How Will I Laugh Tomorrow

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Suicidal Tendencies
Nom de l'album How Will I Laugh Tomorrow
Type Album
Date de parution Septembre 1988
Labels Virgin
Style MusicalCrossover
Membres possèdant cet album270

Tracklist

1. Trip at the Brain 04:31
2. Hearing Voices 04:12
3. Pledge Your Allegiance 04:30
4. How Will I Laugh Tomorrow 06:42
5. The Miracle 05:26
6. Suicyco Mania 05:52
7. Surf and Slam 02:50
8. If I Don't Wake Up 04:52
9. Sorry ?! 03:47
10. One Too Many Times 03:12
11. The Feeling's Back 04:04
Total playing time 49:58

Chronique @ Fabien

15 Mai 2008
Suicidal Tendencies revient en septembre 1988 avec son troisième album, How Will I Laugh Tomorrow, succédant d’une grosse année à un Join the Army très remarqué, lui ayant notamment permis une signature avec la puissante major Virgin Records. Recrutant un second guitariste en la personne de Mike Clark, et s’adjoignant parallèlement des services du fameux Mark Dodson derrières les consoles d’enregistrement (Anthrax, Metal Church), le groupe californien poursuit son évolution vers une approche de plus en plus thrash, tout en conservant parfaitement son identité.

Sur le couple basse batterie carré de Bob Heathcote & RJ Herrera, les riffs de Mike Clark sont puissants & massifs, mis en valeur par un enregistrement parfaitement calibré, s’opposant ainsi aux guitares légères et aux soli aériens de l’incroyable Rocky George, pièce essentielle de la formation de l’époque. La voix de Mike Muir est désormais très travaillée, offrant un contraste saisissant entre cette lourdeur instrumentale et la douceur de son chant, chuchoté par moment, mais débordant judicieusement dans des parties beaucoup plus hargneuses, renforcées par les voix en backing de ses acolytes.

Osmose entre puissance et émotion, How Will I Laugh Tomorrow frappe juste, délivrant des Trip at the Brain ou Hearing Voices plus que mémorables, pour atteindre son apogée avec la superbe ballade éponyme, parfaitement accélérée en son milieu, se hissant parmi les titres les plus intenses de Suicidal Tendencies, égalant sur ce terrain Metallica et son atemporel Welcome Home.

En outre, loin de renier ses racines hardcore, et conservant son grain de folie particulier, la bande de Mike Muir délivre en parallèle des titres très balancés, à l’image de Suicyco Mania ou Dont’Wake Up, où le ton devient alors plus léger et plus entrainant, tout en gardant cette excellence rythmique, soutenant le jeu complètement débridé de Rocky, aux accents funk exquis (Surf and Slam) et aux soli de pure folie (Sorry).

Tour à tour furieux, intense, doux & mélancolique, How Will I Laugh Tomorrow impressionne par la richesse & la variété de ses émotions, ainsi que par la virtuosité de ses interprètes, Rocky George en tête. L’album s’inscrit non seulement parmi les albums décisifs de l’histoire de Suicidal Tendencies, mais hisse également le quintette californien aux portes des Big Four de l’époque (Anthrax, Metallica, Slayer, Megadeth), ainsi qu’au rang des formations incontournables de la scène thrash hardcore des eighties, plus simplement baptisée crossover depuis le troisième album de DRI, ayant tout bonnement donné le nom au mouvement.

Fabien.

8 Commentaires

10 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

KreaLorD - 26 Mai 2009: rien a jeter en effet ^^ Trip trip trip i must be tripping xp
Bonne Chro :)
Thorstein - 15 Août 2010: merci pour cette chronique qui m'a permit de découvrir ce groupe :)
Lesterial - 12 Novembre 2012: Trip at the brain, ce fameux morceau que j'ai entendu pour la première fois un jour de Printemps 89 et qui, en une fraction de seconde, à ébranlée d'un coup ma petite vie tranquille d'ado prépubère fan de Dire Straits (ouais je sais)... ST allais faire partie de ma vie jusqu’à aujourd'hui où je leur voue une adoration sans limites, jusqu’à avoir le modèle suicidal tendencies écris sur la pochette de cet album tatoué sur l'avant-bras droit et ce n'est en aucun cas un délire passage d'ado, à 38ans aujourd'hui je le porte toujours aussi fièrement qu'au premier jour. ST c'est une façon de vivre de voir les choses, une voix et une voie, des riffs de guitares uniques, une basse venue d'un autre monde et un putain de méga respect permanent, jusqu’à excuser les deux, trois albums moyens que nous à pondu papa Muir et Clark...je porte chaque jour les couleurs ST et je le revendique....Merci ST de m'avoir ouvert l'esprit et un énorme big up pour avoir, depuis 23ans, fait de moi le métalleux que je suis aujourd'hui... St 4 life
rikkit - 04 Mai 2014: Cet album pète juste tellement ça race.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Suicidal Tendencies


Autres albums populaires en Crossover