PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Black Death Brutal Throneum Deathmass of the Gravedancer
CD, date de parution : 28 Juin 2007 - Displeased Records
Enregistré à : Art Studio Oho
Style: Black Death Brutal

ajouter les paroles de l'album
NOTE : 16/20
Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. The Witnesses 03:18
2. No One Fears the Union 01:57
3. Rotten to the Core 05:01
4. Order of Destruction 02:15
5. Baptism of Fire 02:37
6. Thou Deepest One 03:14
7. Necronomicon (Imperator Cover) 05:35
8. Memories (Pandemonium Cover) 05:44
9. Outro 01:36
Total playing time 31:17

modifier l'album  imprimer cet article
9 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 €10,99
 buy
2 avis 1 16/20
Commentaire
    wodulf, Samedi 05 Janvier 2013 parlez-en à vos amis  
Encore du grand Throneum

Ce quatrième album de Throneum, bien qu'enregistré en septembre 2005, ne sortira que deux ans plus tard, en juin 2007. En fait, le groupe sera retourné en studio un mois seulement après la sortie de Pestilent Death. C'est pour cela que je trouve que Deathmass of the Gravedancer et Pestilent Death sont deux disques assez proches dans l'esprit.
On y sent toujours un même Throneum qui n'a rien perdu de sa rage au ventre et nous balance un death metal toujours un peu proto sur les bords qui s'influence de tout un tas de groupes des années 1988 /90. Dans les moments les plus rageurs ("The Witnesses", "Baptism Of Fire"), on pense toujours à une sorte de mélange entre du vieux Merciless et Necrovore. Sur le morceau "No One Fears The Union", le groupe franchie d'ailleurs allègrement la limite du grindcore à la Assück. Sinon, outre un "Rotten To The Core" qui pue le Deicide à plein nez, quand Throneum lève un peu le pied ("Memories"), c'est surtout du côté de Asphyx que le groupe va lorgner.
Encore du grand Throneum.
Notez pour terminer que le groupe sur cet album se retrouve en duo (Tomasz / Morbid), Marek étant retourné dans les rangs d'Anima Damnata et Thunderbolt. Les parties de basse ainsi que les deux ou trois solos de guitare de l'album sont joués par un musicien de session du nom de Necrosodom.




0 Commentaire
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘Think. Feel. metal.’ Contact - Liens
Follow us :