PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Metalcore The Eyes Of A Traitor A Clear Perception
CD, date de parution : 02 Fevrier 2009 - Listenable Records
Style: Metalcore

NOTE SOM : 16/20
Toutes les notes : 17/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. Under Siege
2. Like Clockwork
3. With Different Eyes
4. Escape These Walls
5. Decorus
6. Misconceptions
7. Echoes
8. Hands of Time
9. The Impact of Two Hearts
10. A Clear Perception

modifier l'album  imprimer cet article
32 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
24 avis 2 17/20
Chronique
16 / 20
    Julien, Vendredi 20 Fevrier 2009 parlez-en à vos amis  
A première vue The Eyes Of A Traitor n’avait pas grand-chose a me vendre. La pochette ne m’inspirait que du jeunot au gros son mais sans inspiration et l’étiquette métalcore (ou peut importe le nom de base mais avec –core à la fin) me faisait vraiment peur. Erreur grossière, il faut toujours écouter un album avant de la juger. Certes nous restons dans une mouvance très US metalcore et compagnie mais la grande technicité dont fait preuve le groupe et un sens évident de la composition auront raison de mes a prioris. Ce A Clear Perception est un vrai bon disque pas aussi accessible que ça mais qui fera quand même bouger nos belles crinières.

Le très gros avantage de cet album c’est son évidente diversité. Que ce soit en terme de guitare, de batterie ou de chant tout est modulé de tel sorte que l’on en perdrait presque son latin. Je pense que je vais commencer par la prestation de Sam Brennen batteur hallucinant mêlant avec aisance des passages aussi bien death que coreux. Bon les passage coerux sont parfois un peu épuisant mais au moins le sieur sait commence marche sa double. Il y a même par moment des petits blasts typés black. Le tout étant surtout souligné d’un groove a l’épreuve des balles. A lui tout seul il arrive a emballer la machine par la minutie de ses frappes. Pour finir il mène à la baguette les nombreuses polyrythmies qui jalonnent ce disque. BRAVO.
Le deuxième a être mis en exergue c’est Jack Delany, 21 ans et un talent a revendre. Il maîtrise a merveille tous les types de chant allant du death guttural puissant au hurlement aigue mais tout aussi puissant du –core. Sans aucun doute la deuxième pépite du groupe. Que ce soit sur des passages bien death (« Under Siege ») ou sur des passage limite post-core (« Escape These Walls ») ca claque bien. Seul les incartades en chant clair ne sont pas au top mais son utilisation est assez limité donc a la limite on peut lui pardonner facilement.
Des excellents zicos mais aussi d’excellents titres. L’une des autres qualités de ce disque c’est le mélange des genres et du niveau d’accessibilité. Aux passages polyrythmiques se mélangent des passages plus mélodieux et plus accessibles qui reposent avant de reprendre un louche de break hallucinant. Les claviers sont utilisés eux aussi avec parcimonie et c’est tant mieux. Ainsi on apprécie tout autant sa présence comme sur « Decorus », pour ne citer qu’un titre (mais quelle titre, quel association avec les grattes). Si l’on devait faire un parallèle musicale le groupe devrait se trouver en A Job For a Cowboy et Hacride. Autant dire plutôt du lourd car The Eyes Of A Traitor n’a pris que le bon.
La guitare est elle aussi à la fête avec un excellent mixe de violence et de mélodie. Toujours raccord avec le groove proposé par la batterie, elle habille avec puissance et élégance les titres.

Un album rempli d’excellentes choses et qui fait de The Eyes Of A Traitor un sérieux client pour l’avenir. Technique, une songwritting irréprochable que demander de plus si ce n’est un autre album dans le même genre. Même si la première écoute peut paraître un peu raide, ce disque montre son vrai visage après plusieurs écoute donc foncez vous ne le regretterez pas.




5 Commentaires
Chronique
17 / 20
    Traitor, Jeudi 28 Fevrier 2013 parlez-en à vos amis  
La nouvelle génération, ça a quand même du bon des fois !

C’est en recherchant par-ci par-là que je suis tombé sur les Anglais de The Eyes Of A Traitor. J’ai décidé de me pencher d’un peu plus près sur leur premier album : A Clear Perception. Certes aujourd’hui, on peut se dire que ce CD appartient au passé du fait de sa sortie en 2009. En tout cas pour moi, il n’a jamais paru aussi actuel. Et puis je dois bien avouer que les productions suivantes de nos p’tit gars n’ont pas vraiment retenu mon attention (guitares trop étouffées, moins de mélodie, …). Bref ! Quoi qu’il en soit nous sommes ici pour parler d’A Clear Perception, et il y a matière à dire.

Dans un premier temps, nos petit gars œuvrent dans un Deathcore/Metalcore Mélodique des plus vigoureux. Ce bon vieux Jack entame les hostilités dès « Under Siege » avec ses growls granuleux ainsi que des guitares ma foi bien aiguisées afin de nous trancher les tympans comme du beurre tendre. La formation alterne à merveille les passages bien bourrins et les mélodies du plus bel effet, ajoutant parfois même une légère touche de chant clair assez timide (« Escape These Walls »).

Mais attention, même si nos petits gars se révèlent loin d’être des enfants de cœur, ils savent pourtant faire preuve d’un peu de tendresse. « Decorus » en est la preuve vivante avec ses claviers omniprésents et son breakdown à vous briser la nuque. De plus, la technicité est bel est bien de la partie. Les instruments cavalent dans tous les sens pour notre plus grand plaisir ! Je pense notamment à la piste « Misconceptions » qui m’a laissé sans voix de par sa brutalité et son envolée de solo sur la fin.

Pour ce qui est des défauts, je dois bien avouer que je n’ai pas pu en trouver. De toute évidence, tous ceux qui ne sont pas adeptes de la « core-attitude » passerons leur chemin sans même se retourner, et je ne peux pas leur en vouloir, chacun fait ce qu’il veut. Pour ma part, j’aurais aimé un chant clair un tantinet plus présent, mais ça n’est pas pour autant que je vais bouder mon plaisir.

Car A Clear Perception est (pour moi en tout cas) une véritable petite tuerie. The Eyes Of A Traitor a le mérite de ne pas sombrer dans les clichés du genre et propose un jeu varié, équilibré, mélodique, brutal, en outre tout ce qu’il faut pour s’éclater. On pourra en dire ce qu’on voudra, mais la nouvelle génération, ça a quand même du bon des fois !




0 Commentaire

Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘metal inside you’ Contact - Liens
Follow us :