Addiction

ajouter les paroles de l'album
Type EP
Date de parution 21 Septembre 2007
Style MusicalMetal Industriel
Membres possèdant cet album3

Tracklist

1. Temoin Funébre
2. Allegeance
3. Chirurgie
4. Symbiose
5. Qu'Adviendrons-Nous

Acheter cet album

Tenebrarum Infanteus


Chronique @ metalpsychokiller

11 Janvier 2009
Pas d’introduction de présentation, pas de blabla superficiel, ni d’histoire à la Père Castor pour présenter cet EP autoproduit de Tenebrarum Infanteus. Un contact du groupe sur le Myspace de metalchroniques.fr, une demande de chronique de leur part, une galette reçue rapidement et …
Une P _ _ _ _ _ de bonne surprise.

Quinton, le line-up est composé de « Sire Tenebrae » (clavier et Prog), Noktis (guitare), Fenrir (basse) et de l’articulation vocale entre King « le psychotique » et H la jolie brunette au timbre clair. Le combo francilien s’est formé en 2004 et délivre un mix-hybride de métal indus et d’électro dark.
D’un côté, à l’image de l’artwork cover signé H et de son symbolisme de la cage psychiatrique, se succèdent des ambiances aliénantes et névrosées, créés par des lignes organiques très synthétiques, mais dansantes. De l’autre, des lignes mélodiques simples, mais pas simplistes, et des riffs agressifs-quoiqu’ un peu faciles et répétitifs- au côté « rentre dedans » typiquement métal indus.
L’excellence du Trident vocal est en parallèle le point fort hautement appréciable de cet EP. Des alternances, des réponses parfaites, des progressions énergiques entre le chant gothic de H et celui clair ou black de King, vous font pénétrer cet univers médical ou aliéné. Ce d’autant plus aisément que l’usage de la langue de Molière, bien audible et parfaitement calquée, à cela d’appréciable que l’on se surprend, dès la première écoute, à rawler son « allégeance ».

Produit par le groupe ; enregistré, mixé et masterisé par Sire Tenebrae à la MJC de Corbeil (Essonne) ; le son manque quelques peu d’amplitude et de volume. Mais paradoxalement cet aspect « True Démo » lui confère un aspect vrai, réel et rafraichissant.

En conclusion, 5 titres foncièrement réussis, avec une mention spéciale pour « Symbiose », dans un style qui, quoique n’étant pas ma tasse de thé habituelle, procure un réel agrément. Le potentiel du combo est bien plus qu’intéressant, et même si le bois est encore un peu trop vert; si nous n’étions pas en France, dans un pays au Métal étouffé et sclérosé… Tenebrarum Infanteus serait déjà sous signature label. Cela se fera à coup sur, en reconnaissance de leur talent ; et le premier LP est attendu avec impatience.

15/20 METALPSYCHOKILLER

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Tenebrarum Infanteus


Autres albums populaires en Metal Industriel