lisse et cool.



Timo : On a eu très peu de temps en plus pour tourner tout ça, du coup c'est impressionnant ce qu'il a pu en tirer en si peu de temps.

Allez-vous chercher à travailler à nouveau avec lui ?
Charlotte : Je l'espère, ce serait vraiment bien, comme ça a été une très bonne expérience.

Merel (Bechtold) a joint le groupe il y a un an, qu'est-ce que ça fait maintenant d'avoir deux guitaristes dans le groupe ?
Timo : Je vieillis tu sais, je ne peux plus tout jouer ! (rires) En fait il y avait des chansons que l'on ne pouvait pas jouer sur scène, parce qu'on avait ajouté plusieurs lignes de guitare en studio, et qu'en live il n'y avait que moi. Donc c'est cool d'être deux à la guitare pour pouvoir jouer des nouveaux morceaux. Puis le son est plus gros et plus dynamique sur scène, donc c'est définitivement une bonne idée.

Est-ce que ça change aussi quelque chose dans l'écriture des morceaux ?
Charlotte : En fait c'est déjà un processus qui évolue avec le temps. Ça fait désormais dix ans qu'on écrit nos morceaux, ce n'est plus pareil qu'au début.



Timo : Personnellement je pense que ça m'a pris cinq ans pour m'investir réellement dans l'écriture des morceaux. Donc je crois que ça prend un peu de temps pour réellement s'investir dans la composition.



Charlotte : Tout le monde est évidemment le bienvenu pour créer des morceaux, mais c'est vrai que ça prend du temps pour intégrer la musique du groupe et s'y habituer. Mais on est vraiment ouverts sur ce sujet, et j'ai hâte de voir justement ce que ça donnera sur la prochaine production.

Et ça ne pose pas de problème avec l'implication de Merel dans Mayan, The Gentle S
interview Delaintorm et Purest of Pain ?
Timo : Non, pas du tout, parce que ce sont des groupes qui tournent peu. On peut tous avoir des projets parallèles, mais chacun se concentre en priorité sur Delain.

Charlotte, tu parles justement des dix ans du groupe. Est-ce que vous avez prévu quelque chose pour l'anniversaire ?
Charlotte : Certainement ! On va jouer un concert spécial pour célébrer cet anniversaire, dans une salle légendaire d'Amsterdam, le Paradiso, le 10 décembre. On a lancé une campagne sur pledge music pour nous aider à financer l'événement, mais aussi avec plein d'avantages pour les fans. Si on est arrivés jusque là c'est déjà grâce aux fans, donc le but c'est de réellement les impliquer dans cet événement, et qu'ils en fassent entièrement partie. Tout ça sera filmé, on en fera un DVD avec un CD, mais aussi en digital, parce que nous sommes des gens modernes ! La campagne sur pledge music a très bien marché, on a atteint notre but en un temps record, donc c'est aussi une grande marque de confiance de la part de notre public.

Donc ce sera votre tout premier album live !
Charlotte : Oui ! Les gens nous le réclamaient depuis longtemps. Jusque là nous n'avions pas trop les moyens ni la logistique pour réaliser tout ça. Il faut savoir que ça demande beaucoup de préparation avant et beaucoup de temps après. Et donc avec le temps et l'argent qu'on avait, on avait toujours préféré l'investir dans des nouveaux morceaux, plutôt que dans du live.



Timo : Cette fois on a une occasion unique de faire enfin cet album live, la salle va être géniale, on doit vraiment vous montrer ça !



Charlotte : C'est pas tous les jours que l'on fête nos dix ans, donc c'est vraiment approprié de choisir ce moment-là.

Ma dernière question sera pour Charlotte, à propos de Phantasma : est-ce que tu as des nouveaux projets avec ce groupe, ou c'est en stand by ?
Charlotte : Pour être honnête, non, on n'a rien prévu ensuite. Cette année est la plus animée que l'on a eue avec Delain, donc toute notre énergie est focalisé sur Delain. Je sais bien qu'il y a toujours des gens qui continuent de découvrir Phantasma, puis qui nous demandent des nouvelles. Après tout, on en a toujours parlé comme un projet d'une seule fois, ce n'est absolument pas certain que ça continue. S'il se passe quelque chose de nouveau, ce sera une surprise !

Merci à vous, je ne sais pas trop ce que je peux vous souhaiter pour la suite, une bonne continuation …
Charlotte : La domination du monde ! (rires)
r>
interview réalisée par LeLoupArctique

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

En voir plus