The Silent Force

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Within Temptation
Nom de l'album The Silent Force
Type Album
Date de parution 15 Novembre 2004
Style MusicalMetal Symphonique
Membres possèdant cet album861

Tracklist

1. Intro
2. See Who I Am
3. Jillian
4. Stand My Ground
5. Pale
6. Forsaken
7. Angels
8. Memories
9. Aquarius
10. It's the Fear
11. Somewhere
Bonustracks
12. A Dangerous Mind
13. The Swan Song
14. Toward the End
15. The Silence
Bonustracks (Japanese Release)
12. Destroyed (Demo Version)
13. Jane Doe

Acheter cet album

Within Temptation


Chronique @ Lunuy

16 Mars 2012

Œuvre conventionnelle ou art naïf ?

Aaaaah ! Les joies de l’orchestre... Quel merveilleux assortiment à rajouter à ses délicieuses mélodies, n’est-ce pas ? Après les maîtres suédois puis les suiveurs finnois (si on reste dans le sympho « soft »), ce fut au tour des Pays-Bas de s’y mettre. La petite avant-garde batave de Within Temptation après le succès phénoménal de Mother Earth a décidé de suivre la voie de leurs nouveaux concurrents d’Epica en recourant elle aussi à une masse d’arrangements classiques (ou « néo-class’-t »).

Alors qu’est-ce que ça donne finalement ? Écoutons ce qu’en pensent mes trois petits démons préférés.

------------------

Kiru : Bonjour les gars ! Ah ! Ça faisait longtemps qu’on ne nous avait pas appelés. Je me demande ce qu’on nous a demandé de débattre.
Ingal : Tu vas faire la grimace mon ami. Regarde.
Kiru (qui devient ébahi) : Aaaargh ! Non ! Pas encore une quiche blague sympho s’il vous plaît !
Ingal : ‘l’est vraiment pas sympa, Lunuy. Déjà qu’il nous a totalement floués la dernière fois en nous entraînant dans un débat bancal, maintenant on a droit au summum du kitch.
Yurz : Ah ? Tu as donc déjà un avis arrêté alors que tu ne l’as pas écouté en entier ce disque quand il est sorti, il y a 7 ans ?
I : Parfaitement ! Lance donc la platine si tu veux Yurz, je suis sûr que je ne vais pas changer d’un iota.
Y : La platine ? Ah, non, là on a droit une chaîne hi-fi.
I : super... Donc le son ultra lisse des années 2000. Je sens qu’on va se régaler...
Y : Allez hop, je lance !
K (pousse un grand soupir) : Allons-y donc pour la torture...

[Après plusieurs écoutes attentives...]

Ingal : Bon et bien mon avis n’a pas changé.
Yurz : c’est-à-dire ?
Ingal : ben déjà, quand Mother Earth est sorti, je soupçonnais ces Hollandais de trop jouer sur la nouvelle vague grandilo-kitchouille avec leurs grosses cordes, leur propre influence celtique assumée et leurs petites notes de piano sirupeuses placées ici et là, mais avec ce Silent Force, y’ a pas photo : ils ont perdu tout sens de la créativité avec cette masse orchestrale et cette multitude d’effets artificiels amenés au petit bonheur la chance dans leurs compos. Ça essaye de se démarquer de Nightwish en utilisant différemment les chœurs (totalement insignifiants d’ailleurs, quand on écoute “ Angels ”), les sonorités pseudo-médiévales ou les arrangements folk comme au début de “ Pale ”, mais on dira ce qu’on voudra, la prise de risque reste minimale : pas un solo, pas une seule rythmique groovy tranchante. On nage en plein dans des lignes orchestrales conventionnelles et de la guimauve pop.
Bon je dis ça, mais des arrangements symphoniques médiocres ou potentiellement soporifiques parce que pas très recherchés, on peut aussi en trouver du côté des Finnois (sur Century Child, surtout), mais quand même ! Et bravo pour les morceaux “ Stand My Ground ” et “ It’s the Fear ” ! Que je me marre en écoutant ces échos artificiels démultipliés par le vibrato, ces samples ou ces notes groovy sautillantes style la variétoche pour les Amerloques ! Encore heureux que “ Dangerous Mind ”, du même acabit, soit un bonustrack.
[Clap-clap-clap !] J’applaudis la recherche. Et j’parle même pas des morceaux « ambiants » ultra lisses comme “ Memories ”...
Y : T’exagère un peu, là ! “ Memories ” est une ballade très jolie et bien construite !
I : Mouais, elle est quand même banale cette ballade. Ce n’est pas la progressive montée en puissance des instru’ qui change quoi que ce soit à la donne. Le contretemps, ils la connaissent cette méthode de construction les zicos ? Plus on avance dans le disque, plus les compos sont prévisibles. Désolé, mais “ Aquarius ” est plate. Entre les vocaux archi-boostés par la prod’ (pour cacher le fait que la chanteuse n’a pas assez de coffre ?) et les petites incursions de cordes ou de claviers, c’est loin d’être suffisant pour me transporter.

Y : Mmm... perso, j’ai un gros faible pour les deux premières chansons. “ See Who I Am ” envoie du lourd.
I : Bof, comme la suivante, un petit arbre qui cache la forêt...
Y : En même temps, je trouve la plupart des intros bien pensées...
I : Dommage que ce ne soit pas le cas des autres parties des morceaux...
Y (qui fait comme s’il n’avait pas été interrompu) : ...et plusieurs refrains assez rafraichissants. Tu va me rire au nez, mais j’aime bien aussi “ Stand My Ground ”.
I : Je ne ressens que de la naïveté dans ce morceau.
Y : Ben c’est peut-être ça qui me plaît dedans : la naïveté qui a derrière.
I : Mmm ?? Peut-être qu’on pourrait aussi appeler ça de l’art naïf, tant qu’on y est ? T’es vraiment trop bon public, ma parole !
Y : En tout cas, ça reste parfaitement cohérent et homogène dans son approche.
I : Mais comment cela ne peut-il pas l’être ? Y’as pas de prise de risque !
Y : Oui... MAIS, techniquement, c’est impeccable, rien à redire.

I (qui se gratte la tête) : Bon et toi Kiru ? Tu penses quoi de cet album ?

Kiru : Ce que je retiens de ce frisbee ? Rien d’autre qu’un fond ambiant sans personnalité, avec juste des p’tites voix d’angelots/moineaux et des instru’ léthargiques qui se tapent l’incruste de temps à autre. De la pure BO fade, le genre de truc que tu trouves pour des clopinettes au marché aux puces. Ils auraient quand même pu rajouter les images, ça aurait eu plus de gueule. Ah pardon, c’est vrai, on peut toujours mater leurs vidéos-clips ultra démonstratifs, mais on voit tout de suite où ils sont allés chercher leur inspiration. Pffft !

Ingal : Ouais-ouais, tu dis ça Kiru, mais ça t’empêche pas de l’aimer la musique de la petite Amy Lee, avoue-le !
Yurz : Hein ?! Qu’est-ce que tu racontes ?
I : J’invente rien. Je l’ai déjà surpris en train d’écouter du Fallen de tu-sais-qui sur son baladeur rempli de fichiers MP3 ; téléchargés, qui plus est.
Y : Nooon... Un mythe s’écroule !
Kiru (qui rougit violemment) : Hum-hum... Ouais bon d’accord, j’avoue j’adore ce disque et après ? Chacun ses goûts de chiotte !
I : Rhooo ! Le petit cœur d’artichaut qui se cache derrière cette montagne de muscles !
K : Fais gaffe Ingal... sinon je serai sans pitié avec toi à notre prochaine partie de billard...
Y : On s’éloigne du sujet !! Retour au disque messieurs, vous viderez votre querelle plus tard.
K : Ok le disque donc... je voulais ajouter quoi, déjà ? Ah oui, la section rythmique : franchement, le bassiste et le batteur, ils pourraient un peu plus s’exprimer non ?
Y : Ben, moi j’en entends bien des percu’, réécoute donc l’entraînant “ Forsaken ” ou “ Angels ”.
K : Urgh ! J’ai la nausée rien qu’en me rappelant du premier : rempli à ras-bord de pseudo-chant opératique, de backing vocals sans âme et qui balance encore du break ultra-convenu avant de répéter ce refrain archi-mielleux. Non merci ! Nan, mais sérieux les gars, vous êtes sûrs qu’on a affaire à du Metal là ? C’est tellement easy-listening et boursouflé, tellement surproduit avec ces crêtes maximales diminuées que je me demande au final à quoi servent les guitares 90% du temps. Bon je vous laisse tous seuls juger ce bidule parce que moi, ça me révulse.

----------------------

Note de Yurz, l’éclectique clément : 14/20
Note d’Ingal, qui n’aime pas le remplissage, la copie et le format conventionnel : 8/20
Kiru, le Trve metaleux qui aime Evanescence : s’abstient de noter.
=> Moyenne inachevée


10 Commentaires

7 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

=XGV= - 16 Mars 2012: 15 malgré les horreurs que tu dis au sujet de cet album ?
choahardoc - 16 Mars 2012: Jouissif! Me suis bien marré devant ces débuts de pistes brouillés qui nuisent à la cohérence de toutes tentative de raisonnement. Bref, pour résumer mon point de vue, je dirais que le succès de cet album est d'être un album parfaitement dans l'air de son temps, contrairement aux efforts précédents des Bataves bien plus novateurs. The Silent Force une oeuvre facile, pas si sûr car si c'était le cas le Metal mainstream emporterait tout sur son passage et tous les groupes neo-sympho-machin cartonneraient tout autant. les ingrédients sont évidents mais si la sauce prend à ce point, je crois pouvoir dire qu'il y a réussite. A part ça, j'affirme quand même qu'Enter est le chef d'oeuvre de WT.
Metatron_bleu - 16 Mars 2012: La forme de la chronique est bien pensée. La confrontation des avis très intéressante. Mais je la trouve assez peu objective, puisqu'elle s'appuie quand même beaucoup sur l'image qu'a acquis le groupe (lien avec Évanescence etc...). Dommage.
edenswordrummer - 25 Mai 2014: Tu pourrais continuer indéfiniment ta chronique je n'arrêterai pas de la lire, juste énorme, tu ne dois pas t'ennuyer avec tout ce petit monde :D Sinon concernant l'album, la subjectivité a opéré, j'aime bien les airs et...c'est tout. Dieu que c'est vu et revu tous ces arrangements...c'est sans prise de risques, presque du fan-service...ça n'engage que moi mais quelle simplicité enfantile..
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ MetalAngel

14 Mai 2005
Quel métalleux n'a pas entendu parler de Within Temptation, groupe hollandais de gothic heavy avec chanteuse? Après un album phénoménal, tant au niveau du succès commercial qu'au niveau musical et textuel, WT est devenu LE groupe phare du mouvement gothic metal. 'Enter', leur premier album, les a lancés sur la voie du succés. 'Mother Earth' a, quant à lui, confirmé cette direction. Avec 'The Silent Force', WT a finalement atteint la perfection. Même si le groupe a sorti un single assez déstabilisant pour les fans, le heavy "Stand My Ground", vraiment très proche d'un autre groupe ricain de gothic heavy, dont je tairais le nom ici car très critiqué, malgré leur premier excellent album, le reste de l'album des bataves est une vrai perle ! Outre l'apparition, pour la première fois de sa carrière, d'un vrai orchestre et d'un vrai choeur de 80 personnes, le groupe s'est surpassé pour nous proposer des titres émouvants et pourtant très metal.

Le disque débute par une intro orchestrale digne des meilleurs bandes originales de film. Suit "See Who I Am", un titre vraiment dans l'esprit WT. De la bonne marchandise. Autre tube, "Jilian (I'd Give My Heart)", très en finesse et en émotion, véhiculé par la voix magnifique de Sharon. Le troisième titre, "Stand My Ground" apporte une touche de nouveauté dans le répertoire quelque peu niais du combo, grâce notamment à une pincée de néo gothic. Le titre a été, comme cité ci-dessus, beaucoup critiqué et malmené pour son rapport avec le groupe d'Amy Lee. Pourtant, "Stand My Ground" est un titre fort et agréable.

Première ballade, "Pale" est à WT ce que Eddie est à Iron Maiden : un titre typique, celtique et très doux. Une pause avant la reprise des guitares électriques. Magnifique!!! "Forsaken", un autre titre sans surprise. "Angels", le troisième single après "Stand My Ground" et "Memories", est une chanson qui doit s'apprécier dans le calme absolu : pas de headbanging, ni de bruit aux alentours, tout comme l'album dans son entier, d'ailleurs. Suit ensuite "Memories", composition atmosphérique, dont la mélodie est jouée aux claviers. Un titre qui m'a fait pleurer et qui a refait apparaître à la surface un événement très douloureux que j'ai vécu personnellement. Il m'a fait prendre conscience de la fragilité de la vie et qu'il faut toujours vivre les instants présents avec les personnes que l'on aime, chaque seconde étant importante et précieuse. Et que quand la personne que vous aimiez vient à disparaître brusquement, qu'il faut se remémorer que les bons moments que vous avez passés ensemble. Une excellente leçon sur la vie.

Neuvième titre, "Aquarius" est un joyau. Nothing to say de plus sur ce morceau. "It's The Fear" est mon morceau préféré, car le refrain est inhabituel pour WT et finement mené. Il se situe dans une veine plus rock que gothic metal. Il est, également, le seul titre de l'album qui soit relativement plus gai que le reste des chansons de l'album. J'en viens, maintenant à la dernière chanson du disque, "Somewhere", un magnifique titre qui clôt en beauté l'album.

A noter que la version digipack/digibook contient deux autres titres, "A Dangerous Mind" et "The Swan Song", eux aussi excellents et qui auraient mérité de figurer sur l'album.

En conclusion, un superbe cadeau de Within Temptation à ses fans. Il sera difficile pour le groupe de faire mieux. Peut-on dépasser la perfection?

17 Commentaires

8 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

ArchEvil - 11 Janvier 2012: - Et hop là, on envoie des orchestrations dignes d'un cortège de pompiers.
- Hein? Non ! Aucune prise de risques, les mecs ! Je préfère encore que vous restiez sur un format pop. Qui sait, ça passera sur les ondes...
- Des soli? Pourquoi faire? J'ai pas loué un orchestre pour rien, non mais ! On a un timing a respecter en plus.
- Putain ! Tes bandes orchestrales sont nases ! Tu dois sortir de ce schéma post romantique ! Tu vois John Williams? Bon, tu oublies son sens de la mélodie mais tu fais à peu près comme lui. Tant qu'il y a quantité, ça jettera un tonneau de poudre aux yeux, objectif accompli.
- Bon, Sharon ! Je sais que tu vas passer par toshop, mais tout de même, une pose plus stéréotypée, je veux bien aussi. N'oublie pas, si l'image ne passe pas, on perd en rentabilité.
Autre chose : tolérance zéro pour les enfantillages, comme te laisser un peu aller dans les harmoniques. Tout doit rester PROPRE.
- Quant aux gratouilleux, leur grain est beaucoup trop direct. Vous me virez ces high, faut une reverb dessus qui fasse très grandiose, et n'oubliez pas : Pas plus de deux riffs par couplets ! Le consommateur ne doit pas se poser de questions.
- Eh, le batteur ! Au moindre break un peu chiadé, au moindre écart turbulent, au moindre contretemps, t'es viré ! Capito?

Finalement, Wishmaster n'était pas si mal.

Autrement, de temps en temps, il peut être rigolo cet album. Un gentil divertissement, les jours où on ne recherche ni profondeur, ni émotions, ni grandeur, ni même l'humour. Un peu comme quand on achète un jouet concon à son gamin qui vous a supplié, cet album est l'équivalent des 2 minutes où l'on chipote le truc en se disant "hi hi qu'est ce que c'est con c'machin".
morgothduverdon - 12 Janvier 2012: ça me fait penser que je ne l'ai toujours pas récupéré de chez un pote.

Un cran en dessous de Mother Earth, mais L'intro + See who I am me laissent des bons souvenirs.
HotRod02 - 05 Octobre 2013: J'ai découvert le groupe avec cet album, j'ai pris une sacrée claque dans la gueule.
edenswordrummer - 27 Juin 2014: Tout a déjà été dit conçernant la note. Je peux concevoir que la subjectivité joue un petit rôle et que cet album t'as réellement emballé, mais même en étant complètement charmé, ça crève les yeux qu'il est bourré de défauts cet album ! Il suffit pas de kiffer une mélodie pour se dire que la chansons a laquelle elle appartient est sans défauts. Perso cet album m'agace de plus en plus, néanmoins, il a une utilité certaine : il me donne envie d'aller écouter des formations qui se sortent un peu plus la main du cul !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Lovecraft

15 Mai 2008
On en a entendu monts et merveilles sur cet album reconnu par les fans de Within Temptation comme l'absolu apogée du groupe. Certains disent même qu'il est impossible de faire mieux (soit !). Sans vouloir être provocant, je dirais qu'ils auraient difficilement pu faire pire (et oui !). Si vous ne me comprenez pas, veuillez lire le texte ci-dessous :

Dans le petit univers, qui devient grand, du metal symphonique, il y a des grandes productions ("Cruelty And The Beast" de Cradle Of Filth) et des productions vraiment énormes comme "The Silent Force". Dans ces dernières, j'ai adoré "Once" de Nightwish, "Death Cult Armageddon" de Dimmu Borgir ainsi que "Lemuria" et Sirius B" de Therion.

Après l'énorme succès de "Mother Earth", qui était un disque de qualité mais où des faiblesses minimes se trouvent, les cinq Hollandais voulaient jouer la même carte et ils ont fait appel à un chef d'orchestre et 80 musiciens. L'intro de "The Silent Force" est sublime grâce à des chœurs grandioses et des orchestrations puissantes, mais on ne retrouvera pas ces éléments dans les autres morceaux du disque.

Un seul titre peut résumer tout l'album : "See Who I Am". On croit que tous les autres ne sont que des remakes de celui-là. Décryptons cette chansonnette : une intro où les chœurs et les orchestrations suivent synchroniquement et mécaniquement les airs donnés par la guitare. C'est harmonieux, certes. Mais c'est cette harmonie forcée qui rend l'œuvre insipide vu le manque de fantaisie. Suit, après, un couplet très calme, tellement que j'ai l'impression qu'il manque des sons et la touche romantique est trop forcée. Le chant de la magnifique Sharon, qui était superbe sur le précédent opus et surtout sur "Caged", est très aigu. On remarque qu'elle n'utilise pas sa voix naturelle. Le refrain ressemble très fort à l'intro et le break est bâclé. Tous les morceaux sont quasi-identiques à celui que je viens de citer, surtout "Jillian (I'de Give My Heart)", à certaines exceptions près : "Pale", "Memories" et "Somewhere" qui sont tous calmes du début jusqu'à la fin.

En bref, cet album est surproduit et il a, à mon humble avis, mobilisé beaucoup de personnes pour peu.

7 Commentaires

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

TheTenth - 29 Mars 2011: pour moi ça essaie de ressembler à Evanescence (LE modèle du genre pour le gothic commercial sans saveur et sans talent) pour vendre plus, dommage j'aime les deux premiers albums
Celldweller55 - 05 Octobre 2011: Je trouve cet album un minimum sympathique, quelques bons titres et du remplissage.
orionzeden - 04 Janvier 2012: Je comprend pas trop un truc: tu dis que l'harmonie est forcé, c'est un peu normale, et c'est ce qui rend l'album bon. Une chose qui sûr, c'est qui faut pas s'attendre a un truc bourrin (comme le dit ammonabbath) je repproche un peu ca au groupe, le côté commercial n'a rien de génant ça sert à rien de dire 'c'est nul car c'est commercial.' Par contre, c'est largement compréhensible d'être frustré par ce que l'album marche bien. Ce serai se laisser influencer trop facilement de ne pas l'aimer pour ce qu'il a causé au lieu de pour ce qu'il est.
alastaz - 20 Août 2015: Heu juste pour te dire tu cite Dimmu Borgir et Cradle Of Filth mais c'est pas du tout comparable il font du Black Sympho alors que WT ne font que du metal Sympho :/
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kivan

26 Décembre 2004
C’est 3 longues années après leur excellentissime « Mother Earth » que les désormais bien connus Within Temptation nous reviennent avec ce « The Silent Force »... Mais l’on ne peut parler de ce dernier sans parler de « Stand My Ground », le Hit single paru quelques mois avant pour promouvoir l’album et qui a fait se dresser les cheveux sur la tête de plus d’un, comme il en a conquis de nombreux autres...
Alors oui... ce titre divise les foules, et je serai plutôt du côté des déçus, car à mon sens, « Stand My Ground » n’est pas digne de ce qu’est Within, à savoir un groupe de metal symphonique... Riffs de guitares à la Evanescence, chant étonnamment bas de Sharon et refrain aisément assimilable... tout simplement commercial...

Heureusement, ce titre n’est en fait en rien représentatif du reste de l’album (ouf...).
Car dès l’intro, sans doute le morceau le plus symphonique de Within, c’est à nouveau toute la magie qui nous avait conquis sur Mother Earth qui est de retour, pour des titres plus enchanteurs les uns que les autres, tout simplement saisissants, et si « See Who I Am » qui suit l’intro nous rappelle bien Mother Earth, j’ai la nette impression que « Jillian » va bien au-delà, dans la beauté et la puissance symphonique d’un groupe vraiment incroyable.
Et il faut dire que le fait d’avoir enregistré avec un vrai orchestre (cela devient décidément à la mode) se ressent nettement sur la puissance des compos.

Et qu’il est bon également de pouvoir à nouveau se laisser bercer par le doux chant mélodieux de la divine Sharon, toujours aussi excellente. Tous les titres sont vraiment du pur Within Temptation (enfin à part Stand My Ground, mais je ne reviendrai pas dessus) qui ravira tous les fans... Et une fois de plus, le groupe frappe fort...

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ MercuryShadow

13 Décembre 2005
J'ai voulu comprendre pourquoi. Pourquoi Within Temptation était soudainement passé d'un succès d'estime à une explosion planétaire. Pourquoi "The Silent Force" s'était vendu par brouettes de par le monde. Pourquoi mon frangin ne jurait plus que par eux, et surtout, pourquoi mes potes fans de Sepultura avaient les yeux humides dès qu'on évoquait ce disque.
Je l'ai donc acheté, ce "Silent Force"; et après la première écoute, j'ai failli courir au magasin demander qu'on me rembourse. Pompeux, répétitif, sirupeux, limite dégoulinant, j'étais le (peu) fier acquéreur d'un gros chou à la crème particulièrement indigeste… Convaincu que mes contemporains devaient avoir du foin dans les oreilles et de la sauce blanche dans le cerveau, j'ai donc remisé cet album sur une étagère, bien décidé à trouver quelqu'un à qui l'offrir dans les semaines suivantes.

Mais j'y suis revenu quelques temps plus tard, allez savoir pourquoi, et me suis surpris à chantonner les mélodies, à dodeliner de la tête sur certains riffs, bref à ne plus détester autant qu'auparavant. Si on reste loin, de mon point de vue, du chef-d'œuvre annoncé un peu partout, il faut bien reconnaître que "The Silent Force" est plutôt bien foutu, Within ménageant la chèvre et le chou en collant du gros son après chaque ballade. Le résultat est simple : le métalleux grince des dents sur les morceaux dégoulinants (euh, pardon, lents), et Dieu sait qu'il y en a ("Memories", "Somewhere", "Pale"), mais est aussitôt contenté par l'arrivée de gros titres de metal symphonique ultra efficaces ("Angels", "Aquarius"). Et puis je suis bien forcé d'avouer que les trois premiers morceaux, intro non comprise, sont absolument imparables, tout comme le très groovy "It's the Fear".
Ajoutons que la production est excellente, et que la dimension orchestrale de l'ensemble apporte un souffle indéniable aux compos, même si elle se fait un peu trop omniprésente tout au long du disque. Mais bon, on fait du heavy symphonique ou pas!

Alors, "The Silent Force, un pur chef-d'oeuvre? Sûrement pas, mais bon, j'ai pas cherché à le refourguer à mon petit cousin. Allez, sans rancune.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ orphet

16 Avril 2006
Alors celui-là, c'est un vrai bijou philharmonique.
Il se dégage de cet album une atmosphère tout à fait différente du précédent "Mother Earth". Si Within Temptation suit toujours le même chemin, on ne peut que constater qu'ils ont pris de la hauteur avec ce dernier opus. J'ai eu l'impression que la voix de Sharon était devenue plus puissante, rehaussée par l'orchestre complet qui l'accompagne. Ce qui est tout à fait représentatif du style de "The Silent Force". Tout en puissance !

Énorme travail de compo symphonique, de mélodies imparables et d'un chant toujours aussi envoûtant. Un chef-d'œuvre digne de ce nom. Aux effets plus que réussis.

L'album débute par une belle entrée en matière avec une intro des plus grandioses. Pour ensuite laisser place au morceau "See Who I Am", parfaite maîtrise de style, avec toujours cette note Within qu'on avait appréciée dans "Mother Earth" et qui nous suit tout au long de cet album. Mais avec une supériorité et une maturité jamais atteintes.

Vient ensuite "Jillian", merveilleux morceau, magique à souhait.

Zappons le "Stand My Ground" voulez-vous.

L'album se poursuite gentiment avec "Pale", un titre très calme, où Sharon dépose une voix sereine et porté toujours sur des aigus surprenants. S'enchaîne "Forsaken", morceau qui redonne ce sentiment de puissance, après le reposant "Pale".

"Angels", quant à lui, est un titre bien calibré, parfait single, sans tomber cette fois dans une vague pompeuse comme "Stand My Ground". "Angels" reste dans la lignée de l'album et donne tout de suite le ton pour laisser place à : "Memories" excellent morceau bien travaillé et bien conçu en parfait single lui aussi, sans pour autant suivre le mouvement "Stand My Ground". Tout comme "Angels", "Memories" est suffisamment bien calculé pour passer sur les ondes tout en faisant partie intégrante de l'album.

Arrive ensuite "Aquarius" d'une bonne contenance et tout à fait représentatif de l'ambiance de "The Silent Force".

"It's The Fear" amorce la descente et la fin de l'album, avec de bon riffs, clôturé par "Somewhere", titre plutôt calme, posant une note finale et bien équilibrée.

On sent que le groupe a beaucoup évolué et s'est amélioré depuis "Enter". Comme je l'ai dit, beaucoup plus de puissance au niveau vocal de la part de notre Sharon adorée, mais également un grand travail harmonieux pour le concept de ce dernier opus. Les orchestrations et l'accompagnement des chœurs donnent une réelle profondeur et une tout autre dimension à l'album. "Mother Earth" proposait de très belles choses, "The Silent Force" assure ses belles choses en leur donnant plus de force. C'est l'album de la consécration. Élevant le groupe encore plus haut. Les titres s'enchaînent à la perfection et on ne peut que plonger dans cet univers magique.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Within Temptation


Autres albums populaires en Metal Symphonique