PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Death Metal Unleashed (SWE) Sworn Allegiance
CD, date de parution : 26 Juillet 2004 - Century Media
Produit par : Folkare Fredrik
Style: Death Metal

NOTE SOM : 15/20
Toutes les notes : 16/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. Winterland 03:03
2. Destruction 02:56
3. Only the Dead 03:59
4. The Longships Are Coming 04:10
5. Helljoy 03:05
6. Insane for Blood 04:00
7. I Bring You Death 03:21
8. Attack ! 01:40
9. CEO 02:28
10. One Night in Nazareth 03:13
11. Praised Be the Lord 02:25
12. Metalheads 03:14
13. To Miklagård 03:42
14. Long Live the Beast 03:25
Total playing time 44:41

modifier l'album  imprimer cet article
128 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
31 avis 3 16/20
Chronique
17 / 20
    Paganwinter, Mercredi 17 Mars 2010 parlez-en à vos amis  
Unleashed, quel sacré groupe que Unleashed. Le Death Metal suédois peut se venter d’être représenté par de bien bonnes formations, dans le domaine, tels que Entombed, Grave et surtout les Deathmetaleux Vikings de Unleashed. Ce Sworn Allegiance est leur septième et Johnny et ses accolytes n’ont jamais été aussi performant, si ce n’est assez paradoxalement sur leur premier album, Where No Life Dwells. Le Death prodigué par ces monstres de la scène suédoise à toujours été reconnaissable entre tous, et Sworn Allegiance renforce une fois de plus la personnalité de Unleashed. Difficile pourtant, aujourd’hui, alors que Midvinterblot et Hammer Battalion ont fais leur apparation, ainsi qu’un nouvel album tout prochainement annoncé, de parler de meilleur album. Sincèrement, jusqu’alors, Sworn Allegiance est le seul enregistrement qui peut prétendre au trône au côté de leur premier disque.

Ne dérogeant pas à la tradition, à leur tradition, Unleashed nous offre une œuvre tout à fait dans le goût des autres productions, à savoir des morceaux aux tendances lourdes et entraînantes, servie de manière brute, courte et en nombre. 14 titres composent l’album, pour un durée total de 45 minutes environ, soit à peu près 3.2 minutes par morceaux, tout en étant régulier. Chaque morceaux regorge de riffs aux allures nouvelles tout en restant fidèle à la signature Unleashed. Le tout est distillé sur un rythme ni trop lent, ni trop rapide, mais adapter à merveille aux compositions. En gros, ce disque est une sorte de sans faute de ce que l’on peut faire de syndicalisé, de pas trop risqué. J’aurais déjà voulu voir, à cette époque certes pas si lointaine, un Unleashed redynamisé par de nouvelles influences. Il faut alors de contenter de la perfection aux normes en vigueur et ronger son frein pour ce qui est d’ouïr de nouvelles patates chaudes. Toujours est-il que les riffs sont dosés au millimètre, que les percus sont l’œuvre d’un métronome, que les gutturaux de Johnny sont excellents et que la prise de son est de qualité olympique.

Historiquement, je placerai cet album à la croisée des chemins. Unleashed retrouve sa puissance d’entant (Victory) tout en insufflant cette patte plus Heavy qu’ils avaient proposée sur Hell’s Unleashed et le mélange est haut de gamme. J’en reviens pourtant au repproche qui affirme que Unleashed avait alors commencer à tourner en rond tout en étant excellent, à l’image d’un autre monstre sacré du genre, Bolt Thrower. La suite sera plus fructueuse, car Unleashed va sortir du rang en utilisant la puissance d’un Panzer pour se démasquer (Midvinterblot).

Excellent album de Death Metal haut de gamme et traditionnel que je recommande à tous les amateurs de bonnes sensations sauvages et primitives. Une bonne grosse galoche que l’on peut sans autre se procurer sans remords. Et un de plus au palmarès pour Unleashed.

Paganwinter




0 Commentaire
Chronique
    Heartwork, Mercredi 23 Septembre 2009 parlez-en à vos amis  
Toujours sous Century Media et fort d’un line-up à peine changé depuis ses débuts, le culte combo suédois Unleashed livre en 2004 son deuxième album depuis son retour en 2002, lui symbolisé par Hell’s Unleashed.

A commencer par son artwork où sont seulement présent le marteau de Thor et le superbe logo du groupe, Sworn Allegiance se veut être un produit Unleashed pur et dur : on y retrouve de ce fait la voix éraillée de Johnny, les mélodies simples et directes des guitaristes Fredrik et Tomas, et surtout les plans basiques couplet/refrain/couplet/refrain des morceaux.

Et c’est d’ailleurs bien là que le bât blesse : même si c’est par son côté « no-prise-de-tête » qu’Unleashed séduit beaucoup de Death Metaleux, on ne peut ici que regretter le nombre de bonnes idées quelque peu gâchées par le manque d’originalité des compositions, et en lisant le livret on est fatigué de ne voir, en plus des paroles pompeuses à souhait, que des « repeat verse 2 and chorus ».

De ses trois quarts d’heure, l’album finit ainsi par se rendre assez ennuyeux et c’est dommage vu sa contenance de certains passages bien intéressants (entre autres le refrain de « Destruction », le riff de « Winterland » et surtout les beaux soli de Fredrik dont les mélodies font souvent mouche – mais hélas sans surprises car toujours placés au même endroit).

Aussi, on peut reprocher aux Scandinaves de ne pas chercher à délimiter plus leurs thèmes, parlant de sujets sans rapports aucuns entre eux tels la culture viking, la sodomie sur le ridicule « Only The Dead » et même le Death Metal. Unleashed n’est pas obligé de s’enfermer dans un concept, mais les petits commentaires dispensables sur les chansons à la fin du livret montrent que Johnny et ses acolytes ne se prennent pas forcément au sérieux.

Ces éléments font de cette galette un outil non pas mauvais, mais bien dispensable dans une discothèque. Unleashed était-il pressé d’en finir avec le célèbre label Century Media ? C’est possible, le suivant, Midvinterblot, sera déjà moins mou et le petit dernier, Hammer Battalion, montrera que le groupe a malgré tout encore plus d’un tour dans son sac.




0 Commentaire
Commentaire
18 / 20
    Necroreaper, Samedi 15 Janvier 2005 parlez-en à vos amis  
Une tuerie, c’est le bon terme pour définir ce nouvel album de Unleashed. Ce Sworn Allegiance est le chez d’œuvre tant attendu par tous les fans de ce groupe culte de Death metal suédois old school formé par Johnny à la basse et au chant, Tomas à la guitare rythmique, Anders à la batterie et Fredrik à la guitare. Ce nouvel album comporte autant d’hymnes que de morceaux. 14 hymnes faut le faire. Leur death metal est toujours bien rock, rapide, brutal, dévastateur, bref, tout ce qu’il faut pour rendre l’album culte.
Signé sur l’énorme label Century media et enregistré aux Chrome studios à Stockholm, Sworn Allegiance possède une production très propre, assez puissante et particulièrement incisive. Une excellente production pour un excellent groupe.
Musicalement, les riffs de guitares sont bien techniques, puissants avec une grosse couche de mélodies bien recherchées surtout sur Winterland qui selon moi le meilleur morceau de l’album. Les solos sont sublimes et hyper inspirés. Bref, c’est une vrai ode à la guerre. La batterie est la plupart du temps rapide, soit en mid tempos énergiques et précis, soit en blast beats ravageurs. Les passages lourds sont aussi nombreux mais c’est le côté sonique qui prévaut. Le chant est bien old school, rauque, guttural à l’instar du chanteur de Vader.
Les thèmes des textes sont variés, allant de la glorification de leur ancêtres viking à l’hymne à la mort.
Bref, c’est sûrement le meilleur album que Unleashed ai sorti. Une vrai tuerie.




0 Commentaire
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘Think different, think metal.’ Contact - Liens
Follow us :