PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Thrash Metal Slayer (USA) Seasons in the Abyss
CD, date de parution : 09 Octobre 1990 - American Recordings
Produit par : Rubin Rick, Enregistré à : Record Plant Studios
Style: Thrash Metal

NOTE SOM : 17/20
Toutes les notes : 18/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. War Ensemble 04:52
2. Blood Red 02:50
3. Spirit in Black 04:07
4. Expendable Youth 04:10
5. Dead Skin Mask 05:17
6. Hallowed Point 03:24
7. Skeletons of Society 04:41
8. Temptation 03:26
9. Born of Fire 03:08
10. Seasons in the Abyss 06:32
Total playing time 42:27

modifier l'album  imprimer cet article
1290 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 €3,62
 buy
405 avis 3 18/20
Chronique
18 / 20
    Lordmike, Mercredi 21 Janvier 2009 parlez-en à vos amis  
Le 9 octobre 1990 sort le nouvel album de mes furieux préférés (SLAYER) : Seasons in the Abyss.

C'est le dernier album avec Dave lombardo à la batterie avant son retour pour le Christ Illusion tour. À mon goût, la performance de ce dernier à ce moment est meilleure que sur Christ Illusion, enfin du moins je trouve.

Il est pour moi l'album le plus abouti et le mieux réussi de la carrière de SLAYER, autant dans les textes que dans la composition des instrus.

Il est d'ailleurs l'un des rares albums à avoir été étiqueté avec la mention "Parental Advisory" pour ses textes particulièrement violent.
En effet les textes se rapportent aux horreurs de la guerre (War Ensemble), au meurtre (Dead Skin Mask, inspiré par le serial killer Ed Gein), à l'apocalypse (Skeletons of Society et Seasons in the Abyss) et au satanisme (Born of fire, Spirit in black et Temptation).

Cet opus est plus convaincant que le Reign in Blood (qui est pourtant déja un très bon album). Qu'est-ce que SLAYER a de mieux à nous proposer cette fois ?
Et bien ils nous offrent une atmosphère dans ce disque. Et oui, ce dont manquait malheuresement Reign in Blood et qui le rendait assez épuisant et lassant à force.
Cet album possède donc une atmosphère qui transporte littéralement l'auditeur, il provoque d'autres émotions que la rage et la violence (seules choses présentes sur Reign in Blood). Atmosphère instauré sur le précédent album South of Heaven, plus poussé sur Seasons in the Abyss. Seasons in the Abyss est d'ailleurs un très bon compromis entre South of Heaven et Reign in Blood, il mélange des éléments des deux albums pour en former un encore plus énorme.
Il a gardé une certaine rapidité comme sur les excellents War Ensemble (morceau par lequel le groupe débute tous ces concerts) ou encore Hallowed Point ainsi que cette mélodie et cette émotion nouvelle sur des titres tels que Spirit in black ou Blood red.
Le tout rend un opus d'une qualité sans nom ! C'est bien simple, j'ai passé plus de 40 minutes à taper du pied et à headbanguer comme un dératé (ma nuque s'en souvient).

Je vais maintenant décrire quelques titres qui, je trouve, méritent d'être pris à part.

Le titre d'ouverture : War Ensemble. Certainement le morceau le plus rapide de l'album, petit clin d'oeil à Reign in Blood et à ceux qui pensaient que SLAYER ne pouvait plus produire de riffs ultra rapides après la sortie de South of Heaven. Première claque de cet album qui fait taper du pied comme un forcené à en fracasser son parquet.

Dead Skin Mask est certainement le morceau le plus étrange et torturé de l'album (aussi un de mes préférés). L'instrumentale est lourde, Tom Araya narre le début du morceau et le finit accompagné d'une voix féminine pas vraiment en bon point. SLAYER à rarement pondu un titre aussi malsain et dérangeant.

Skeletons of Society, une batterie au son trybal, des guitares magiques, un refrain de pure beauté, l'un de mes morceaux préférés de l'album.

Temptation est quand à lui un titre très intéressant. Un morceau où 2 voix décalées forme les parties de chant. Cet effet est purement dû au hasard. A la base, Araya a enregistré sa voix pour Temptation puis l'a réenregistré plus tard d'une autre manière, la 2ème version fut placé là où se trouvait la première version que le producteur avait oublié de supprimer. Les deux versions se sont donc superposées, en entendant le résultat le producteur a trouvé que le résultat donnait un bon titre et il l'a donc incorporé sur l'album tel quel. Il a eu bien raison car ce morceau est un titre qui fait secouer la tête (j'en ai encore mal à la nuque ^^) de l'auditeur. On constate une reprise de la rapidité des riffs.

Côté production, on a pas à se plaindre non plus, le son n'est pas crade et le tout sonne plutôt bien.

SLAYER nous livre donc là le meilleur album de leur discographie, un album plus technique et plus recherché qui mêle des ingrédients de Reign in Blood et de South of Heaven. C'est l'album à posséder si on veut connaître les multiples facettes de SLAYER en un album.

18/20




39 Commentaires
Commentaire
    francoff, Dimanche 06 Juillet 2008 parlez-en à vos amis  
J'écris cette chronique pour tordre le cou à un préjugé : Non le Reign in Blood n'est pas le meilleur album de SLAYER (et Non le meilleur album de thrash de tous les temps), mais ce meilleur album est bel et bien le Seasons in the Abyss !

Pourquoi ?

Parce qu'il est bien plus varié que le Reign in Blood qui, lui, était brutal de bout en bout et aussi plus long (comment pouvait on faire plus court que ses 29 minutes 30 ?).

En fait, ce Seasons… est le parfait équilibre entre les deux albums précédents, la rapidité et la fureur de Reign in Blood (élu comme album le plus brutal de tous les temps) et les mélodies sombres du South of Heaven (les membres de SLAYER décidèrent de ralentir le tempo car pour eux il était impossible d'aller plus vite que Reign… cet album fut d'ailleurs décrié à l'époque du fait de son coté calme).

Maintenant venons en au fait, les compos, 10 titres qui apportent chacun une pierre à l'édifice.

Tout d'abord, l'ouverture des hostilités par "War Ensemble", hymne anti-guerre sur un tempo ultra rapide : sorte de pied de nez à la presse de l'époque ("AH ! Bande de guignols, vous nous croyez incapable de jouer comme des tarés comme sur RIB ?").
Ensuite "Blood Red", petit mid tempo assez sombre, rapidement suivi par Spirit in black, tempo assez appuyé et très agréable à écouter.
On enchaine sur "Expendable Youth", qui relate la déchéance de la jeunesse, puis le "Dead Skin Mask" prend la relève : on aura rarement vu un titre mélodique aussi malsain, avec les cris torturés d'araya qui se fondent avec la voix d'une femme vers la fin.
Puis les titres s'enchainent rapidement, inaltérables tellement c'est bon… jusqu'à arriver à la doublette finale "Born of Fire" - "Seasons in the Abyss" (semblable à celle qui conclut le Reign in Blood - "Postmortem Raining Blood").

"Seasons in the Abyss" ; parlons du titre éponyme : tout commence par quelques notes d'une simplicité déconcertante, puis kerry nous assène des arpèges bien placées . tout cela entraine l'auditeur dans un monde parallèle . on vit des sensations étranges (je vous le jure ! Écoutez-le dans le noir !), araya nous sort un refrain mémorable, puis c'est l"heure des fameux solos -SLAYERisant- on commence par kerry… puis hanneman arrive, commence alors un solo anthologique (à la limite du bon vieux Rock & Roll au début), puis un plan en tappig qui en fera pâlir plus d'un.

Pour résumer cet album, on trouve des musiciens hyper-compétents dans chacun de leurs domaines (King-hanneman me paraissent bien imbattable à l'instar de lombardo, et araya avec sa voix hypnotique).

Pour moi le meilleur album de tous les temps, tout simplement. Ma note : 21/20(oui je sais je viens de griller ma dernière cartouche)




16 Commentaires
Commentaire
17 / 20
    Dead_man_walking, Vendredi 21 Novembre 2008 parlez-en à vos amis  
Alors voici probablement le dernier « classique » des tout puissants SLAYER. Cet album est une évolution du précédent album sorti en 1988 « South of Heaven «.
Alors la différence entre cet album et le précédent c’est tout d’abord la rapidité au niveau des riffs comparé à « South of Heaven «, mais ils gardent tout de même le registre assez mélodique qui a débuté dans l’album précédent. Cet album est en fait une sorte de mélange entre Reign in Blood et South of Heaven. De plus cet album a tellement été salué qu’il y a eu des doutes sur le meilleur album de SLAYER. Mais après cette hésitation c’est tout de même Reign in Blood qui reste L’album de SLAYER aux yeux des experts (pour moi aussi d’ailleurs)
10 titres composent cet album, rien n'est à jeter. Cet album débute avec le titre phare de l’album « War Ensemble » qui a été adapté en clip. C’est sur ce titre où l’on voit bien le mélange des deux albums. Ce morceau est en quelque sorte « Angel of Death » pour Reign in Blood
Les paroles sont toujours aussi violentes avec les thèmes de la guerre des religions donc les fans n’ont pas de quoi s’inquiéter.
En écoutant cet album on a l’impression d’écouter un seul et unique morceau. Ca sent aussi l’album de la maturité pour eux. C’est vrai que les fans pourront se plaindre que Araya ne hurle plus comme avant mais vu « Season in the Abyss » ils ne peuvent rien dire. Cet album comporte aussi beaucoup de petites intros assez sympas surtout celle de Dead Skin Mask qui est tout simplement énorme. Ce riff inquiétant est énorme avec la voix pesante, terrible, vraiment ce morceau est devenu un classique, pas pour rien. Mais ce n’est pas tout il y aussi une autre chose spéciale dans le titre, à la fin c’est un enfant qui crie sur la fin de la chanson.
On parle souvent des titres comme War Ensemble ou encore Dead Skin Mask et Season in the Abyss mais je souhaitais revenir sur un autre titre qui m’a mit sur le cul. « Skeleton of Society » est aussi un excellent titre avec cette intro assez unique avec la batterie de Lombardo. Cet album possède un riff unique est tellement pesant…une tuerie. Mais encore mieux c’est l’enchaînement du prochain titre « Temptation » qui commence tout de suite après le titre précédent. Un riff plus rapide une chanson plus violente que l’autre.

Enfin je m’arrête ici sinon je vais vous en faire un roman enfin je vous le conseille pour tous ceux qui ne l’ont pas encore écouté. Et surtout ne vous fiez pas aux autres qui n’aiment pas parce que c’est mélodique. Parce que là vous loupez quelque chose de grand.
Et n’oubliez pas : Thrash Rules !




0 Commentaire
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘metal beat.’ Contact - Liens
Follow us :