PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Liste des groupes Thrash Metal Witchery (SWE) Witchkrieg
CD, date de parution : 21 Juin 2010 - Century Media / Platinum Records
Style: Thrash Metal

NOTE SOM : 16/20
Toutes les notes : 17/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. Witchkrieg 02:43
2. Wearer of Wolf's Skin 02:25
3. The God Who Fell from Earth 04:38
4. Conqueror's Return 03:23
5. The Reaver 03:15
6. From Dead to Worse 03:31
7. Devil Rides Out 04:10
8. One Foot in the Grave 02:56
9. Hellhound 02:43
10. Witch Hunter 03:26
11. Hung, Drawn and Quartered 03:11
Total playing time 37:21

modifier l'album  imprimer cet article
66 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
31 avis 2 17/20
Chronique
14 / 20
    AlonewithL, Jeudi 08 Juillet 2010 parlez-en à vos amis  
Les ravages et les pillages vous guettent

Au Nord, rien de nouveau. "Witchery" menace encore nos frontières. Il a, en cette sombre année "shabbatique" de 2010 décrété la "Witchkrieg". Afin de mener cet ultime assaut sur les nations civilisées, les membres de cet insolite groupuscule, ont du faire appel au renfort de prestigieux auxiliaires, venus soutenir les légions armées de "Witchery" dans cet offensive. Parmi ces illustres personnages on retrouve Andy LaRocque ou Gary Holt d'"Exodus". Ils sont ici invités à jouer quelques notes sur les titres de cet album qui ne manquera certainement pas de vous interpeller. Les ravages et les pillages vous guettent. Sauvez votre peau et marchez sur les routes de l'exode.

"Witchery" ne fait pas dans les coups de semonce. Il frappe fort dès la première offensive. "Witchkrieg", le titre éponyme de l'album, lance ses bombes au napalm. Les sons thrash sortant des guitares sont salvées, bombardées, ravageant la piste, même si celà est légèrement entrecoupé à l'entame. Le chant de Legion est tout aussi dévastateur. Il s'exprime tel une douloureuse brûlure. Le reste de l'album est un peu à l'image de ce titre, à quelques nuances près. Le chant alterne rarement, et c'est dommage car il y avait matière à faire quelque chose de très abouti, grâce à l'appui de certains grands guitaristes de renom, qui eux excelleleront. On pourrait définir ce chant comme grésillant, éviscéré. C'est l'un des chants extrême qui ferait le plus penser à celui d'un démon. Il est assez brûlant et intempestif. On notera sur de nombreuses pistes de l'album les interférences dans un chant double, l'un vociféré, l'autre plus guttural. Celà se remarque parfaitement sur les titres imaginatifs "Devil Rides Out" et "One Foot in the Grave. Le chant de Legion, bien que poussif et couvert par les guitares sur cette piste, fait clairement apparaître ce double chant.

Ce qui fait réellement vibrer cet album, bien plus que le chant qui avait pourtant tout pour se faire remarquer, ce sont les guitares. Elles s'ébranlent sur des cadences infernales poussées dans les tréfonds de l'enfer. Sur la quasi intégralité de l'album on perçoit des moments de flottements de total confusion de leur part. On les sent avancer soit avec une complète assurance, soit avec beaucoup d'hésitations et palpitations. Les deux perceptions se retrouvent assez souvent au sein d'une même piste. C'est l'idée que l'on peut retenir notamment en écoutant les titres "The God Who Fell from Earth" ou le brutal "Conqueror's Return". La cadence est généralement constante, répétitive, hormis de superbes solos et mélodies agrémentant ces brûlots enflammés. Les guitares offriront une véritable simulation de course sur le titre "The Reaver", avec de brusques accélérations après calage, des élancements à pleine bourre, passations et dépassements d'instruments aussi.

"Hellbound" déçoit un peu par son tapage immaîtrisé. C'est un peu le chaos musical (dans le sens péjoratif du terme). Les accélérations dans la vase, les développement par à coup des guitares et les pertes de connaissance n'apportent que peu d'envie. Le titre aurait pu même finir dans la laideur si les guitares ne s'étaient pas ensuite ressaisies pour jouer quelque chose de plus élaboré. C'est tout le contraire de "Witch Hunter" qui offre une fin en apothéose. Les guitares sont certes moins dissipées, plus disciplinées donc. Mais le chant fera ici une démonstration plus intéressante. On a un mélange subtil. La voix de Legion semble plus profond, quasi chuchoté, travaillant sa voix au maximum. Celà semblerait être le meilleur titre de l'album, le plus riche et le plus vertueux à mon sens.

Le titre bonus "Hung, Drawn and Quartered" est dans la moyenne de l'album. Rien de très spectaculaire en vérité, avec une batterie sans liberté, sans réelle imagination. Le bon côté réside encore sur la qualité indéniable des guitares à la fois rythmiques et mélodiques.

Après le lourd et douloureux bombardement, il est temps de faire un état des lieux des nombreux dommages et des victimes. La "Witchkrieg" menée par "Witchery" a gagné des points. Tout est ravagé, ne laissant que peu de défense. Certaines bombes semblent avoir créés plus de dégâts que d'autres, et on peut penser plus particulièrement au titre "Witch Hunter", moins lourde, mais plus efficace encore. En revanche quelques foyers de résistance ont tenu. Le bombardement en bloc n'a qu'une efficacité relative. On regrette quelque peu une certaine linéarité entre les pistes. La victoire n'est pas complète, "Witchery" devra se remettre quelque peu en question, et envisager une formule plus imaginative encore, afin de caresser leur rêve de conquête du monde.

14/20




14 Commentaires

Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘Think. Feel. metal.’ Contact - Liens
Follow us :