PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Liste des groupes Néo Metal System Of A Down Hypnotize
CD, date de parution : 22 Novembre 2005 - Columbia Records
Produit par : Rubin Rick

NOTE : 16/20
Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. Attack 03:06
2. Dreaming 03:59
3. Kill Rock 'n' Roll 02:28
4. Hypnotize 03:09
5. Stealing Society 02:58
6. Tentative 03:36
7. U-Fig 02:55
8. Holy Mountains 05:28
9. Vicinity of Obscenity 02:51
10. She's Like Heroin 02:44
11. Lonely Day 02:47
12. Soldier Side 03:40
Total playing time 39:46

modifier l'album  imprimer cet article
1060 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
264 avis 4 16/20
Chronique
19 / 20
    MercuryShadow, Mardi 22 Novembre 2005 parlez-en à vos amis  
Le voilà enfin, ce second volet des aventures des System of a Down en cette année 2005. Après l’incroyable "Mesmerize", nous étions en droit d'attendre beaucoup de ce disque… Et j'ai la joie, que dis-je, le bonheur de vous annoncer que nous avions raison! A ceux qui craignaient un deuxième épisode en demi-teinte, ou même une simple baisse d'inspiration, les Américano-Arméniens viennent d'infliger un cinglant camouflet avec cet album foisonnant, délirant, intelligent, loufoque, intrigant,… Mon Dieu, les qualificatifs me manquent face à un tel tour de force.

Reprenant les choses exactement là où il les avait laissés en avril dernier, le groupe nous a concocté un plat étrange, plus passionnant encore, peut-être, que "Mesmerize". La règle d'or est ici le changement de rythme impromptu, comme le démontre magistralement le titre d'ouverture "Attack": les guitares déboulent, tout en puissance, soutenues par une batterie colossale, puis se taisent aussitôt pour laisser la place à un chant tout en nuances et en mélodies. Le reste de l'album n'est qu'une suite de moments de bravoure, une débauche de talent, une longue démonstration du génie de ces quatre musiciens.
Les titres s'enchaînent, tantôt franchement barrés, à l'image de "Stealing Society", ou de "U-Fig", tantôt tout en rage amère (Kill Rock'N Roll, "She's Like Heroin"), et tantôt portés par de splendides mélodies qui achèvent de mettre l'auditeur à genoux ("Dreaming", "Tentative"). Et lorsque tous ces éléments se rejoignent en un seul et même morceau, cela donne "Virginity Of Obscenity, sans doute l'hybride musical le plus dingue que le groupe ait jamais écrit. Le tout s'achève avec deux titres fantastiques, le planant et mélancolique"Lonely Day" et une version longue de "Soldier Side", l'intro du disque précédent, qui clôt en beauté un parcours sans faute.

Je ne m'étendrai pas sur l'interprétation, toujours sans faille, avec une mention spéciale (encore!) au fantasque guitariste-compositeur-chanteur Daron Malakian, ni sur la production, assurée ici aussi par Rick Rubin, gage de qualité s'il en est. Bref, la forme est parfaitement en adéquation avec le fond, et les System n'ont nullement perdu ni leur capacité à composer de magnifiques morceaux d'un métal inventif, novateur et aigre-doux, ni leur verve toujours bienvenue en ces temps de formatage et de politiquement correct. "Attack" et "Soldier Side" sont en effet deux petits brûlots des plus vindicatifs, qui démontrent que le groupe ne compte pas abandonner sa liberté de ton de sitôt.

Face à tant d'originalité, de créativité et de perfection, un seul mot s'impose: chef-d'œuvre!




3 Commentaires
Commentaire
15 / 20
    Obsolescence, Mercredi 18 Janvier 2006 parlez-en à vos amis  
Je suis à peu près d'accord avec la chronique de Mercury Shadow, mais pas tout à fait, je développe les interstices :
Les System nous ont donné là un album fabuleux, d'autant plus que, prévenus qur nous étions de leur grande forme, nous les attendions au tournant.
L'attente ne déçoit pas et Attack met rapidement dans l'ambiance, sensation de plaisir prolongé ensuite par un début d'album sans un accroc, jouant de vitesse et subtilités, de rythmes esquissés dans de la dentelle (mention spéciale au batteur), et de morceaux inventifs, bref, jusqu'à Hypnotize, morceau éponyme, on vogue sur un petit nuage.
Et après, on a, je pense, une petite baisse de forme, ce qui signifie, chez System, qu'au lieu d'être fabuleux, c'est juste bien. Les rythmes ne se tiennent plus aussi bien et m'ont paru exagérément lents, faisant perdre trop de vitalité selon moi aux morceaux...
Alors, alors que l'on commence à se demander si System va nous laisser comme ça, vient LE moment du disque : Vicinity of Obscenity, une chose qu'on n'entend que chez System et qui justifie à lui seul la modeste somme déboursée pour acquérir cet opus.
Puis, comme de juste, la fin est en apothéose, album clotûré par un Soldier Side de toute beauté, tout en cohérence, fin d'Hypnotize.

Là où je rajouterai fondamentalement un avis serait sur le fait de devoir écouter Mezmerize et Hypnotize comme un seul et même album (ce qui, du reste, est dans la volonté de leurs concepteurs, dans le travail des pochettes ou l'ordonnancement des morceaux), on obtient alors un chef d'oeuvre à la limite de l'absolu, un album appelé à devenir mythique, majeur, etc.




3 Commentaires
Commentaire
    ludovic, Mardi 06 Fevrier 2007 parlez-en à vos amis  
J'ai mis 18/20 à ce nouvel album de System of a Down. Cet album est différent de Toxicity, dans ce disque je trouve que les morceaux sont bien variés: il y a des chansons bien agressives comme "attack","dreaming","U-fig" et des chansons un peu plus rock comme "Hypnotize" ou "Lonely Day".

Voici mes commentaires sur chaque morceau de l'album.

Attack: une des meilleures, elle est bien agressive et nous met bien dans l'ambiance du néo-métal. Après l'avoir écoutée, on peut s'attendre à tout pour la suite...

Dreaming: encore mieux que la première, le meilleur du morceau est la fin quand Daron se met à chanter en duo avec Serj Tankian.

Kill rock'n roll: superbe intro, la suite est encore mieux.

Hypnotize: la meilleur de l'album, avec une superbe bonne intro, on commence à aimer la chanson quand Daron se met à chanter avec sa superbe voix aigüe, le meilleur moment c'est pendant le solo. Cette chanson porte bien le nom de l'album.

Stealing Society: assez bien mais on s'en lasse vite.

Tentative: une bonne chanson bien agressive.

U-fig: aussi bien que "attack" on s'attend tout de suite à la suite quand on entend l'intro et c'est encore mieux quand Serj Tankian ( ou Daron, je sais pas) se met à crier.

Holy Moutaine: la seule que je n'aime pas, il y a une bonne intro mais le reste n'est pas terrible...

Vicinity of Obscenity: c'est la première chanson de System of a Down que j'ai entendue. Je l'ai écouté en jouant à "Resident Evil 4".

She's Like Heroin: bon morceau qui suit bien "Vicinity of Obscenity".

Lonely Day: le moment que tout le monde attend dans l'album, avec la belle voix de Daron, le meilleur passage c'est pendant le solo, sublime mais un peu trop court.

Soldier Side: malheureusement la dernière musique de l'album, elle resemble un peu à "Lonely Day": aussi bien.

J'ajoute aussi que la couverture et les images à l'intérieur de l'album sont aussi bien réussies. Ces peintures à la Picasso sont originales.

En conclusion, cet album est le meilleur de System of a Down. J'attends le prochain avec impatience...













9 Commentaires
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘Think different, think metal.’ Contact - Liens
Follow us :