Led by Wrath

Paroles
Type EP
Date de parution 2006
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1. Sleazy View
2. Chaos Within
3. Blessures
4. Taking My Leave

Acheter cet album

Sleazy View


Chronique @ Hellboy27

02 Septembre 2008
Sleazy View (« opinion sordide ») est un groupe né à Belfort (90) en 2001. Ayant baigné d’abord dans la Fusion, le groupe s’inscrit désormais dans le Thrash Metal avec ce maxi quatre titres « Led by Wrath » sorti en 2006.

Effectivement, le groupe nous sort quatre titres rythmés s’inscrivant dans un thrash classique. L’instrumental est très bien servi par une guitare sonnant juste et une batterie variée avec également un son très net de bonne qualité. Cependant, on regrettera la quasi absence de solo de guitare qui pourtant est un code, une marque de fabrique du Thrash Metal. En effet, un solo frénétique, speed, permet de scinder une chanson, de tuer le rythme parfois, ou de l’accélérer. Ici, les compositions ressassent toujours les mêmes rythmes et ceux-ci sont eux-mêmes limités à quelques séquences trop rares. Il y a bien quelques ponts, mais ceux-ci ne sont guère originaux.

Le bel attirail du départ est anéanti par un chant sans charisme, essoufflé, sans saveur, certes rebelle, mais totalement dénué de violence quelconque.
Difficile dans ces conditions d’adhérer aux idées du groupe. Les paroles anglophones de Sleazy View et Chaos Within sont peu recherchées. L’esprit rebelle est bien là, avec des « Fuck it all », « we are chaos », « we are pain », le tout dénué de pragmatisme, ce qui en fait deux chansons rebelles mais irréfléchies. Donc les arguments tant au niveau des mots ou du chant sont réduits à néant.

Blessures en revanche comporte des paroles intéressantes en français, avec donc plusieurs blessures, soit plusieurs thèmes classiques mais intéressants, tels que la guerre nucléaire, le g8, la violence à la télévision, la mode, la chirurgie esthétique, le pétrole, la pollution et j’en passe. Bref, tout ce ramdam d’idées ne restera que sur le papier, car le chant encore une fois ne se met pas au service des autres instruments pour concrétiser dans la musique ces idées.
Le coup de poing sur la table n’est ainsi qu’une petite secousse, tant ce chant en français est désagréable pour les oreilles.

Taking my leave est quant à elle mieux réussie que les trois premières, car on notera un regain de puissance dans les lignes de chant, et surtout plus de nuances, plus de variété dans l’instrumental, avec un petit solo caché dans le milieu de la chanson. Mais même ce petit sursaut d’humeur de la guitare ne nous transcende pas dans notre écoute. Il est court, et est quelconque.

Ainsi, on pourrait parler ici de Soft Thrash Metal pour caractériser ce disque quatre titres de Sleazy View, à moins que le groupe n’ait pas réussi à se détacher de la Fusion. Dans ce cas il ne s’agirait que d’une erreur d’étiquette. Mais même avec une étiquette de groupe de fusion apposée sur son dos, Sleazy View déçoit par le manque de profondeur dans ses compositions.

Cependant, dans les conditions d’un concert, on pourrait quand même prendre un petit trip sur la rythmique globale, à condition que le chanteur s’injecte un peu de testostérone dans les cordes vocales pour muscler son timbre de voix et ainsi rendre ses messages haineux charismatiques.

Décevant. 8/20.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Sleazy View


Autres albums populaires en Thrash Metal