PORTAL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           English
login :
Subscribing   Pass lost ?   

                       
Browse List: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Browse by Genre  
Interviews Abstract Cell Theory - July 2011
Qui a dit que les groupes français n’étaient pas capables de faire du metal progressif moderne de très haut niveau? ABSTRACT CELL THEORY en est à son premier coup d’essai avec sa démo sortie en 2009 (ACT). Une autoproduction de qualité faisant convenablement ressortir toute la richesse et la technique des compositions. ABSTRACT CELL THEORY s’affirme déjà comme une formation pleine de promesses.

interview Abstract Cell TheoryBonjour ABSTRACT CELL THEORY, *Pouvez-vous présenter votre formation et les membres qui la constituent ?
Abstract Cell Theory a vu le jour courant 2009 Ã Paris sous l'impulsion de Lionel (Chant) et Yannis (Guitares) qui jouaient ensemble dans Crystal Wall. Quand le groupe s'est séparé, ils ont décidé de continuer sur un style plus moderne. Les morceaux de la démo ACT proviennent de cette époque transitoire, même s'ils ont été réarrangés jusqu'à obtenir un résultat très différent de leur origine.
Pour ma part je suis Toulousain et ai joué il y a plusieurs années avec Lionel dans différentes formations. Lorsque le projet s'est monté, ils étaient donc à la recherche d'un batteur et, à l'écoute des compos, j'ai tout de suite accepté de les rejoindre. On a commencé à répéter à trois, on a cherché un bassiste pendant un petit moment, quelqu'un qui aurait la même vision musicale que nous. Ça a pris un petit moment, mais Jérémy est soudainement sorti de nulle part et est apparu comme une évidence à nos yeux.

*Quel est la signification du nom de votre groupe?
Il peut y avoir plusieurs significations à ce nom un peu alambiqué, mais la plus importante reste celle qui fait le lien avec la majorité des textes qu'on a écrit. La cellule abstraite représente la prison de l'âme, le carcan dans lequel l'esprit peut s'enfermer pour ne pas voir, consciemment ou pas, ce qui se passe à l'extérieur. Ce qui nous mène parfois à ne pas chercher à comprendre et les diverses conséquences que cela peut engendrer.

*Vous avez sorti en 2010 une première démo. Que pouvez vous nous dire dessus ? Comment s’est déroulé son enregistrement ? Quels sont les thèmes que vous y abordez ?
ACT a entièrement été enregistré dans le home studio de Yannis, le guitariste. En plus de l'enregistrement, c'est lui qui s'est occupé du mixage et du mastering. Le CD est entièrement fait à la main et en France, Messieurs, Dames ! Comme je n'habite pas la région parisienne, les parties de batterie sont enregistrées dans mon propre home studio et, grâce à la magie d'internet, directement envoyées chez Yannis. Malheureusement Jeremy n'avait pas encore rejoint le groupe à l'époque de l'enregistrement et c'est Olivier d'Ariès de T.A.N.K qui nous a prêté main forte pour la basse sur la démo.

Les textes ne comportent pas de message particulier, ils traitent de la psychologie d'un personnage imaginaire. On y introduit souvent des expériences personnelles, ce qui les rend un peu introvertis. De la même manière que pour le nom du groupe, ils peuvent être interprétés différemment, selon l'auditeur.
"Divided" par exemple présente plusieurs facettes de la psychologie de ce personnage imaginaire qui, au long de la chanson, prennent tour à tour le dessus sur les autres. Il fini
interview Abstract Cell Theoryt par se perdre dans ses multiples personnalités jusqu'à ne plus savoir qui il est réellement.

*Parmi vos influences vous citez notamment PARADISE LOST, DEVIN TOWNSEND, SYBREED (votre liste est d'ailleurs très exhaustive sur votre page Facebook). Des groupes évoluant dans des styles plutôt différents. A C T est-il un combiné de certaines ou y a-t-il une influence plus marquante par rapport aux autres ?
Au départ on a consciemment rallongé la liste des influences pour des raisons de visibilité. N'étant pas très connus on voulait pouvoir se faire écouter des fans de tous ces artistes qui comptent pour nous. On ne peut évidemment pas intégrer de la même manière les apports de tous ces groupes. Les trois que tu cites sont effectivement les principaux mais notre but reste de faire une musique la plus personnelle possible, avoir une identité propre et immédiatement identifiable.
Il y a beaucoup de bons groupes qui produisent de la bonne musique mais qui sont noyés dans la masse à cause d'un son très "commun". On voudrait éviter cet écueil. Tout en restant majoritairement metal, on a tous une culture musicale très diversifiée, d'une manière ou d'une autre ça se ressentira dans le résultat.

*Quand pensez vous produire votre premier album ?
On est en cours de production d'un prochain E.P, la composition a déjà pas mal avancé et le son, plus mature que sur la démo, est très prometteur. On est impatients de le sortir car il est assez attendu. La sortie est prévue pour fin 2011/début 2012.

*Des labels sont-ils en ce moment intéressés par votre projet ? Comment appréhendez vous l’avenir de votre formation ?
Oui, c'est vrai qu'on est en passe de signer un contrat avec un label français dont je tairai le nom pour l'instant pour ne pas nous porter la poisse. Ça nous permettra de plus nous faire entendre et de se faire remarquer par la suite par de plus grosses maisons. C'est vrai qu'on a une oreille assez critique envers ce qui se passe en ce moment sur la scène metal, on essaie de s'en démarquer et c'est pour ça qu'on croit en nos chances.

*Comment se déroulent globalement vos concerts ? L’un d’entre eux vous a-t-il plus touché en particulier ?
Ils se passent bien, merci ! On a pas mal tourné sur la région parisienne, et on essaie de tous les prendre avec le même professionnalisme. La réaction du public, qui découvre généralement les titres sur scène, est très positive et on s'attire à chaque fois plus de fans, c'est très encourageant. D'autant que le live est un exercice qu'on adore, mais c'est vrai que des dates comme au Klub à Paris, par exemple, restent dans la mémoire pour l'accueil du public et l'organisation sans faille.

*Quelles sont les rég
interview Abstract Cell Theoryions où vous ne vous êtes pas encore produits mais dont vous espérez bien aller ? Avez-vous des dates prévues à l’étranger ?
Un peu toutes ! On est resté très parisiens jusqu'à présent. J'aimerais bien sûr venir jouer chez moi, en région toulousaine, mais on est preneurs de dates n'importe où en France et à l'étranger. C'est vrai qu'on a eu de belles propositions dernièrement qu'on n'a pas pu honorer, car j'ai eu quelques ennuis de santé qui m'ont tenus loin de la scène depuis le début de l'année. Les autres ont assuré les dates prévues en trio avec des séquences de batterie. C'est vrai que ça a un peu coupé notre élan mais on va remonter sur les planches à partir de la rentrée.

*Quel regard critique portez-vous sur la scène metal en France ?
Comme je l'ai déjà dit : peu de groupes osent sortir du lot et j'ai souvent l'impression d'entendre la même chose dans des productions différentes. C'est dommage car je trouve que le niveau technique a considérablement augmenté ces dernières années. Aussi, peu de salles de spectacles ou même de structures organisatrices de concerts proposent de faire découvrir de nouveaux talents. Si tu es un jeune groupe en devenir, tu es aujourd'hui obligé de passer par un faux festival/tremplin payant, avec vote à l'applaudimètre, ce qui veut dire que seuls les groupes déjà connus ont leurs chances, c'est un peu le serpent qui se mord la queue. Le moindre bar se loue une fortune pour la soirée, ce qui oblige les groupes à faire payer les entrées à des tarifs exorbitants et peu de gens sont prêts à payer 10 euros pour voir trois groupes inconnus. La France ne permet pas à de jeunes groupes de se faire entendre, il faut pour cela passer les frontières.

*Petit moment de délire. C’est la fin du monde, il vous reste moins de deux heures à vivre et vous voulez écouter un album, pour le coup, lequel écouteriez-vous?
Oulah, on sera pas tous d'accord, probablement un Dream-Theater - Scenes From A Memory, ou The Gathering - If, Then, Else.
Arf... Trop dur de choisir ! Papayou de Carlos, ça compte?

*Si vous avez une annonce ou un coup de gueule à donner, exprimez vous :
Ah oui ! On est constamment en recherche de concerts, partout en France et même ailleurs. On cherche donc à se mettre en contact avec des groupes avec qui partager une affiche, des salles, des festivals, des collectifs, etc...
On cherche aussi des gens qui seraient intéressés pour nous donner un coup de main, à trouver des dates par exemple... Un boulot de manager quoi !

Je vous remercie pour cette interview que vous nous avez accordé. Je vous souhaite bonne chance et bonne continuation.
Merci à toi pour l'interview et la super chronique, et longue vie à Spirit Of Metal.
r>
Interview done by AlonewithL

Comments

no comment yet, be the first person to add one !
    You must be logged in to add a comment
Spirit of Metal Webzine © 2003-2017 ‘metal inside you’ Contact - Links
Follow us :