Unbreakable

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Stratovarius
Nom de l'album Unbreakable
Type Single
Date de parution 25 Janvier 2013
Labels Ear Music
Produit par Kupiainen Matias
Enregistré à Finnvox Studios
Style MusicalPower Mélodique
Membres possèdant cet album27

Tracklist

1. Unbreakable 04:40
2. Falling Star (Remastered) 04:31
3. The Game Never Ends (Remastered) 03:51
4. Freedom (Remastered) 05:05
5. Why Are We Here (Remastered) 04:41
Total playing time 22:48

Chronique @ dark_omens

18 Août 2013

Pourquoi nous-en offrir aussi peu?

Après avoir longtemps défrayé la chronique fort des frasques incensées de son guitariste emblématique, Stratovarius était enfin parvenu à retrouver une certaine quiétude artistique au cœur d'albums solides (Polaris (2009), Elysium (2011)). Mieux encore, loin de la tourmente provoquée par les divagations de l'excentrique musicien et loin de celles suscitées par son éviction, il a même réussi la prouesse de réussir à ne pas dénaturer cette identité très personnelle que beaucoup pensait être l'œuvre exclusive de cet instrumentiste aussi talentueux que fantasque. D'aucuns pensaient, en effet, que Timo Tolkki incarnait Stratovarius et que sans lui cette créature qu'il avait pourtant façonnée ne lui survivrait pas ou se déliterait. Ils se trompaient. Et quand bien même d'autres membres historiques telles que le bassiste Jari Kainulainen ou tels que, plus récemment, le légendaire Jörg Michael, quittaient à leur tour l'aventure, le groupe non seulement continuait inlassablement son épopée, mais continuait aussi à préserver cette nature caractéristique.

Quoi qu'il en soit Timo Kotipelto, Jens Johansson, Lauri Porra et Matias Kupiainen, accompagné d'un nouveau batteur en la personne de Rolfe Pilve, se préparent, en cette année 2013, à sortir le résultat de leurs nouveaux travaux sur un album intitulé Nemesis. Afin de faire patienter une foule impatiente avide de découvrir ce nouvel opus, le plus célèbre des quintettes finlandais nous propose un petit préambule par le biais d'un EP baptisé Unbreakable. Cinq titres dont le premier, bien qu'un peu traditionnelle dans l'expression de ce Heavy Mélodique/Power Metal si chers à ces nordiques, et notamment sur des refrains très conservateurs, demeure néanmoins très plaisant.

Malheureusement, au-delà de ce morceau appréciable, l'aspect embarrassant de ce disque nous assaille très rapidement. Le choix de ce contenu qui, outre cet Unbreakable, nous offre des instants certes estimables mais dont la plupart des subtilités nous sont déjà connus et qui donc, de fait, ne parviennent pas vraiment à nous surprendre. Surtout que ces instants, aussi bons soient-ils, n'augurent en rien de ce que sera, et à postériori de ce que ne sera pas, ce Nemesis. A ce titre Freedom (Infinite (2000)) et Why Are We Here (Intermission (2001)) apparaissent même comme très classiques. Tellement classiques. Désespérément classiques.

Se pose alors l'épineuse question de l'intérêt d'un tel plaidoyer? La réponse demeure un mystère si l'on occulte celle considérant l'avis de certains qui pensent qu'il est nécessaire, avant l'événement crucial, de se rappeler aux bons souvenirs d'une foule versatile et oublieuse. Toutefois, le concept peu convaincant initialement l'est d'autant moins lorsque le contenu dudit rappel est pauvre et dispensable. Ce qui semble bien être le cas ici.

Bien évidemment, cette déception, quant à une sélection de titre indigente, quant à un contenu aussi anémique, ne peut être imputable au groupe. Et lui en tenir rigueur serait d'ailleurs aussi imbécile qu'inutile. Néanmoins la question cruciale de l'intérêt de cet Unbreakable demeure décisive et entière. Et la réponse assurément déterminante si tant est que vous soyez autre chose qu'un collectionneur acharné. En d'autres termes, cet EP, malgré des qualités évidentes, contient trop peu de nouveautés pour éveiller la convoitise d'un peuple à convaincre et suffisamment de charme pour réveiller celle d'une population obstinément conquise. Reste juste à savoir où chacun se situe.

1 Commentaire

6 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
 
Jasonj27 - 19 Août 2013: Bonne chronique, je ne suis pas d'accord avec ce qui est dit mais ton point de vue se défend.. Pour moi, la nouveauté ne fait pas tout, et j'ai été très agréablement surpris par Unbreakable et Nemesis en général, à l'opposé d'un Elysium et d'un Polaris ennuyeux et redondants à l'extrême.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Stratovarius


Autres albums populaires en Power Mélodique