Death Throne Entities

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Throneum
Nom de l'album Death Throne Entities
Type Album
Date de parution Octobre 2011
Labels Pagan Records
Style MusicalBlack Death Brutal
Membres possèdant cet album4

Tracklist

1. Deathlust 02:31
2. Return of the Tyrants 03:06
3. Cult from Ekron 03:01
4. Bottomless Grace 02:24
5. Baphomet (Miasma Cover) 05:29
6. Pestilent Winds of Namtaru 03:31
7. Scripts of Dead God 03:46
8. In Blasphemy 04:37
9. He Has Lain Down and Is Never to Rise Again 05:54
Total playing time 34:19

Commentaire @ wodulf

11 Janvier 2013

Un Throneum qui semble reprendre du poil de la bête, mais en fait ... non

Après un Deathcult Conspiracy decevant qui retranscrivait un gros coup de mou de la part de Throneum, le groupe se devait de se reprendre. Mais comment se reprendre quand on sent qu'on est crâmé et qu'on a perdu toute la gniak des débuts ?
Deathcult Conspiracy nous montrait vraiment un groupe fatigué. Cette fatigue est d'ailleurs bien mise en lumière au travers des activités du groupe. En effet, alors qu'à la grande époque, Throneum avait pris pour habitude de nous inonder de splits et EPs entre chaque album, on voit bien ici que l'année 2010 a été vide avec seulement un morceau sorti sur un split avec Morbid Execution.
Le meilleur moyen de retrouver sa rage d'antan, c'est d'abord embaucher du sang neuf. C'est ce que fait Throneum en allant recruter un tout jeune bassiste de 24 ans en la personne d'Armagog. Un autre moyen est de composer un disque résolumment plus brutal. C'est aussi ce que fait Throneum sur ce Death Throne Entities.
Maintenant, est-ce que c'est réussi ? Je dirais bof ... C'est effectivement beaucoup plus brutal avec un groupe qui va un peu franchir les terres du vieux grindcore à la Assück, Repulsion, Terrorizer sur les passages où ça blaste à mort, notamment sur "Deathlust", "Return Of The Tyrant", "Bottomless Grace" ou "Scripts Of Dead God". C'est pas mal, mais je n'arrive pas à m'enlever cette désagréable impression d'un groupe qui se force à jouer brutal pour tenter de se redonner une nouvelle jeunesse.
Il y a quand même un morceau qui tire son épingle du jeu, c'est "Baphomet" sur lequel on retrouve vraiment le côté evil d'antan. Malheureusement ce titre n'est pas un morceau de Throneum, mais une reprise du groupe autrichien Miasma.
Je pense vraiment que lorsqu'on a perdu l'envie, mieux vaut arrêter que de se forcer à faire du médiocre. L'âge d'or de Throneum (Mutiny of Death, Pestilent Death, Deathmass Of The Gavedancer) est bel et bien révolu et irretrouvable.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Throneum


Autres albums populaires en Black Death Brutal