Suicidal Tendencies

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Suicidal Tendencies
Nom de l'album Suicidal Tendencies
Type Album
Date de parution 05 Juillet 1983
Style MusicalCrossover
Membres possèdant cet album138

Tracklist

Re-Issue in 1987 by Virgin with 3 bonus tracks.
1. Suicide's an Alternative / You'll Be Sorry 02:44
2. Two Sided Politics 01:03
3. I Shot Reagan 01:51
4. Subliminal 03:08
5. Won't Fall in Love Today 00:59
6. Institutionalized 03:50
7. Memories of Tomorrow 00:59
8. Possessed 02:07
9. I Saw Your Mommy... 04:52
10. Fascist Pig 01:17
11. I Want More 02:28
12. Suicidal Failure 02:55
Bonustracks (Re-Issue 1987)
13. Possessed to Skate 02:30
14. Human Guinea Pig 02:04
15. Two Wrongs Don't Make a Right (But They Make Me Feel a Lot Better) 02:47
Total playing time 28:13

Acheter cet album

Suicidal Tendencies


Chronique @ Fabien

10 Novembre 2007
Formé en 1982 à Venice en Californie autour de Mike Muir, Suicidal Tendencies sort rapidement son premier album en été 1983. A la manière du Dirty Rotten LP des DRI, ce disque tombe comme un pavé dans la mare, et suscite d’entrée de très nombreuses polémiques entre les métalleux qui le trouvent trop punk, et les punks qui le trouvent trop metal, beaucoup n’hésitant pas au passage à cracher sur son leader, qui n’a pas encore ses vingt ans.

Ce disque a en effet peu de points commun avec le hardcore de Minor Threat, Black Flag ou Dead Kennedys, possèdant un son et une approche résolument plus metal. Les rythmiques d'Amery Smith sont lourdes et soutenues, épaulant la rafale de riffs heavy et énergiques de Grant Estes.

Dès le premier titre, l'album part ainsi dans des accélérations folles, les 12 morceaux défilent vite, en 28 minutes exactement. Pourtant, ceux-ci sont suffisamment longs pour être développés, présentant des riffs, des breaks et des soli, qui constituent une approche metal purement inédite.

Avec son alternance de titres rapides, ou d’autre plus lents aux riffs mémorables, Suicidal Tendencies (l'album) est varié et jamais ennuyeux. Beaucoup de morceaux deviennent rapidement des classiques du hardcore metal, à l'image des excellents middle tempo Institutionalized & Suicidal Failure, ou des rapides et furieux You’ll be Sorry & Two Sided Politics. Enfin, le chant de Mike Muir est hurlé sans être vraiment mélodique, exception faite du titre I Want More, qui annonce déjà les prémices de l'excellent How Will I Laugh Tomorrow, sorti cinq années plus tard.

En 1983, Suicidal Tendencies sort vraiment un album à part, à la croisée de différents styles, mais très vite, le disque trouve son public, étant alors considéré comme une clé, une pierre angulaire du mouvement hardcore metal du début des eighties. Par la suite, le groupe évolue vers des strates thrash crossover beaucoup plus marquées, avec ses colorations funk particulières, renforçant alors le côté unique de cette première réalisation.

Enfin, je trouve dommage que le quatuor californien ait réenregistré quatre années plus tard les titres de Suicidal Tendencies, en les incorporant dans l'album Still Cyco After All These Years, gagnant certes en lourdeur et en précision, mais perdant du coup une partie de la fougue et la fraîcheur de ses débuts.

Fabien.

6 Commentaires

11 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Fabien - 10 Novembre 2007: Still Cyco est effectivement d'une bonne qualité intrinsèque, plus heavy et plus carré. Trujillo & Georges y sont vraiment excellents. Mais bon, je ne peux m'empêcher de croire qu'une partie de la magie de 1983 s'est envolée.

Enfin, j'ai écrit cette chronique le 23 mai 2007, et j'ai donc dû la reposter aujourd'hui dans l'urgence, suite à la disparition intempestive du groupe sur le site. Je viens d'en profiter à l'instant pour la remanier, rectifiant plusieures maladresses, notamment lorsque je citais les anglais de Sex Pistols (ce boys band préfabriqué par Malcolm MacLaren), alors que le choix des états-uniens de Minor Threat, Black Flag ou Dead Kennedys me semble plus indiqué pour décrire la démarcation de S.T. (Perfectionnisme, quand tu nous tiens !)

Fabien.
ReichOrgasm - 18 Décembre 2008: excellentissime groupe (en tout cas jusqu'a leur séparation), pour un premier skeud unique. Un mixte entre la ferveur punk de leurs jeune âge et un talent qui pointe le bout d'son nez...culte

Complètement d'accord avec fabien, la version 83 à quelques choses de magique et sied mieux aux compos. Pour la comparaisons avec les groupes punk ricains de l'époque suicidal se rapproche plus de bad brains ou verbal abuse je trouve.
Fabien - 18 Décembre 2008: Tu as certainement raison R.O., lorsque tu cites un parallèle entre S.T. et le couple Bad Brains / Verbal Abuse. En effet, avant tout attiré par le thrash metal dans les années 80, j'avoue ma maîtrise beaucoup plus faible de la scène hardcore US, expliquant ainsi mes colorations peut-être maladroites.

Merci de ton intervention en tout cas.

Fabien.
tormentor - 02 Octobre 2011: Je trouve ce mélange de style déchainant entre punk et thrash juisif
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Suicidal Tendencies


Autres albums populaires en Crossover