Auld Lang Syne

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Suidakra
Nom de l'album Auld Lang Syne
Type Album
Date de parution 06 Avril 1998
Labels Last Episode
Style MusicalFolk Death
Membres possèdant cet album32

Tracklist

1. Auld Lang Syne 01:38
2. Hall of Tales 05:26
3. A Menhirs Clay 04:29
4. And Another Cist Looms 05:20
5. An Dùdlachd 02:28
6. Tuatha Dè Danaan 04:40
7. Jeremiad 01:35
8. The Fall of Tara 04:10
9. Enticing Slumber (Rearranged Special Track) 06:20
10. Calm... 02:34
Total playing time 38:55

Chronique @ mattpriest

25 Juin 2008
On a quitté le groupe avec un premier opus assez réussi en 97, et voilà qu’il revient un an après ! Ca doit être un effet de mode de sortir un album par année, ou alors beaucoup de groupes sont très inspirés ! Mais est-ce que la qualité est au rendez-vous ? On va vérifier cela de suite !

Contrairement au précédent opus, on constate qu’il y a plus de morceaux donc l’album sera semble t-il plus long. Mais c’est trompeur car les deux morceaux en plus ne sont autres que l’intro « Auld Lang Syne », et un interlude instrumentale « Jeremiad », ce qui est étonnant et change beaucoup de précédemment. Autres signes du changement le son et la dérive de la musique du groupe vers un death viking de qualité, avec toujours quelques mélodies et riffs emprunt au heavy avec des guitares un peu plus technique et aigues, et quelques petits solos digne de groupe anglais que tous le monde connait. Mais le gout prononcé de l’album pour le death viking revient au galop, avec des guitares acoustiques bien présentes à certains moments pour mettre en valeur les mélodies un peu plus tournée vers la mélancolie. Les riffs des électriques restent bon avec un peu plus de puissance et de conviction semble t-il. La voie est toujours maitrisée dans le registre black death que l’on a écouté précédemment, mais cette fois-ci il y a par moment plus d’effets dans la voie, pour la rendre plus caverneuse. Il y a moins de chants claire, pour ne pas dire aucuns : donc pour le chant il n’y a pas de fausses notes car ce chant torturé est vraiment prenant. La batterie est encore bien maitrisée également, avec le jeux sur la ride et les cymbale étonnant de qualité, ainsi que la rapidité de la double grosse caisse qui se fait sentir lors d’accélérations de rythmes sont tout aussi bonne. On entend moins la basse qui est plus en retrait, mais c’est pour faire la part belles aux guitares mélodiques et aux apparitions du clavier, avec parfois un chant en chœur, notamment lors de « An Dùdlachd » qui confirme le côté viking folk prononcé de l’album.

Le groupe à décidé de mettre en avant un son plus atypique avec beaucoup d’effets. Ce goût prononcé pour un death viking avec quelques bases folk et heavy est dans l’ensemble assez bon, même s’il faut encore écouter l’album pour l’apprécier à sa juste valeur. On reste encore étonné par la facilité d’exécution et la maitrise du groupe qui a su encore mélangé des genres pour un rendu des meilleurs, à cette époque.

Une montée en puissance de la musique est à noter, et le groupe semble plus à l’aise et sur de lui : cela nous présage encore de bien belles choses pour l’avenir, du moins espérons-le !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Suidakra


Autres albums populaires en Folk Death