Nightshade Forest

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Summoning
Nom de l'album Nightshade Forest
Type MCD
Date de parution 03 Août 1997
Style MusicalBlack Epique
Membres possèdant cet album145

Tracklist

1. Mirkwood 09:45
2. Kortirion Among the Trees 08:50
3. Flesh and Blood 07:54
4. Habbanan Beneath the Stars 07:15
Total playing time 33:44

Chronique @ Katla

04 Octobre 2007

Nightshade Forests est un album magique, parmi les meilleurs de Summoning!

Déjà dix ans qu’est paru ce mcd, le premier de Summoning.
Ce Nightshade Forest est la liaison entre le troisième et quatrième album de Summoning qui, en fait est lié à Dol Guldur (on peut donc les voir comme un seul album). Même s’il s’agit d’un mcd il faut savoir que la durée totale est quand même de 33.35 minutes.


Trois de ces chansons sont directement tirées de Dol Guldur (n’y figurant pas uniquement faute de place). Seule la dernière « Habbanan Beneath The Stars » à été crée pour ce mcd. Les émotions et les thèmes sont toujours autant empreintes de l’univers tolkiennesque, ambiant, mélancolique (je pense d’ailleurs le travail le plus mélancolique de ce duo autrichien). Ce mcd est majestueux, révélant avec beauté cette mythique terre du milieu. Habannan Beneath the Stars est l’une des musiques les plus stupéfiantes que je n’ais jamais entendue venant de ce duo. Elle traduit parfaitement tous l’univers dont sont emprunt nos deux condisciples, et qui correspond très bien aux paroles.

La formule pour cet album est la même que d’habitude; battements lent des drums (cependant plus complexe rythmiquement) avec une guitare bien black metal assez estompée tandis que les claviers médiévaux portent les mélodies, le tout sublimé par les voix de Silenius et Protector, tantôt gutturales, tantôt se révelant telles des hymnes guerriers. Cela fonctionne très bien, et à travers un ensemble abondant de bruit, de percussion, et de mélodies.

Mirkwood (ou comment vous plonger au plus profond de cette foret ou à la fois Des araignées géantes, des Orcs, des Wargs et autres esprits maléfiques errent alors qu’autrefois régnait la puissance maléfique de Sauron (dont on voit d’ailleur l’œil de feu balayant les terres du mordor sur la pochette).

Kortirion among the trees reprenant le poème du même nom de Tolkien est pas mal mais du fait de sa longueur, la mélodie devient vite répétitive et donc ennuyeuse.

Flesh and Blood est le morceau le plus guerrier, le plus épique de Summoning, qui deviendrait presque à la fin une petite pièce de pagan metal avec un sample d’une bataille que l’on imagine entre les armées de Sauron et la communauté de l’anneau. Accompagné du chant guttural de Silenius (il me semble) et d’une mélodie toujours constitué par nappes de synthés qui est vraiment magnifiques, planante, et qui nous projette facilement dans ces temps reculés. Elle rivalise d’ailleurs très bien avec les grands Over Old Hills et autre Elfstone présent sur Dol Guldur. C’est bien pourquoi je suis bien étonné que seulement une seule personne est écrit une chronique dessus depuis le temps qu’est sorti ce Nightshade Forest. Un morceau sublime, éminent qui mérite vraiment d’être écouté.

Habbanan Beneath The Stars est à mes yeux le morceau le plus remarquable de ce mini album (qui n’a rien de mini d’ailleurs). La mélodie admirable est sublimé par la boite à rythme de Protector et encore plus par son chant black réellement brillant, le tout accompagné par des sons de trompettes, ce qui donne quelque chose de vraiment harmonieux et bien que le morceau soit le plus court, il est vraiment mémorable.


Nightshade Forests est un album magique, parmi les meilleurs de Summoning! Dommage que son statut d'EP l'ai laissé dans l'ombre de Dol Guldur, auquel il n'a clairement rien à envier.

2 Commentaires

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
rikkit - 27 Août 2009: Une jolie chronique, je vais de se pas allé m'acheter ce mini CD.
Topher - 25 Novembre 2009: J'aime bien beaucoup de tes chroniques ^^
Ce mini-album contient parmis les titres qui me transportent le plus.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Peter.K

17 Mai 2006
Nigtshades Forest, MCD du Sommoning, seulement quatre morceaux qui normalement auraient du faire parti de l'album Dog Guldur,mais comme ca aurait été trop long ,le groupe décida plutot de faire un MCD à part entière..
Il est étrange que nulle chronique n'aie été pondue pour cet album car il est vraiment aussi bon que tous les autres.
Alors quatres morceaux seulemement,mais pour plus de 30 minutes de Summoning,bref de quoi se régaler!
Bon alors,pas de surprise bien sur,nous revoilà plongé dans le monde de Tolkien!
Encore des nappes de synthés envoutantes, la boite à rythme toujours efficace,la belle voix black et les parties de grattes quand il faut..
"Mirkwood" le premier morceau commence par une bonne nappe de synthé assez médiéval.. le voyage commence..la boite à rythme reste assez lente et la gratte est assez discrète ici, la voix black est toujours aussi belle,à compléter le tout.. 9 minutes d'errance onirique à travers les bois profonds de Mirkwood..
"Kortirion Among the Trees" 2ème partie, les percussions sont plus présentes ici,le clavier plus discret et les riffs de grattes sont directement présents toujours restant à l'arrière..le voyage se poursuit toujours aussi paisiblement.. j'ai tout de même un peu de préférence pour le titre précédent.
"Flesh and Blood" peut-être mon morceau préféré , la voix est déja plus gutturale, les claviers semblent dégager une belle mélancolie, la mélancolie qui précède une bataille, d'où la boite à rythme qui elle semble entrainante,menant les troupes d'orques au combat,les vocaux semblent sortir tout droit de la bouche du meneur. En fin de morceau nous pouvons d'ailleurs entendre les bruits de la fameuse bataille.. mélangées avec la mélancolie du clavier qui prédisaient déja les cris de souffrances des hommes..
"Habbanan Beneath the Stars", les riffs font sentir leurs présence d'entrée de jeu ici, les claviers se maintienent derrières, tres beaux, et la boite à rythme fait son boulot, un claviers plus mélancolique fait son entrée, comme repassant sur l'ancien chant de bataille..la voix chante une complainte.Paradoxalement la boite à rythme est encore assez entrainante, mais la tristesse est bien présente,encore un exellent morceaux pour achever ce beaux voyage..

Voilà au final du Summoning en grande forme!
A posséder absolument!!

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Summoning


Autres albums populaires en Black Epique