The Fast of Solace

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Tankrust
Nom de l'album The Fast of Solace
Type Album
Date de parution 17 Octobre 2015
Style MusicalThrash Deathcore
Membres possèdant cet album5

Tracklist

1. DMZ 03:18
2. Draw the Line 03:13
3. Apollo Is Dead 04:03
4. Autonomy 03:35
5. Improvisation 28 03:30
6. Dead Pools 03:49
7. Barbarians 03:44
8. Grow Some Balls 03:34
9. 10_22 02:59
10. Cleaver 04:04
Total playing time 35:49

Chronique @ Matai

03 Novembre 2015

Tankrust, c'est lourd, sans concessions, technique mais...

Généralement, et surtout actuellement, lorsqu'un groupe se forme, il ne perd pas de temps pour enregistrer des morceaux et pondre un album, comme s'il avait besoin de prouver quelque chose. Mais il y a aussi des exceptions comme Eleusis, devenu Tankrust. Cette formation parisienne, née en 2006, a attendu près de sept ans avant de sortir son premier EP "Beyond Thresholds". Dans un style thrash/death/core, les quatre morceaux envoyaient la purée mais ne transpiraient pas l'originalité, malgré une volonté de bien faire. Aujourd'hui, deux ans plus tard, c'est le grand retour avec un nouvel album "The Fast of Solace" sorti avec le soutien de Almost Famous. La bande, aux influences très variées, compte nous en mettre plein les oreilles avec une musique sans limites, sans fard.

Et c'est le cas de le dire. Tankrust ne fait pas dans la fioriture, il ne nous laisse même pas le temps de nous préparer. Pas d'amuse-bouche, rien, on entre directement dans le vif du sujet avec un "DMZ" de mâles, lourd et costaud, entre accélérations melo death, riffs thrashy et chant alternant gros growls death et screams pour coreux. L'avantage avec une entrée en matière de cette trempe, c'est qu'on veut connaître la suite. Et la suite n'est pas en reste avec un "Draw the Line" assassin, avec son refrain typiquement hardcore, et un "Appolo Is Dead" moins bourrin mais toujours au feeling death metal, avec un chanteur qui sait se mettre en avant.

Les cinq musiciens de Tankrust sont loin d'être des manches et montrent qu'ils maîtrisent leur sujet, comme sur le très bon "Improvisation 28" avec cette batterie martelante, ce duo de guitares qui fait mouche, cette basse groovy et ses vocaux menaçants. Mais savoir jouer d'un instrument et le maîtriser ne fait pas tout. Les Parisiens se débrouillent très bien, mais montrent aussi des faiblesses, et c'est ce qui arrive lorsqu'on démarre un album aussi lourdement et rapidement. La tension finit par chuter.

Il faut dire que les morceaux sont aussi brutaux que punchy, et surtout taillés pour le live. Nul doute que Tankrust doit être une véritable machine de guerre sur scène. Sauf que la seconde moitié de l'album semble moins percutante que la première avec des titres moins accrocheurs, moins "spéciaux". La technique est, certes, au rendez-vous, mais on sent que la bande s'essouffle avec des passages plus conventionnels et des mélodies qui sentent le réchauffé. Seul "Barbarians" sort du lot avec sa rythmique saccadée, même si le solo aurait pu être un poil plus travaillé.

Tankrust, c'est lourd, c'est sans concessions, c'est technique, c'est fait pour le headbang. "The Fast of Solace" possède des morceaux qui envoient du bois et qui vous mettront au tapis en moins de deux. Mais...ça manque un peu de finition, d'originalité, de fraicheur et d'atmosphères, malgré des passages sympathiques, des riffs bien trouvés et des rythmiques tranchantes. Le mélange du death, du thrash et du hardcore est cohérent, la bonne volonté est là, mais il faut aller au-delà, tenter la prise de risques et pourquoi pas s'en aller en terrain inconnu...

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Game_system - 03 Novembre 2015: Thrash Deathcore ??! Sérieux, ça existe vraiment un truc pareil ?
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Tankrust


Autres albums populaires en Thrash Deathcore