Dol Guldur

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Summoning
Nom de l'album Dol Guldur
Type Album
Date de parution 19 Janvier 1997
Enregistré à Hoernix Ton und Licht
Style MusicalBlack Epique
Membres possèdant cet album274

Tracklist

1. Angbands Schmieden 03:30
2. Nightshade Forests 10:48
3. Elfstone 10:51
4. Khazad Dum 10:57
5. Kôr 10:59
6. Wyrmvater Glaurung 03:05
7. Unto a Long Glory... 09:37
8. Over Old Hills 08:57
Total playing time 1:08:44

Commentaire @ Mika_Helvetia

18 Janvier 2006
Voici un album de Black Metal ambiant très remarquable... Je ne sais pas tant à quoi ressemblent les autres réalisations du groupes mais celle-ci m'a passablement convaincu...
J'ai tout d'abord voyagé sur une sorte de fleuve instrumental, puis plongé petit à petit au son de cloches dans un autre monde que celui que nous connaissons. Un morceau très fluide et prenant.
Après cette longue mais somptueuse introduction, j'entre dans quelque chose de plus profond et qui me change de mon habitude des compositions typiquement scandinaves (le groupe est Autrichien) ce qui à mon étonnement personnel ne dérange en aucun point... C'est un entremêlement de guitares au son très true, une batterie lourde et lente, et un chœur d'hommes accompagnés de mystiques compositions au clavier. C'est une voix écorchée entre le black et l'horror. Nightshade Forest, c'est un morceau très mélancolique et lourd qui ne peut laisser indifférent...
Dès le commencement d'Elfe Stone on sent un légère influence folk, non pas comme un grand cri de joie à la Finntroll, mais plutôt par les effets de clavier utilisés, semblables à des trompettes de guerre... La voix sonne plus caverneuse sur ce morceau et sonne ainsi plus froide, ce qui plaira aux amateurs de Black Metal Glacial... Le morceau est toujours aussi lent que le précédent et la batterie ne diffère que très peu. On s'enfonce encore plus dans cette sorte de monde immaginaire qui semble exister au plus profond de la musique de Summoning.
Khazad Dum sonne bien différent que ses prédécesseurs. Dès l'ouverture du morceau, on sent un désespoir sombre mais victorieux toujours appuyé par de nouvelles sonorités... Cette fois la batterie est essentiellement composée de gros tambours et de roulements martiaux qui donnent une dimension très martiale à la piste, preuve que Summoning semble savoir varier ses compositions tout en restant fidèle à lui-même.
Le suivant s'enchaine dans un esprit semblable... Mais Kor raisonne plus victorieux tout en ne plongeant pas dans une dimension épique joyeuse bien au contraire... Les claviers raisonnent de façon funèbre avec une résonance d'orgue d'église (juste la résonance, l'esprit n'y est pas à moins que l'on assiste à un enterrement...). Un morceau où le froid semble avoir été importé du grand Nord par quelques effets à gauche à droite.
Après ces trois morceaux de plus de 10 minutes (je ne m'en suis lassé à aucun moment!), un petit interlude instrumental dans le même genre que l'intro mais plus puissant et plus porté sur les ténèbres que sur la tristesse, contrairement à l'intro.
Reprenons pour encore deux morceaux...
Tout d'abord Unto A Long Glory... Comme son titre, il sonne très glorieux avec un batterie toujours aussi lente mais plus puissante, une gratte fluide et continue sur un son assez true et des pianos omniprésents qui participent à au moins 80% de l'effet produite par la piste.
Over Old Hills nous offre une sortie sombre et triste avec une voix surgrave enchainée à nouveau d'une voix écorchée... Le morceau se distingue par des sonorités plus qu'étranges...

Un Black Ambiant très original avec passablement d'influences de Tolkien et de très bonnes compositions... A écouter au moins une fois pour voir si l'on est amateur du genre...

4 Commentaires

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Katla - 26 Janvier 2008: Quelques réctifications s'impose ! Dans les compositions de Summoning, aucun choeur n'est samplé, et il ne s'agit pas d'une batterie mais d'une boite à rythme. Enfin les sonorités étranges du dernier morceaux sont surement dues au fait que la piste est à l'origine créer pour Ice Ages, projet solo de Protector.
Hormis cela ta chronique résume bien l'album !
Topher - 25 Novembre 2009: Pour ceux qui ne connaissant pas encore l'album, sachez que Dol Guldur est effectivement dur à saisir pour pas mal de personne. Il faut savoir bien écouter. Perso, à mes début c'était celui que j'aimais le moins, et maintenant c'est un de ceux que j'aime le plus. Une ambiance ressort nettement.
rikkit - 29 Juillet 2010: Une tres bonne chronique car tu t'es attaque a un monstre sans connaitre le groupe, felicitations !!!! Le plus experimental et le plus eclectique des albums de Summoning. Pas mon prefere, mais tout de meme extraordinaire. La difference entre Over Old Hills et les autres pistes se ressent, c'est evident.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Summoning


Autres albums populaires en Black Epique