The Cancer Empire

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Zonaria
Nom de l'album The Cancer Empire
Type Album
Date de parution 24 Octobre 2008
Labels Century Media
Produit par Nordström Fredrik
Membres possèdant cet album96

Tracklist

1. Slaughter Is Passion 04:14
2. Praise the Eradication 04:05
3. Crowning King Cancer 05:46
4. Contra Mundum 04:37
5. Termination Process 03:32
6. At War with the Inferior 03:21
7. From the Abysmal Womb 05:26
8. Damnation Dressed in Flesh 04:01
9. Humanity Vs Sanity 04:15
10. The Icon and the Faceless 05:55
Total playing time 45:12

Chronique @ Little_Scarab

02 Décembre 2008
Zonaria est un groupe de death mélodique ayant semble-t-il fait bonne impression avec son premier album Infamy and the Breed, un album que je n'ai pas encore écouté, je ne tiendrais donc pas compte des éventuels changements opérés depuis, tant au niveau du style que de la musicalité , étant donné que j'ai découvert le groupe avec l'album The Cancer Empire. En effet c'est tout d'abord la très jolie pochette de l'album qui m'a attiré, je me suis donc curieusement plongé dans l'écoute de ce fameux disque.

Et quelle claque! Le premier morceau Slaughter Is Passion avec son intro très stylée sympho m'a clairement mis en confiance et pas pour rien....Dès le premier riff, on prend un méchant aller retour dans la face, un growl magnifiquement puissant, un riff ultra rapide et entrainant, bref que du bon pour ainsi dire. La suite de l'album reste dans cet ordre d'idée, à savoir des guitares réellement pesantes, un son clean tout en étant très très lourd me rappelant immédiatement le groupe Destinity. D'autres éléments me font penser à ce groupe de part la présente de synthé instaurant une ambiance "métal symphonique" dans certains morceaux.

Le groupe, malgré son jeune âge, semble parfaitement maîtriser son sujet, une voix clairement bourrin allant du growl monstrueux à la voix black ultra glauque, tout y est. Les solos sont maitrisés et très agréables à l'écoute sans pour autant être des démonstrations de technique sans intérêt, là n'étant pas l'objectif du groupe car les ambiances glauques et malsaines semblent être privilégiées grâce toujours à ces synthés omniprésents distillant une atmosphère très particulière, le tout appuyé par une batterie très présente et parfaitement audible.

Les compos ne sont pas en reste, plutôt inspirées, si vous voulez du son puissant, brutal et qui prend pas la tête, le groupe est très bon dans ce domaine. On peut en revanche regretter le manque de mélodies de l'ensemble, en effet on parle bien de death mélodique, mais celles-ci sont relativement peu présentes, on est principalement face à un déferlement de riffs tranchants et comme dit plus haut d'ambiances hors du commun. On aime ou pas, moi perso j'ai accroché.

Zonaria nous livre donc un album non pas centré sur un sens de la mélodie simple et accrocheur mais plus dans une idée de brutalité magnifiée par des nappes de synthé et des riffs inspirés. Du très bon sans être non plus exceptionnel. En espérant que le groupe nous ponde des mélodies en plus grand nombre sur leur prochain album, mais pour un deuxième album, on est déjà en face d'un excellent groupe qui se fera rapidement, à n'en pas douter, un nom sur la scène death mélo.

7 Commentaires

9 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Bullet_for_the_dead - 10 Décembre 2008: C'est album est encore meilleur que le premier, il est bien plus varié. Merci pour ta chronique Little_Scarab.
Ezekiell - 13 Janvier 2009: J'ai acheté cet album après les avoir vus en concert à Rennes pour l'ouverture de Satyricon et après avoir lu cette chronique, je n'ai aucun regret je pense que Zonaria deviendra un grand groupe.
Merci pour ta chronique.
deviat - 05 Janvier 2010: je pense à Lyfthrasyr. C'est un peu plus black mais j'y retrouve des similitutes.
Little_Scarab - 06 Janvier 2010: Destinity dans un registre plus death melo mais tout aussi brutal sans hesiter ;)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ bojart

04 Mai 2010
Zonaria fait partie du big five des meilleurs groupes de black death mélodique aux côtés de Dissection et Skyfire. Le groupe suédois nous proposa il y a deux ans « The Cancer Empire », successeur du très bon « Infamy and the Breed » sorti en 2007.
« The Cancer Empire » profite de compositions dans les classiques du black death mélodique, le tout millimétré de manière vraiment professionnelle ! La production est nette, sans bavure et les vocaux du gratteux Simon Berglund s’imposent en toutes circonstances. Tout de suite, l’autopsie de ce « cancer »…

Introduit par la basse et les percus, « Crowning King Cancer » est une bombe atomique musicale ! Batterie style marche militaire sino-communiste sous amphets, chants bruts de pomme sans être bourrins et riffs de grattes infligeant aux tymphans déflagrations sur déflagrations. Un pur titre coutumier du style black death suédois. “ At War with the Inferior “ est, lui, plus atmosphérique, et les samples de chants religieux accompagnant discrétement les ponts musicaux sont du plus bel effet. La prestation du tandem Berglund/Nystrom aux guitares est extraordinaire et l’interprétation du chanteur/guitariste Simon Berglund est magnifique de force et de brutalité controlées. Plus traditionnel mais tout aussi foudroyant que « Damnation Dressed In Flesh » dans lequel la grosse caisse et sa double pédale triment sans pause café dans la partie death du titre avant l’arrivée d’un solo bien trop court au synthé (Mais était-ce un solo ?) Il reste que c’est toujours avec un plaisir renouvelé qu’on écoute ce genre de gros morceau percutant et lourd ! Un autre exemple de black death brutal mélodique ? « From The Abysmal Womb » où Simon déchire le firmament électrique du duo de guitares et appuie les répliques sismiques des tambours d’Emanuel Isaksson avec sa voix dantesque ; A noter dans ce titre le pont musical de la batterie surchauffée… Puis le couplet reprend avant une accalmie de 20 secondes provenant d’un nouveau sample atmosphérique. Ca mouline sévère, ça frappe dur et tapote fort du pied et dans ce style, Zonaria à tout bon !!

Les membres de Zonaria sont l’antithése de Skyfire ; Moins harmonieux, plus frappe-à-dingues, cette formation nous propose un black death totalement dans la veine des standards du pays où naquit Ikea. Ca cogne ferme et même si les gars de Zonaria ont l’air d’ogres des forets de pins de Umea, ils maitrisent leurs sujets parfaitement à mes yeux ! Autre exemple ? « Humanity Vs Sanity » où tous les instruments sont réglés comme une horloge suisse. Il ne reste plus à Simon Berglund qu’a alterner son chant ou même mélanger vocaux death et black, il sait qu’Emil, Emanuel et Markus suivront sans problème son récital métallistique. Dernier échantillon de ce «The Cancer Empire » et non des moindres, l’aérien « Contra Mundum » et sa composition versée dans le black gothico-symphonique (seulement la compo hein !), parce que niveau chants, c’est du black death à 200% ! Encore une p…. de chanson interprétée avec vigueur nordique et jouée avec pragmatisme scandinave par Zonaria.

Un album bluffant !!! Les vocaux black death ne faiblissent jamais, les compositions sont solides, originales et exécutées à la perfection. Un album que je conseille à tous ceux qui aiment vraiment le black death ! Car pour moi, Zonaria est plus que jamais prétendant au titre de meilleur groupe de black death mélodique !

Bj

4 Commentaires

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
valentheris - 04 Mai 2010: Bonne chronique.
Zonaria est un groupe que j'apprécie beaucoup : habile mélange de mélodies et de poutrage standard dans les règles, ça se laisse écouter sans se prendre la tête, sans se répéter et on en redemande à la fin.
D'ailleurs ils me semblent qu'un troisième opus devrait pas tarder à voir le jour...

ps: il est vrai que dans le genre, Contra Mundum est un excellent titre avec son intro envoutante et son refrain qui reste dans la tête des heures ;)
bojart - 04 Mai 2010: j'ai craqué pour ce groupe. trés pro, mélodieux sans être cul-cul-la-praline.
Matai - 04 Juin 2010: Le cher Bobo se met à Zonaria ;)
Remarque, c'est vachement bien ce groupe. J'ai l'album d'avant, pas celui là, et franchement ça me re bote bien ! Merci pour la chronique, le groupe semble t'avoir inspiré ;)
bojart - 09 Juin 2010: C'est le cas! ils font pas de chichis eux!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ DarkInferno

09 Mars 2009
Les nouveaux porte-flambeaux de la scène Death mélodique scandinave viennent de Suède et se nomment Zonaria. Après un premier album, "The Infamy and the Breed", de plutôt bonne facture et prometteur pour l'avenir du groupe, ce dernier remet le couvert avec "The Cancer Empire"... Symbolisera t-il l'aboutissement ou la déception des espoirs mis en jeu ?

La première compo des Suédois surprend dès l'introduction : claviers oppressants d'obédience black symphonique, tambours guerriers, samples lâchés en guise d'ambiance pluvieuse et orageuse... Le ton est assez épique et c'est avec enthousiasme que les premiers riffs se font attendre. Des riffs qui arrivent assez rapidement... avec plaisir ! Une batterie rapide et dynamique, des guitares qui le sont tout autant, vous l'aurez compris, Zonaria a su peaufiner son jeu pour pondre ce deuxième album déjà bien alléchant.

Le reste de l'album est du même acabit avec ses nappes de synthés plus présentes et plus pesantes que sur The Infamy... rappelant parfois un certain Dimmu Borgir ("At War with the Inferior"), ce qui n'est pas mince compliment. On peut cependant nuancer l'appellation Death mélodique car le style est bien plus Death/Black symphonique, et ce, même si le jeu en double harmonie des deux guitaristes Simon Berglund et Emil Nystrom apportent une touche mélodique agréable à l'oreille ("Contra Mundum", "At War with the Inferior"). En revanche, la voix du hurleur de la formation est plus orientée Death que Black avec l'utilisation de growls bien sentis.

Toutefois, l'album peut sembler répétitif à la longue et même si les riffs sont inspirés, plus que sur le précédent opus, les structures restent classiques et nous avons trop souvent droit au sempiternel "couplet-refrain-couplet-break-refrain..." dans la majorité des compositions.

Pour finir, parlons de la production. Et bien, elle se révèle être très bonne car puissante et carrée, comme le travail de Fredrik Nordström en général...

En définitive, Zonaria a su faire évoluer son style musical, grâce à l'utilisation plus prononcée de claviers, conférant une aura symphonique et épique aux titres. Malgré la qualité des compositions, rapides, techniques et puissantes, il reste pour le jeune quartet à développer une structure plus originale au niveau des compos pour réussir à se démarquer d'une scène scandinave surpeuplée dans tous les genres... Un bon album, propice à la découverte de ce groupe prometteur que constitue Zonaria.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Zonaria


Autres albums populaires en Black Death Mélodique