World Gone Mad

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Suicidal Tendencies
Nom de l'album World Gone Mad
Type Album
Date de parution 30 Septembre 2016
Style MusicalCrossover
Membres possèdant cet album62

Tracklist

1. Clap Like Ozzy 04:23
2. The New Degeneration 06:19
3. Living for Life 04:50
4. Get Your Fight On! 04:55
5. World Gone Mad! 03:56
6. Happy Never After 06:04
7. One Finger Salute 05:18
8. Damage Control 05:14
9. The Struggle Is Real 02:48
10. Still Dying to Live 07:37
11. This World 04:51
Total playing time 56:15

Acheter cet album

Suicidal Tendencies


Chronique @ LostPhoenix

30 Novembre 2016

La folie d'un groupe légendaire qui fera exploser le crane d'un monde aliéné.

Toujours tiré par le frontman Mike Muir et son acolyte Dean Pleasants armé de son instrument à cordes tranchantes, Suicidal Tendencies est de retour avec un nouvel album au titre plus qu'évocateur : « World Gone Mad ». Après une aventure qui a commencé en 1981, nous pourrions nous dire qu'à 35 ans, le groupe a atteint l'âge de raison. Mais au contraire, c'est la folie d'une jeunesse lointaine qui pointe le bout de son nez. Avec 27 musiciens différents qui ont participé à cette équipée et des scènes mythiques partagées avec des groupes tel que Slayer, voilà un autre musicien, non moins célèbre, pour qui c’est le premier album avec ce groupe légendaire ; Dave Lombardo s'installe derrière la batterie.

« Clap Like Ozzy » ouvre les hostilités. Basse-batterie attaquent le côté Infectious Grooves et chant-guitare celui de Suicidal Tendencies. Ce premier titre est un véritable condensé de ce que le groupe a su nous donner par le passé. Un tempo qui déménage, une batterie qui frappe à toute berzingue, une basse qui slap et qui claque à tout va et la guitare qui s'affole dès qu'elle en a l'occasion. La folie du chant est aussi là pour vous marteler avec le titre, pour qu'il devienne refrain, tel une marque de fabrique à l'effigie du groupe. À lui seul, ce morceau de choix met en évidence que le grand Suicidal Tendencies est aussi fou que le monde qui est le nôtre
. « Living For Life » et « Get Your Fight On ! » nous amène sur les rivages où guitare lancinante et chant calme nous font croire que, au contraire, le monde est paisible. Mais la folie qui envahit soudainement l'espace est fait d'une voix aux tons de sirène stridente et d'une guitare qui déborde de notes démentes. On s'envole, comme souvent, vers un champ de bataille entre Thrash et Punk comme ils savent si bien le faire. Ce dernier genre est mis à l'honneur avec « One Finger Salute », où tempo survolté et basse percutante éveillent notre âme de contestataire.

Dans le même schéma, si cher aux deux fondateurs du groupe, mais sur une intro plutôt lourde, « The New Degeneration », ou encore « Happy Never After » vont vous écraser comme une fatalité que vous n'aurez pas vu arriver. Encore une fois, la guitare de Dean viendra piquer dans le vif avant que la cavalcade balaye tout sur son passage. L'occasion, comme sur l'ensemble des titres de l'album, de dire que le travail de Dave est totalement dingue. Accélération, break, tempo lourd, tout y passe avec une précision métronomique. La guitare rythmique est également au diapason et lorsqu'elle se fait sourde, la basse qui frappe encore et encore est un pur bonheur pour les puristes du groupe.

On pourrait parler de tous les titres tellement l'album vous retourne l'esprit dans tous les sens. A force de l'écouter, on a l'impression que notre cerveau va bouillir et que le couvercle de notre boîte crânienne va sauter. Voilà une jeunesse retrouvée avec des titres taillant dans toutes les formes et les genres que Suicidal Tendencies a pu traverser. Mike Muir nous offre là un album qui donne un coup de pied dans la fourmilière. Après des années à décrire le « bordel qu'est devenu le monde », il a ici la volonté de faire exploser le crâne blanc d'une planète devenue noire. Nous attendons avec impatience l'EP prévu pour 2017 qui risque « d'éclater à la face du monde » le jour de l'investiture du nouveau président des Etats-Unis.

6 Commentaires

8 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

 
David_Bordg - 01 Décembre 2016: excellent album dont il est difficile de se lasser!
LeMoustre - 06 Décembre 2016: Regain de forme incontestable du "Muir Gang". Revenu à ce qu'il sait bien faire, ST propose un album frais et nerveux à la fois. Si aucun titre ne se détache clairement du reste de l'album par une qualité hors norme, l'album est compact et homogène, sans réel remplissage. A la fois entraînant et revenu au crossover de ses meilleures années, du moins commercialement (quelque part en fonction des titres, entre 1987 et 1992), ce World Gone Mad n'a pas à rougir de la comparaison. L'ensemble du groupe est au niveau d'un bon Lombardo, rendant très agréable les écoutes répétées. Un bon retour, dont certains auraient dû s'inspirer.
 
El_Totor - 26 Janvier 2017: C'est super péchu et ça attaque d'entrée, c'est plein de bons moments MAIS je trouve que l'album souffre de trop de morceaux trop longs. Ca use à force, on peine presque à aller au bout de l'album où bcp de morceaux se ressemble. C'est un style qui gagne à avoir des morceaux plus concis, moins répétitifs ou plus courts, s'il ne veut pas lasser. Quand c'est funky, ça va, mais quand c'est punky, ça devient redondant. J'aime malgré tout.
MCGRE - 08 Mars 2017: j'ai beaucoup aimé 13 et celui ci encore plus , bref un trés grand Mr Mike vraiment j'ai toujours était en admiration devant se mec il à un charisme de fou et une présence scénique époustouflante .
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Suicidal Tendencies


Autres albums populaires en Crossover